Astronomie Québec n°2-3 sep/oct 2013
Astronomie Québec n°2-3 sep/oct 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2-3 de sep/oct 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : HR 8799... première image d'un autre système planétaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Image 5 : L’étoile variable T Tauri et la nébuleuse variable de Hind, NGC 1555, par Denis Bergeron, avec une caméra SBIG ST6. provenant de l’environnement de l’étoile-source de M 1 furent mises en évidence en 1968, ce qui en fit l’un des premiers pulsars découverts (il porte aujourd’hui la désignation PSR B0531+21). Cette classe d’objets célestes, nouvelle pour l’époque, était si intrigante que certains ont même pensé que leurs pulsations très brèves (30 fois par seconde dans le cas de M 1) et très précises, de quelques fois par seconde, pouvaient être un signal provenant de civilisations intelligentes extraterrestres. Mais la découverte des étoiles à neutron a tout clarifié [5]. Passons maintenant à une étoile très jeune : T Tauri, qui fait partie de l’amas des Hyades. C’est le prototype d’une classe d’étoiles, de masse comparable à celle du Soleil, qui sont encore trop jeunes pour adhérer à la série principale du diagramme de Hertzsprung– Russell (HR) [6]. Elle est située à 460 années-lumière, son type spectral est G5, et sa luminosité varie aléatoirement de 9,5 à 13,5. Elle a été découverte en 1852 par John Russell Hind. On peut observer une petite nébuleuse de réflexion arquée tout près de cette étoile : il s’agit de NGC 1555, la nébuleuse variable de Hind. Cette nébuleuse est éclairée par la lumière de l’étoile T Tauri, et elle varie donc (en lumière visible) selon la même courbe de luminosité que l’étoile T Tauri. On peut voir la forme arquée de la nébuleuse voisine de l’étoile sur l’image ci-dessous, prise par Denis Bergeron il y a plusieurs années. NGC 1555 a diminué d’intensité dans les années 1860, à tel point qu’elle ne fut pas détectée entre 1868 et 1890 ; ceci permet de confirmer qu’elle change d’éclat et d’apparence [4, 7]. Une image très spectaculaire du duo NGC 1555 et T Tauri parut sur le site Astronomy Picture of the Day (APOD) le 26 mars 2011. Cette image nous révèle l’étoile T Tauri enfouie dans la nébuleuse environnante plus sombre ; cette région obscurcit la lumière visible, car on l’observe à travers des poussières cosmiques. Cette image est reproduite en haut de la page suivante. Le grand nuage moléculaire du Taureau se situe à 450 années-lumière. On y trouve plusieurs étoiles jeunes de type T Tauri, dont l’étoile RY Tauri. Comme on a eu plusieurs occasions de parler de celle-ci, je résume en vous invitant à l’imager quand vous en aurez la chance. Elle nous présente une belle nébulosité de gaz et de poussières plutôt conique, qui est cataloguée comme la nébuleuse par réflexion van den Bergh 27 (vdB 27). Profitez-en pour imager en même temps sa compagne, V1023 Tauri. Pour voir une belle image de cette région, incluant les nuages de poussière, allez voir l’image de Yves Tremblay à http://bit.ly/vdB27, ou les APOD du 11 juillet 2013 (http://1.usa.gov/149EspR) ou du 25 avril 2009 (http://1.usa.gov/15pqi4Y). Références [1] (En collaboration). « Claude Ptolémée ». Wikipédia. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ptol%C3%A9m%C3%A9e [2] Ménard, François. « Six Stars, Seven Sisters ». North Hawaii News Articles from CF HT. http://www.cfht.hawaii.edu/Media/NHN/pleiades.html [3] (En collaboration). « Pléiades (astronomie) ». Wikipédia. http://fr.wikipedia.org/wiki/Pl%C3%A9iades_(astronomie) [4] Burnham, Robert Jr. Burnham’s Celestial Handbook, Volume 3. Dover Publications, inc., New York, 1978 ; p.1843 et suivantes. [5] (En collaboration). « Nébuleuse du Crabe ». Wikipédia. http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9buleuse_du_Crabe [6] (En collaboration). « Hertzsprung-Russell Diagram ». Wikipedia (anglais). http://en.wikipedia.org/wiki/Hertzsprung%E2%80%93Russell_diagram [7] Schedler, Johannes. « Hind’s Variable Nebula Area (NGC 1554/1555 and vdB 28) ». Gallery. http://pantherobservatory.com/gallery/deepsky/doc/vdb28_F3.htm [8] NASA. « SkyView Query Form ». SkyView – The Internet’s Virtual Telescope. http://skyview.gsfc.nasa.gov/cgi-bin/query.pl Voir aussi Vehrenberg, Hans. Atlas of Deep-Sky Splendors, Fourth Edition. Sky Publishing Corporation, 1983. Cannistra, Steve. « Dark Markings of the Sky ». Dans : Nemiroff, R. et J. Bonnell. Astronomy Picture of the Day, 25 avril 2009. http://apod.nasa.gov/apod/ap090425.html Franke, Bob. « Dusty Nebulae in Taurus ». Dans : Nemiroff, R. et J. Bonnell. Astronomy Picture of the Day, 11 juillet 2013. http://apod.nasa.gov/apod/ap130711.html Gemini Observatory, Club d’astronomie de Dorval, S. Côté, et T. Hector. « Portrait of RY Tauri ». Dans : Nemiroff, R. et J. Bonnell. Astronomy Picture of the Day, 23 septembre 2005. http://apod. nasa.gov/apod/ap050923.html AQ 42 Astronomie-Québec Septembre–octobre 2013
Image 7 : NGC 1555 par Adam Block, le 10 décembre 2010, avec un télescope de 81 cm (32″) de type Schulman (RC Optical Systems) et une caméra SBIG STL11000. Des filtres LRGB de marque Custom Scientific ont été utilisés. Il s’agit d’une combinaison d’images LRGB de 210 (L), 70 (R), 70 (G), et 70 minutes (B) traitées avec CCDStack et Photoshop CS3. 2010 Adam Block/Mount Lemmon SkyCenter/University of Arizona Trois étoiles binaires : Chi Tauri, Σ 674, et Σ 680 par Luc Descoteaux, CDADFS Struve 674 et 680 : Deux binaires, séparées par ½° ; elles nous rappelent Epsilon de la Lyre. Ces deux paires sont très semblables, sauf pour leurs couleurs… Autres désignations : Struve 674 = Σ 674 = CD Tauri = SAO 77084 = ADS 3866 = HD 34335. Struve 680 = Σ 680 = SAO 77098 = ADS 3894 = HD 34579. +a o ft Chi Tauri : Inscrite sur la listes des étoiles colorées du Observer’s Handbook, elle reçoit pourtant un F (faible) pour la difficulté de détection de sa secondaire. Les couleurs varient selon les sources, témoignant ainsi de leur subtilité. Sa beauté, par contre, fait l’unanimité. La composante A est une binaire spectroscopique. Autres désignations : Chi Tauri = Khi Tauri (certains vieux documents) = Χ Tau = 59 Tau = SAO 76573 = HD 27638 = Σ 528 = ADS 3161. Toutes ces étoiles transitent vers 19 h 00 en décembre. Références Chapman, David M.F., éd. Observer’s Handbook 2013. Royal Astronomical Society of Canada, 2013. http://www.rasc.ca/Haas, Sissy. Double Stars for Small Telescopes. Sky Publishing Corp., 2007. Mullaney, James et Wil Tirion. The Cambridge Double Star Atlas. Cambridge University Press, 2009. Dibbon-Smith, Richard. StarList 2000. John Wiley & Sons, Inc., 1992. Vallières, Jean. Cœlix. (logiciel) pour la carte du ciel de la région du Taureau. Position des objets mentionnés dans cet article Objet α (2000.0) Primaire δ (2000.0) Primaire Mag. Sép. A.P. Couleurs (Spectres) Sources Époque χ Tau 04 h 22 min 34,9 s +25° 37′ 46″ 5,37 + 8,54 20,4″ 24° Jaune/Vert (B9Vnn/F8V) [1] [2] [3] 2012 Σ 674 05 h 17 min 31,2 s +20° 07′ 55″ 6,82 + 9,68 9,9″ 149° Blanc/Bleu (F7V/F5IV) [1] [2] [3] 2009 Σ 680 05 h 19 min 14,7 s +20° 08′ 05″ 6,22 + 9,66 8,9″ 203° Jaune/Bleu (K0III/ ?) [1] [2] [3] 2011 Objet α (2000.0) δ (2000.0) Mag. Dim. Notes Sources M 45 03 h 47 min 00 s +24° 07,0′ 1,2 110′ Amas ouvert des Pléiades [1][2] NGC 1555 04 h 21 min 56,7 s +19° 32′ 04″ — 0,5′ Nébuleuse de réflexion [4] RY Tau 04 h 21 min 57,4 s +28° 26′ 36″ 10,47 Spectre F8Ve–K1IV–Ve D [2] T Tau 04 h 21 min 59,4 s +19° 32′ 07″ 9,88 Spectre G5V:e… C [2] M 1 05 h 34 min 31,9 s +22° 00′ 52″ 8,4 6,0′ × 4,0′ Nébuleuse du Crabe, résidu de la supernova de 1054 [4] Références : [1] Hirshfeld, Alan et Roger W. Sinnott. Sky Catalogue 2000.0, Volume 2, 1985 ; [2] SIMBAD (http://simbad.u-strasbg.fr/simbad/sim-fbasic) (positions ICRS) ; [3] Washington Double Star Catalogue (http://ad.usno.navy.mil/wds/Webtextfiles/wdsnewframe.html) ; [4] Steinicke, Wolfgang. Revised New General Catalogue and Index Catalogue, 2013 (http://klima-luft.de/steinicke/index_e.htm). Septembre–octobre 2013 www.astronomie-quebec.com 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :