Arte Magazine n°9 26 fév 2000
Arte Magazine n°9 26 fév 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de 26 fév 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Politique fiction, la nouvelle collection d'Arte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
m ardi 29 février Ils étaient à Nancy (1963-1983) Bread & Puppet Living Theatre Teatro Campesino Teatro A Communa Grupo Aleph Pip Simmons Theatre Grou p Hans-Peter Cloos Peter Zadek J e rzy Gro t o w s k i Bob Wilson Tadeusz Kantor Shuji Terrayama Pina Bausch... 21.40 Le Festival mondial du Théâtre de Nancy Documentaire de Jean Grémion et Didier Lannoy (France, 1999-1h17mn) Sur une idée de Lew Bodgan Coproduction : La Sept ARTE, La Compagnie des Phares et Balises, INAEntreprise LASEPT ARTE En partenariat avec Fondé par Jack Lang en 1963, Nancy s’impose vite comme le plus important des festivals universitaires de théâtre. Alors que let h é â t re est secoué par la contestation politique, le Festival de Nancy devient un lieu de re n c on t re, de confrontation et d’échanges créatifs. Surtout, il révèle quelques-uns des plus grands noms du théâtre mondial, Du Living Theatre à Pina Bausch, de Tadeusz Kantor à Bob Wilson, le Festival de Nancy a révélé les plus grands noms du théâtre mondial. Retour sur un foisonnement exemplaire, depuis sa fondation par Jack Lang en 1963. Après Bob Wilson (le Regard du sourd, 1971), Nancy accueille le Polonais Tadeusz Kantor et sa Classe morte, l’un des plus grands spectacles du siècle. En 1968, dans une atmosphère prérévolutionnaire, le Festival fait venir de New York les activistes du Bread and Puppet.
de Grotowski à Bob Wilson, de Pina Bausch à Tadeusz Kantor. Fruit d’une enquête minutieuse, nourri de nombreux documents d’archive et de témoignages, ce film ret r a c e, depuis sa création en 1963 jusqu’à sa dern i è re édition vingt ans plus tard, l’évolution d’un festival dont la légende est toujours vivace. Le théâtre au centre du monde Les auteurs se sont d’abord livrés à une véritable re c h erche « archéologique » sur tous les documents filmés pendant le festival. Puis ils ont ret rouvé, pour les confronter à leur passion toujours aussi dévorante, les principaux acteurs de cet événement unique dans l’h i s t o i re du théâtre du XX e s i è c l e : Jack Lang, fondateur du Festival, Roland G r ü n b erg, fidèle de la pre m i è re heure, « d é c ou v reur » de Grotowski et rédacteur en chef du Journal du Festival. Robert Abirached, théoricien et professeur à l’Institut d’études théâtrales de Nanterre, ou Colette Godard, critique, apportent également leurs témoignages. Dès ses origines, le festival est politiquement engagé, faro u- chement anticolonialiste, anti-impérialiste, antifasciste, antibourgeois. Plutôt que de tenir de grands discours, les auteurs ont laissé témoigner les spectacles eux-mêmes. Ceux-ci disent suffisamment combien N a n c y, alors capitale mondiale du théâtre, fut aussi la capitale du théâtre du monde, avec ses enjeux, ses luttes, ses rêves et ses u t o p i es... En 1977, l’Opéra de Wuppertal est invité à Nancy : le choc Pina Bausch. « DIRECT ! n’est pas un parti politique DIRECT ! n’est pas une association humanitaire DIRECT ! n’est pas une nouvelle chaîne DIRECT ! n’est pas sponsorisé DIRECT ! n’est pas une nouvelle émission DIRECT ! est une mission DIRECT ! est une entreprise utopiste DIRECT ! revendique la liberté des ondes DIRECT ! prend la parole DIRECT ! est une entreprise audiovisuelle d’utilité publique Ce soir, DIRECT ! vous transmet la parole et les écrits de ceux qui ont parlé et écrit dans la ville de P. » 23.00 Direct ! Réalisation : Philippe Truffault Avec la Compagnie 26 000 Couverts (1999-1h19mn) Coproduction : La Sept ARTE, The Factory, 26 000 Couverts LA SEPTARTE Face au harcèlement quotidien de la télévision, quelques-uns choisissent la résistance... Ce soir, la compagnie de théâtre de rue 26 000 Couverts pirate A RTE ! Les membres du réseau D i rect ! décident de f ai re la « révolution médiatique ». D i rect ! a b o r- de l’univers tendu de la télévision et tente d’é c l ai rer les fissures étroites entre la vérité d’une parole et le mensonge médiatique, en t re l’intérieur et l’extérieur du cadre, entre l’e n d roit et l’envers de l’image… T h é â t re pirate 26 000 Couverts est une jeune compagnie de « théâtre de rue » au palmarès déjà imposant. Après ses premiers spectacles – l e s Petites Commissions, Sens de la visite et Invité d’honneur : la Poddémie, la compagnie crée D i re c t ! à partir d’un recueil de textes collectés auprès d’habitants d’un qu artier de Poitiers, au printemps 97. Cette œ u v re, parodie d’un « direct » de télévision, joue sur le décalage, le détournement inattendu de situations quotidiennes. Le réalisateur Philippe Tru ffault a travaillé étro i t e me n t avec la compagnie pour cette adaptation, en registrée en public durant l’hiver 1998. Le résultat est un mélange des genres plein de b ruit et de fure ur, qui joue sur le « vrai-faux » du spectacle et sur le climat d’urgence de la télévision. On passe ainsi de l’atmosphère agitée du « live » à des séquences plus élaborées sous forme de sketches.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :