Astronomie Québec n°3-1 mai/jun 2014
Astronomie Québec n°3-1 mai/jun 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3-1 de mai/jun 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : Stonehenge, était-il vraiment un observatoire ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Beauté du ciel Étant tout d’abord un chasseur d’aurores boréales, j’ai été habitué à lever les yeux tout haut vers le ciel pour y voir et y découvrir de magnifiques spectacles. Le Nunavik offre de grands spectacles dans le ciel, autant le jour que la nuit. Certes, les aurores boréales sont le premier phénomène à surveiller et à voir, mais la nature nous en réserve autant de grandioses et de surprenants. Le grand froid du Nunavik contribue à l’amplifier et à le diversifier. Des milliers de cristaux de glace de toutes tailles et de toutes formes causeront une interaction avec la lumière du Soleil, de la Lune et autres sources de lumière, naturelles comme artificielles. Voici des phénomènes que vous avez peut-être déjà vus, communs ou rares. Je vous donne les informations sur ce que vous pouvez apercevoir là-haut avec vos yeux. Photo : G. Boutin/D. Laflamme par Gilles Boutin 4 Astronomie-Québec Mai/juin 2014
Halo solaires Le plus commun des halos de glace est un anneau lumineux tout autour du soleil. Le cercle lumineux parait blanc et pâle, parfois teinté de rouge à l’intérieur et plus bleuté à l’extérieur, tandis que tout son intérieur sera foncé. Il y aura un halo circulaire de 22°, mais aussi un halo de 46°, moins fréquent et moins lumineux. C’est le résultat de la réflexion de la lumière par des millions de cristaux de glace dans notre atmosphère terrestre, qui entourent le Soleil du point de vue de l’observateur. Ci-dessus, une photo que j’ai pries à Ivujivik. Parhélie Le parhélie est un phénomène atmosphérique qui crée des points lumineux dans le ciel, de chaque côté du soleil. Ils sont dus à la forme de cristaux de glace, qui fait dévier les rayons lumineux du soleil passant à travers eux. On les appelle aussi sundogs (« chiens du soleil »), et ils sont fréquents et bien visibles quand le soleil est bas, à son lever ou à son coucher. Ils sont à distance égale de chaque côté du soleil. Les couleurs sont le rouge sur le côté proche du soleil, puis s’étalent les couleurs orange, tirant sur le bleu vers l’extérieur. Parfois, les taches colorées sont si brillantes qu’on entend parler de « soleil fantôme » ou de « trois soleils ». J’ai pris la photo cicontre au Parc des Pingualuit. 0 Mai/juin 2014 astronomie-quebec.com 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :