Astronomie Québec n°2-3 sep/oct 2013
Astronomie Québec n°2-3 sep/oct 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2-3 de sep/oct 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : HR 8799... première image d'un autre système planétaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48  |  Aller à la page   OK
48
Vos images.1.. k.'Montage de la tache solaire AR 1785, par Jean-Bruno Desrosiers. tit Quand on aime… par Daniel Leclerc Une anecdote, illustrant la fameuse loi de Murphy, mais illustrant aussi le vieil adage « quand on l’aime, même ses défauts se transforment en qualités ». Je crois bien que cette maxime s’applique aussi à notre hobby, quand on devient un peu mordu (et c’est si facile de le devenir) ! Un ami astronome amateur devait venir chez moi pour savoir ce que j’utilise pour l’astrophotographie. Vers 21h, le ciel est clair et je commence à monter tout mon matériel, normalement rangé dans la maison. Je m’installe à un endroit qui m’avait permis de bonnes images de Saturne trois semaines auparavant ; j’avais alors placé trois marqueurs dans le gazon pour noter la position de ma monture équatoriale et je me trouvais génial d’avoir fait ça Je jette un œil à l’oculaire et je constate que le ciel est d’une rare stabilité : Saturne est superbe. Je fais mon alignement polaire de façon impeccable et je finis d’installer mon matériel, l’ordinateur, les oculaires, et deux sièges. Mon visiteur arrive vers 22h. Trois petits problèmes… Les branches d’arbre ont poussé beaucoup lors des trois dernières semaines ; Saturne est juste derrière un amas de petites branches quand on est fin prêts à mettre la caméra CCD en marche. Nous jugeons qu’il faut bouger notre installation car ça va s’empirer avec la rotation terrestre. Je ne suis pas trop fier de moi ! Quand nous sommes, enfin, bien réinstallés ailleurs, après avoir fait une nouvelle mise en station — et encore excellente ! — et juste au moment où nous sommes prêts à filmer avec la caméra CCD, le moteur d’entrainement semble mourir. Évidemment, on perd continuellement Saturne sur l’écran. On tente de remédier au problème pendant 20 à 30 minutes, pour finalement obtenir un mouvement acceptable du moteur. Quand nous sommes à nouveau prêts à réaliser l’AVI du siècle, le seeing se met rapidement à changer et devient archimauvais. Nous faisons deux vidéos, et seule la première est à peu près utilisable car il est évident que la situation ne fait qu’empirer. À la fin, nous peinons à reconnaitre Saturne tellement l’image est floue et instable… Il est tard, nous sommes tous les deux trop fatigués pour continuer car nous devons nous lever tôt le lendemain matin (sur semaine). Il me donne un coup de main pour démonter tout mon bazar avant de repartir chez lui. Murphy a gagné, mais ça nous affecte très peu ! Heureusement, cet ami est un astronome amateur aguerri et il sait bien que ces situations sont courantes. Il se dit que nous avons simplement vécu des problèmes « normaux » ce soir et que tout compte fait, nous avons passé une bonne soirée, très plaisante malgré tout, et que nous n’avons pas vraiment vu le temps passer. J’ai conservé 1000 images d’une vidéo de 7200 trames pour former une photo de Saturne, le 27 mai 2013. Le seeing était passable à ce moment, rendant difficile de discerner les détails. Cela nous importe peu ! La photo obtenue est comme un petit trophée pour nous, un souvenir de cette bonne soirée. L’astronomie, comme la science en général, est une activité parfois ingrate : les mêmes efforts, en certaines conditions, peuvent nous donner des résultats très acceptables, ou de bien piètres résultats. Cependant, quand on réalise une bonne observation ou une bonne photo, on en tire une énorme satisfaction. Pour nous aider, c’est fou comme les logiciels de traitement d’image permettent de faire des merveilles, en allant chercher les meilleures trames d’une vidéo. Ca aide aussi à nous remonter le moral ! La photo du haut a été obtenue trois semaines auparavant, le 5 mai 2013 ; celle du bas, le soir où j’avais un visiteur, le 27 mai. On dit que l’amour c’est quand on connait toutes les qualités et tous les défauts de l’autre personne, mais qu’on continue à l’aimer… Je vous souhaite de bien aimer votre hobby !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :