Astronomie Québec n°1-1 juin 2012
Astronomie Québec n°1-1 juin 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1-1 de juin 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Pierre Paquette

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 22

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : reportage photographique... le ROC 2012.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
évidence l’importance des gaz en émission pour l’hydrogène alpha (Hα) et l’oxygène doublement ionisé ([OIII]) dans les nébuleuses diffuses par rapport aux nébuleuses planétaires. Nos résultats Nous avons en premier lieu effectué deux images de référence, soit une en n’utilisant aucun filtre (image 1) — c’est la à partir de l’image propre à chaque filtre utilisé, à laquelle nous avons enlevé le signal de l’image continuum du filtre i proche IR (image 2). Ceci permet de capter encore mieux la signature des gaz en émission observés à l’aide des filtres Hα et [SII], qui sont des filtres très rouges, et cela aide aussi à rehausser l’image suivante (image 3), prise avec le filtre [OIII] 3. distribution des gaz en émission détectables de l’hydrogène alpha (Hα) à 656,3 nm. L’image ci-dessus nous montre la distribution de l’hydrogène alpha et un peu du continuum tout près sur ±4 nm ; l’image 5 nous montre principalement la distribution de l’hydrogène alpha, puisqu’il s’agit d’une image différentielle, (de laquelle on a retiré le continuum). Image 5 Image 1 – Une vue habituelle de la nébuleuse planétaire Messier 27, montrant beaucoup de gaz et d’étoiles. Pose de 10 minutes. transmission complète du DTC, soit non linéaire de 400 nm à 1100 nm —, puis une autre image en filtre continuum proche infrarouge, le filtre « i », d’une transmission allant de 793 nm à 1100 nm. Image 3 – Messier 27 en lumière émise par l’oxygène doublement ionisé [OIII] — des raies dites « interdites ». Une pose de 10 minutes au télescope de 23,5 cm (9¼″) à ƒ/6,3. L’oxygène ainsi ionisé a deux pics d’émission, un à 495,9 nm et l’autre à 500,7 nm. M 27 en [OIII] nous montre quelques nodosités du coté nord-est de la nébuleuse, qui est dominée par une grande région plus lumineuse au sud-ouest (en haut à gauche). On observe l’oxygène ionisé sur pas mal toute la surface de la nébuleuse qu’on a l’habitude d’observer en visible. Les images suivantes (l’image 4 est une pose de 10 minutes en Hα ; la suivante est l’image Hα moins l’image i) montrent la Image 4 On remarque que l’image en Hα montre beaucoup plus de structures dans la nébuleuse que celle prise avec le filtre [OIII]. Ces structures font des patrons bosselés (en nodosités) sur deux grands lobes bipolaires ; on y détecte une grande bande mince et linéaire plus intense, qui traverse ces lobes du nordest au sud-ouest, où elle est plus intense encore. À l’extérieur de ces lobes, soit à l’est et à l’ouest de ceux-ci, on peut voir quelques traces diffuses en arc de l’hydrogène alpha. Image 2 – Le filtre i a été utilisé pour enlever le continuum des images en émission. On remarque la grande quantité d’étoiles avec ce filtre (en domaine continuum proche IR) et l’absence presque totale des gaz de la nébuleuse planétaire Messier 27 (dont les gaz sont plutôt détectables en émission). Pose de 10 minutes. Nous avons ensuite capturé des images à l’aide des autres filtres mentionnés plus haut. Pour chacun de ces filtres, nous avons créé une image différentielle 3 [OIII] désigne l’oxygène doublement ionisé : il s’agit d’une des raies dites « interdites », c’est-àdire dans des conditions normales de transition atomique (forbidden doubly ionized oxygen lines). Mais il règne dans ces nébuleuses des conditions bien particulières qui permettent des transitions de ce type en quantité suffisante pour que l’on puisse les détecter avec nos instruments d’observation. Voir par exemple http://www.cloudynights.com/item.php ? itemid=2129 pour une explication (en anglais). Image 6 – M 27 en lumière [SII]. Il s’agit encore d’une pose de 10 minutes. La raie [SII] est centrée sur 670,2 nm et contient les deux pics d’émission du soufre, soit à 667 nm et à 677 nm ; d’autres raies dites interdites. La distribution des gaz en [SII] est beaucoup plus restreinte aux régions en lobe bipolaire et à la grande ligne transversale allant du nord-est au sud-ouest de la nébuleuse. 16 Astronomie-Québec Juin 2012
Image 7 à y aller de vos propres expérimentations avec ces filtres. Autres références ST-ONGE, G. etL. MORIN. La nébuleuse planétaire M27, telle qu’observée à faible résolution dans des domaines d’émission [OIII], Hα, et [SII]. http://www.astrosurf.com//stog/Travaux-Recherches-% c9tudes/m27_filtres/m27.htm GOVINDASWAMY, Shekar. Forbidden Lines : Mini [OIII] Filter Shootout. Cloudy Nights Telescope Review : http://www.cloudynights.com/item.php ? item_id=2129 Image 7 – Voici notre image composite des émissions mentionnées pour Messier 27. Cette image ne contient que les régions en émission ; on n’y trouve à peu près pas de signal du continuum. Le [SII] est en bleu, le [OIII] est vert et le Hα est rouge. Sur la dernière image (image 8), on peut constater l’asymétrie dans la distribution des gaz ionisés de l’hydrogène alpha les plus éloignés : ils sont presque absents au sud (en haut) et très intenses au nord et à l’ouest (en bas et à gauche). Peut-être s’agit-il d’une distribution sur un plan incliné de la nébuleuse… Conclusions Nous avons réussi à détecter les éléments en émission que nous visions et à bien mettre en évidence la distribution de chacun de ceux-ci dans la nébuleuse, à la limite de nos instruments. En plus, nous avons mis en évidence, à l’aide du filtrei, le fait que certaines nébuleuse planétaires, dont Messier 27 et Messier 57, n’ont pas une grande luminosité en continuum proche infrarouge. On peut donc comprendre que ces filtres nous permettent de détecter des aspects hors de notre portée sur des observations conventionnelles. Il s’agit d’un dossier à suivre… En attendant, je vous invite., 4'.''. -'+\te-:'1.4i`tSa. f'r.1 -, a J, t, #. a, , +t. i !''y'_. a'}. t S,'. + -i. r+a.r'1*t, ; 3f. r r a'L a +f+. Y, ; l''a. :. +.t !'r'.'+ t t { i f 7''T''. Y. Y, ,. a i.' : *. I. -, 1.,.l.t.r.. , , , `- ;' I. a +n...',t.'` t',f, » 1..'f. # y., L,t','} 4'i- +'T,.1...‘%'t +''` it 4 ir.. - t L : "'rt Y 4". r ! , i ", I, -i. + t *, t rt. Fa +r ? _, t r''5 ; -'rt, G. i* f', -i, - P.ir} I. n 1ra y a I r a 4 i , t - f n 4 t, a, , 'a ai, + +'- i #'ii *} i j w "i arJ - f f, a + 4 , `` + -.1..i'+.'r% `'a "}. Les Nébuleuses planétaires. Laboratoire d’astronomie spatiale de Marseille : http://www.oamp.fr/people/trung/homepn97e. html Wikipedia : http://en.wikipedia. org/wiki/Dumbbell_Nebula Crédit image frontispice : George Jacoby (NOAO) et al., WIYN, AURA, NOAO, NSF. +. T ;'y +..', 4 , , ,. - *'.i, - t, -,.'- n - F, , i'_-. t I,r', , f i 4... a, rl *'4 t-i +'} r, + " t'ta-.. i'{ t i n * at3 n t y - J - + F a `/ !., i f-'y+ F -','ti. + A., , it't ;. a.'- ti 3 a, t 1. tt. `., j... " aa. 4 +},'+ t a'tt n +. - L - -'4 ` r , :+ a t rL -, '#.n 4. f +. : y " a..10..'i*. a } t - -L. -.1.. :. 1`.a 1. h ; , t'. L ` w +f i I, _'-'-,. i r, t'-'- *.11 yr.'1 j , i{r :'rti.r. + :',+ a - -4.7:1` Image 8 – M 27 en lumière Hα, R, Hα, G, B. Image prise par Yves Tremblay le 14 juillet 2010, avec un télescope de 280 mm (11″) à ƒ/6. Les longues poses mettent en évidence certaines des premières régions en émission Hα très loin de l’étoile. Remarquez l’aspect turbulent (en nodosités) à la surface des lobes de la nébuleuse. -. Juin 2012 www.astronomie-quebec.com 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :