Astronomie Québec n°2-2 jui/aoû 2013
Astronomie Québec n°2-2 jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2-2 de jui/aoû 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : des aurores gratte-ciel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Je me déplace un peu sur le flanc droit de la montagne, et je commence à redescendre pour retourner au village, mais je dois m’arrêter et installer mes appareils photos à nouveau car le spectacle s’amplifie ! Les aurores ont souvent des sursauts, réguliers ou irréguliers. Je peux vous dire que je dois continuellement me tourner la tête : les aurores sont dans les quatre directions cardinales et même au‐dessus de moi. Parfois, quand nous sommes deux ou plus, je photographie le spectacle devant moi et je demande à mon compagnon comment c’est derrière moi : « N’oublie surtout pas de m’avertir si je manque quelque chose ! » Les aurores boréales commencent lentement et s’étendent de tous les côtés ; une hauteur tout simplement incroyable est atteinte lorsque l’intensité s’est accrue — on dirait un orage magnétique ! Imaginez-vous être à New York dans une de ces rues célèbres, et vous regardez les gratte-ciels de 60 ou 70 étages… mais cette fois, en plus, ça bouge et ça avance — tout simplement dément ! On pourrait se coucher à terre, regarder en se grattant la tête et essayer de comprendre ce qui se passe.
Je prends beaucoup de photographies en direction ouest, au-dessus de la baie d’Hudson, car une aurore d’une forte teinte verte s’amuse à faire toutes sortes de formes fantomatiques. Wow ! Un brouillard de glace se forme au sol, mais pas trop dérangeant malgré tout. Je termine ma soirée en rentrant tranquillement au village alors que les aurores boréales se sont calmées après un spectacle intense de deux heures… mais je sais que je vais surveiller le retour d’une nouvelle vague ! Bandit de nuit D’autres magnifiques images d’aurores prises par Gilles Boutin sont disponibles sur son site Web, Bandit de nuit, au http://banditdenuit.com Il publiera en 2014 un livre intitulé « À la découverte du Nunavik », dans lequel d’autres photos vous en mettront plein la vue ! Le livre couvrira non seulement les aurores polaires, mais aussi des phénomènes optiques liés à la météorologie comme les halos solaires et lunaires, les parhélies, le piliers de soleil ou de lumière, les gloires, les arcs de glace, ou même des phénomènes météorologiques comme les blizzards ou les brouillards de glace. Les photos montrées dans ces pages ne sont que quelques-unes choisies parmi plusieurs centaines prises ce soir-là… Pensez que les aurores polaires sont un spectacle fantastique ! Je serai présent au congrès de la Fédération des astronomes amateurs du Québec (FAAQ), les 27, 28 et 29 septembre 2013, à Mont-Tremblant. J’y présenterai (deux fois plutôt qu’une !) une conférence intitulée « Aurore, aurore, mais où te caches-tu ? ! ». J’expliquerai alors comment détecter et connaitre ces lumières dansantes, mais aussi comment apprivoiser les sites Web spécialisés sur les aurores polaires, et comment savoir pourquoi l’aurore qui était prévue n’est pas venue ou ne s’est pas manifestée comme désiré. Il me fera plaisir de vous y rencontrer ! Pour plus de détails sur le congrès, voyez la publicité ailleurs dans ce numéro d’Astronomie-Québec. Ag Juillet–aout 2013 astronomie-quebec.com 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :