Arte Magazine n°9 26 fév 2000
Arte Magazine n°9 26 fév 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de 26 fév 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Politique fiction, la nouvelle collection d'Arte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
m erc redi 1 e r m a r s 21.50 Chostakovitch contre Staline La musique sous la dictature S urvivant des purges staliniennes, Dimitri Chostakovitch faisait de la résistance à travers sa musique. Ce documentaire fascinant revient sur les années noires de l’URSS et explore les dern i è res symphonies de Chostakovitch, ses « stèles mort u ai re s ». Flash Bach Durant toute l’année 2000, de brèves rencontres surprises avec les plus belles œuvres de Bach. Ce soir à 21.40 : Concerto en ré Yehudi Menuhin et David Oïstrakh (1962) Et aussi : - le livre la Petite Chronique d’Anna Magdalena Bach (ARTE Éditions) - un dossier complet et un jeu sur le www.arte-tv.com En partenariat avec et Documentaire de Larry Weinstein (Canada, 1997-1h15mn) ZDF Prix du jury, International Widescreen Festival 1998 Prix du meilleur documentaire sur les arts, International Emmy Awards 1998 Prix du jury, FIFA 1998 Patriote, musicien, citoyen soviétique le plus décoré, seul compositeur russe à apparaître à la une du magazine Ti me, Dimitri Chostakovitch (1906-1975) a survécu à la t erreur stalinienne. Ses mémoires, autant que sa musique, évoquent cette période de m a n i è re éloquente. À dix-neuf ans, Chostakovitch fait jouer sa pre m i è re symphonie ; le public le porte en triomphe. Il commence alors à travailler avec tous les artistes russes connus, Meyerh o l d, Maïakovski et Eisenstein. Ses symphonies et ses opéras sont joués dans tout le pays… Mais, pendant toute sa carr i è re, le musicien en t retiendra des relations complexes avec l’a p p a reil d’État. Paradoxalement, c’est à travers sa musique qu’il fera de la résistance. Le réalisateur Larry Weinstein cherche la p ortée de cette résistance, notamment à travers ses symphonies n°4 à 9, que le compositeur lui-même surnommait des « stèles m ort u ai res ». Étayé par des arc h i v e s d’époque (émouvante scène du compositeur au piano), le film mêle des témoignages clés, comme celui du compositeur Ti c h on K h rennikov – qui a dénoncé Chostakovitch au Premier Congrès des compositeurs à Moscou en 1948 –, avec le travail des symphonies sous la direction du chef Va l é ry G erg i e v, fin connaisseur de l’époque. Le Congrès des musiciens « On rassembla les compositeurs. Et ils comm en c è rent à se torpiller les uns les autres. Ce fut un spectacle lamentable. Ça me dégoûte de repenser à cela. Staline avait confié à Jdanov le soin de constituer une liste des principaux criminels. Jdanov opérait comme un bourreau expérimenté. Il d ressait les compositeurs les uns contre les a u t res. Il est vrai qu’il n’avait pas à se donner trop de mal. Les compositeurs s’entre - dévoraient à qui mieux mieux. Personne ne voulait être sur la liste, car ce n’était pas une liste pour un décernement de prix, mais pour un massacre éventuel. Et les citoyenscompositeurs faisaient tout leur possible pour échapper à cette redoutable liste. En revanche, ils s’efforçaient par tous les moyens d’y fourrer leurs camarades. Exactement comme chez les truands : meurs aujourd’hui, je mourrai demain. (…) Donc, on a trituré cette liste dans tous les sens. On y inscrivait les uns, on rayait les autres. Seuls deux noms re s t ai en t immuables aux places d’honneur : numéro un, mon nom ; numéro deux, Pro k o f i e v. » Dimitri Chostakovitch dans Témoignage : les mémoires de Dimitri Chostakovitch, recueillis par Solomon Volkov, éditions Albin Michel.
23.05 Profil. G u t en b erg, l’homme du millénaire Documentaire de Wolfgang Lörcher (Allemagne, 2000-54mn) ZDF Premier moyen de communication de masse, l’imprimerie a été inventée au X V e siècle. Son père, Johannes Gensfleisch, prit le nom de Johannes zum Gutenberg, à la suite de son déménagement pour la résidence Gutenberg, à Mayence. Avec la foire du livre de Francfort comme point de départ, ce documentaire retrace l’histoire de sa découverte. Il n’est pas facile de reconstituer avec cert i- tude la biographie de Gutenberg. Enfance à Mayence, études probables à Erf urt, débuts professionnels à Strasbourg, création d’un atelier à Mayence, démêlés avec son mécène Fust et avec l’archevêché de Mayence, p erte de son atelier, fuite devant la répre s- sion et la censure. Un portrait de l’homme se dessine peu à peu : bon vivant, « c o m me r- çant entre prenant, inventeur plein de re s- s o urces et très habile de ses mains », perpétuellement endetté mais jamais découragé. Ce documentaire s’attache aux aspects techniques de l’invention de Gutenberg et à l’i m pression de la fameuse « Bible à 42 lignes ». Günter Grass, prix Nobel de l i t t é r a t u re 1999, l’éditeur Siegfried Unseld et le professeur Stephan Füssel, titulaire de la c h ai re d’histoire du livre à Mayence, Ti l m a n S p en g l er, Claudia Baumhöver, directrice du H örverlag, démontrent quelle importance les travaux de Gutenberg ont encore de nos jours. « Commerçant entreprenant, inventeur plein de ressources et très habile de ses mains... » Qu’est-ce que l’amour ? Très échauffés, des Finlandais témoignent. 00.00 La lucarne. L’amour de ma vie Documentaire de Kiti Luostarinen (Finlande, 1999-54mn) ZDF On sait diviser l’atome, on peut aller sur la Lune. Mais qu’est-ce que l’amour ? D’où vient ce sentiment d’intimité et de complicité que l’on ressent soudain pour quelqu’un que l’on voit pour la pre m i è re fois ? Des couples de tous âges et de toutes origines qui se sont juré un éternel amour donnent leur version du coup de foudre. Ce d o c u me n t ai re cherche à compre n d re comment naît ce sentiment, en quoi il consiste et comment il évolue au fil du temps, parf o i s sans perd re en intensité. L’Amour de ma vie donne la parole à des amoureux d’hier et d’a u j o urd’hui et filme leur tendresse tandis que, presque recueillis, ils racontent l’histoire de leur passion. Et bien que l’on dise des Finlandais qu’ils sont si paresseux qu’ils ne s’embrassent même plus, la métamorphose s’o p è re en eux aussi : le Finlandais amoureux lit des poèmes, chante et danse pour l’élue de son cœur… Fax Scénarios sur la drogue Un regard original sur les drogues et leurs consommateurs. Vingt-quatre courts métrages à retrouver sur ARTE tout le mois de février. Après le succès de « 3 000 scénarios contre un virus », trente courts métrages pour la lutte contre le sida, le CRIPS (Centre régional d’information et de prévention du sida) relance un opération identique sur la drogue Sur les 3 600 scénarios reçus, 40 ont donné lieu à 24 films. Tournées par des réalisateurs très différents – Étienne Chatillez Georges Lautner, Édouard Niermans, Vincent Perez, Diane Bertrand… –, ces courtes fictions apportent un regard nouveau sur les drogues et leurs consommateurs, loin des clichés habituels. Dans une démarche de prévention, le public est amen à réfléchir sur la dépendance à l’alcool, aux médicaments, au tabac, à la cocaïne, au cannabis. « Scénarios sur la drogue » : le lundi vers 22.10, le mardi vers 21.40, le vendredi vers 22.15 et le samedi vers 21.40. Wanted : réalisateurmusicien ! ● Vous avez réalisé un ou plusieurs documentaires pour ARTE ? ● Vous jouez également d’un instrument de musique facilement transportable ? ● Vous serez à Paris le samedi 18 mars ? Alors contactez Agnès Buiche au 01 55 00 70 40 !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :