Astronomie Québec n°3-1 mai/jun 2014
Astronomie Québec n°3-1 mai/jun 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-1 de mai/jun 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : Stonehenge, était-il vraiment un observatoire ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
I i Piliers de soleil Le pilier de soleil est le pilier de lumière le plus commun ; il s’étend au-dessus d’un soleil très bas, au coucher ou au lever de celui-ci. Ceci est dû à la réflexion de la lumière à la surface de cristaux de glace de l’atmosphère terrestre. Parce que le soleil est bas, il est souvent de couleur rouge ou orangée, et le pilier résultant aura la même couleur. C’est à Ivujivik que j’ai pris la photo ci-dessus. On peut souvent observer les gloires en avion ; c’est pendant un vol au-dessus de la baie d’Hudson que j’ai pris la photo ci-dessous. Gloire En relation avec le soleil, la gloire est un effet d’interférence qui produit un cercle vu par l’observateur sur un nuage ou un brouillard — ou parfois sur des surfaces comme de l’herbe. Il s’agit de déterminer la position du soleil et l’ombre de l’observateur. La gloire est un « arc-en-ciel » en forme de cercle coloré, qui se formera autour de l’ombre de la tête de l’observateur. Les anneaux seront délicatement colorés de bleu à l’intérieur et s’élargissant avec des couleurs verte, rouge et violette. Tout ceci sera visible si les nuages sont faits de gouttelettes d’eau uniformes. 6 Astronomie-Québec Mai/juin 2014
-0 11 1111r-,Arcs de glace D’autres reflets lumineux des plus intéressants s’ajoutent au halo solaire, mais ils sont aussi bien rares. L’arc circumzénithal apparait lorsque le soleil est au-dessus de l’horizon. Au départ, il ressemble à un point brillant au zénith, puis il se transforme en arc-en-ciel coloré au fur et à mesure que le soleil descend. Il est situé au-dessus du grand halo solaire. Plus bas, au-dessus du petit halo solaire, d’autres arcs seront visibles : il s’agit de l’arc tangent et l’arc de Perry. J’ai pris la photo de droite à Salluit. Halo lunaire La lune peut aussi être à l’origine de halos, tout comme le soleil. Il faut presque une pleine lune pour que ce phénomène soit bien visible et assez distinct pour que ses couleurs puissent exciter les yeux. La lumière de la lune joue sur les nuages et les cristaux de glace pour produire des spectacles visuels. Le cercle du halo a toujours le même diamètre, quelle que soit sa position dans le ciel. Les halos se forment lorsque les particules de glace constituent un nuage ou un brouillard. Des nuages de type cirrus et cirrostratus sont essentiels pour créer un voile continu. La photo ci-dessous fut prise à Ivujivik. ""wiLmeNP.. —``". M. —-m—



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :