Astronomie Québec n°1-6 mar/avr 2013
Astronomie Québec n°1-6 mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1-6 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : l'astrométrie sur les images de caméra CCD.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
d Le s)(VelJ) (sur deux L’observation des passages de la planète Vénus devant le Soleil, en 2004 et 2012, par les membres du CDADFS/Club d’astronomie de Dorval : deux projets d’observation de groupe qui nous ont menés à contribuer à deux articles scientifiques par Gilbert St-Onge et Michel Duval, CDADFS, SAM, SRAC 14 Astronomie-Québec Mars-avril 2013
Le 8 juin 2004, plusieurs membres du CDADFS/Club d’astronomie de Dorval se réunissent aux petites heures du matin pour tenter d’observer le passage (ou transit) de la planète Vénus devant le Soleil. Ce phénomène rare ne s’est pas produit depuis si longtemps que personne de vivant à l’ère moderne ne l’avait observé avant 2004. Les membres présents espéraient donc avoir l’occasion d’observer ce passage de Vénus, et surtout d’observer le phénomène de la « goutte noire », signalé par certains observateurs lors des passages précédents, alors que Vénus est proche du bord du disque du Soleil aux contacts II et III ! L’intérêt du phénomène « goutte noire » pour un passage de Vénus était de premier ordre, puisqu’il n’avait jamais été détecté avec des instruments modernes. On voulait donc déterminer s’il était détectable avec nos instruments et, si oui, utiliser les routines informatiques modernes pour tenter d’en estimer l’amplitude et peut-être comprendre le phénomène de la goutte noire. Avant 2004, seuls quelques passages de la planète Mercure devant le disque du Soleil avaient permis de détecter sur des instruments modernes quelques traces du phénomène de la goutte noire, mais les discussions portant sur l’origine et la réalité du phénomène allaient dans plusieurs directions. Donc le matin du 8 juin 2004, au Centre aquatique Surrey de Dorval, les membres du CDADFS/Club d’astronomie de Dorval et quelques membres des centres anglais et français de Montréal de la Société royale d’astronomie du Canada (SRAC) se réunissent pour l’observation du passage de la planète Vénus devant le disque du Soleil. Nos objectifs étaient d’observer, de photographier, et de filmer ce moment exceptionnel, particulièrement concentré sur la période d’approche du contact III, dans le but d’y apercevoir un phénomène particulier aux planètes intérieures lorsqu’elles transitent devant le disque du Soleil : il s’agit du phénomène de la goutte noire (GN). Celui-ci s’observe par une déformation apparente du disque sombre de la planète, qui semble s’étirer vers l’extérieur du disque solaire ; on détecte alors une cuvette sombre qui s’étire du disque de la planète vers le ciel. 4.4ll. I,R a ys. 1'r'.191 "4 } L. v.. "S_J` S S 1 J r àL..Ey {".r., - rh. Î 4.'.kt, : r R. :'d 4 : { Mars-avril 2013 www.astronomie-quebec.com 15 F...r.t7.Y,,f.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :