Astronomie Québec n°2-6 mar/avr 2014
Astronomie Québec n°2-6 mar/avr 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2-6 de mar/avr 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 42

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... impossible n'est pas Fullum.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
la rivière Koksoak, jusqu’à temps que je dise à mon ami de s’arrêter, car j’ai bien hâte de m’installer et de capter de premières photos. La noirceur est totale : ce sont des dates où la lune sera absente car elle est en phase nouvelle. Vraiment, les conditions générales sont parfaites ! Mon ami Martin restera dans son camion, à observer au chaud, mais je suis au travail, très chaudement habillé. J’installe mes deux trépieds avec mes deux appareils Canon 7D chargés de lentilles 16 mm et 50 mm, car j’aime le grand angle mais aussi aller chercher des plans de vue plus rapprochés et spectaculaires directement dans l’aurore. Je surveille bien mes trépieds, car un vent est présent. Mes réglages seront « standards » au début : pleine ouverture à ƒ/2,8, sensibilité de 1600 ISO, et temps de pose de près de 15 secondes ; mais ceux-ci descendront à 8 secondes et même à 4 secondes à mesure que les aurores boréales vont devenir grandioses et lumineuses. Mes gants en peau de phoque sont des atouts importants pour moi, car je ne sais pas comment j’aurais pu travailler et résister sans ces incroyables gants chauds, si je me gelais parfois les doigts de la main droite (j’ai un petit gant de laine pour manipuler mon appareil photo) ; rien qu’à remettre ma main dans mon gant de phoque, la chaleur revenait immédiatement. Fidèle à mes habitudes, je bouge beaucoup alors que je fais de la recherche d’avant-plans différents : nous ferons six endroits différents d’observation et de prise de photos des aurores boréales de Kuujjuaq — ce sont les aurores boréales de la nouvelle année, le soir du 1er janvier 2014, après tout ! Les aurores boréales sont presque toujours de couleur verte, car le Nunavik est situé dans l’ovale auroral, soit directement sous les aurores, et leur couleur la plus basse est le vert. Si nous apercevons du rouge, ceci voudra dire que les aurores seront à des centaines de kilomètres de nous et cela nous permettra de les voir en altitude en nous présentant une couleur plus haute. Nous nous sommes arrêtés à trois endroits sur la Route du Plateau, mais aussi à la marina, près de la montagne du radar, et sur les rives glacées du lac Stewart. ses premières bouffées de fumée dans le ciel : ce sont des aurores boréales toutes vertes qui se présentent. Nous roulons et roulons le plus loin possible sur cette Route du Plateau qui longe un peu J’ai trouvé très particulier et aussi triste le fait que de nouvelles constructions, comme des grands réservoirs à carburant près de la marina, soient dotés d’énormes lumières ou veilleuses, une surillumination qui a rendu la pollution lumineuse du secteur importante. Il y a aussi cet éclairage rouge placé aux abords de la tour du radar, sur une montagne pourtant bien isolée, qui enlève une qualité esthétique pour l’œil de l’observateur… et encore plus pour les résultats photographiques ! 6 Astronomie-Québec Mars/avril 2014
Les aurores boréales ont offert un grand spectacle. Comme à ses habitudes, l’aurore s’est amenée par une trainée, pour s’installer en forme d’arc de couleur verte ; un peu de rouge sera visible au-dessus et du jaune sera aussi détectable aux deux extrémités. Des piliers et des vagues s’ajouteront, une demi-heure plus tard. L’arc boréal ne tient plus : il s’élève dans le ciel pour prendre de la hauteur et atteindre le zénith. Il y a un effet de hauteur incroyable, comme si nous étions au pied d’un bâtiment de trente étages. Les aurores partiront par la suite de tous les côtés ; il faut alors s’attendre à regarder devant, derrière, à gauche et à droite… Il y aura des mouvements de grande vitesse. Les aurores se détacheront et iront de tous côtés : tantôt elle donneront un spectacle de ballet d’un côté, tout sera repris par un autre groupe d’aurores… Tout suivre et tout voir est presque impossible. Quelques heures plus tard, vers minuit, nous sommes de retour au village pour « libérer » mon ami Martin. Les aurores se sont calmées, tout en demeurant présentes. Tout près de la maison où je loge, j’étais allé marcher durant la journée et vérifier la Mars/avril 2014 astronomie-quebec.com 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :