Arte Magazine n°9 26 fév 2000
Arte Magazine n°9 26 fév 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de 26 fév 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Politique fiction, la nouvelle collection d'Arte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
lundi 28 février 22.20 Court-circuit - 1 re partie Ô trouble Court métrage de Sylvia Calle (France, 1998-9mn) Avec : Florence Loiret (Inès), Danielle Arditi (Laura), Loïc Even (le frère) Photo : Valérie Le Gurun Musique : Celia Cruz Production : Local Films LASEPTARTE Deuxième Prix à Aix-en-Pro v en c e Prix du jury et Prix du public à Digne-les-Bains Mention spéciale du jury Kodak à Cannes (Quinzaine des réalisateurs) Prix du Jury à Château-Arn ou x Prix d’interprétation Les femmes s’emparent du cinéma pour Florence Loiret à Pantin Coupe Juliet-Berto à Gre n o b l e Prix du public à Mamers En février, « Court-circuit » présente des courts métrages réalisés par de jeunes femmes cinéastes. En partenariat avec et le Festival de Clermont-Ferrand Les femmes s’emparent du cinéma, K7 éditée par ARTE Vidéo. Comment faire lorsqu’on est amoureuse de sa meilleure amie ? Un court métrage sélectionné dans les festivals du monde entier et qui a reçu une avalanche de prix. Inès partage son appartement avec Laura. Elle ne sait pas ce qu’elle doit faire. Doit-elle lui dire qu’elle l’aime alors qu’elle la connaît depuis toujours ? Un film tendre et envolé comme cette mélodie espagnole de Celia C ruz qui le rythme… Un film d’amour très é m ou v a nt. Sylvia Calle Sylvia Calle est née en 1963 à Bogotá, en Colombie. Diplômée des Arts décoratifs et de la FEMIS, à Paris, elle a été chef opératrice sur plusieurs courts métrages et docum en t ai res. Elle a également réalisé tro i s c o urts métrages : Kill the Woman, Épingler famille et Ô trou b le. Cycle Volker Schlöndorff C o l è re en Louisiane lundi 21 février à 20.45 M ort d’un commis v o y a g e u r lundi 28 février à 22.30 La servante écarlate lundi 6 mars à 22.25 22.30 M ort d’un commis voyageur (Death of a Salesman) Film de Volker Schlöndorff (États-Unis/Allemagne, 1985-2h15mn) - VOSTF Scénario : Arthur Miller, d’après sa pièce Avec : Dustin Hoffman (Willy Loman), Kate Reid (Linda Loman), John Malkovich (Biff), Stephen Lang (Happy), Charles Durning (Charley), Louis Zorich (Ben) Photographie : Michael Ballhaus Montage : David Ray Musique : Alex North Production : Roxbury & Punch, Bioskop ARD Licencié à soixante ans, un commis voyageur perd le goût de vivre. Dustin Hoffman et John Malkovich brillent dans un drame
John Malkovich (Biff) et Dustin Hoffman (Willy) donnent vie aux personnages d’Arthur Miller. écrit par Arthur Miller, qui symbolise l’eff o n- drement du rêve américain. Willy Loman, commis voyageur depuis des dizaines d’années, a vu son statut pro f e s- sionnel se dégrader. Humilié, il espère que ses deux fils, Happy et Biff, réussiront. Mais ils vont décevoir ses espoirs. En perdant ses illusions, la famille court à la tragédie. Théâtre et cinéma Ce drame, écrit par Arthur Miller dans les années cinquante, symbolise l’eff on d rement du rêve américain pour une bonne p artie de la petite bourgeoisie. Il n’a rien perdu de son mordant, et le regard critique de l’auteur sur la société américaine re s t e d’actualité. Schlöndorff a filmé – à l’origine pour la télévision – l’une des adaptations de la pièce à Bro a d w a y. Il sait créer des liens subtils entre présent et passé, rêve et réalité. Plus qu’un film, c’est un extraord i- n ai re travail sur l’interpénétration entre let h é â t re et le cinéma. M ort d’un commis voyageur donne également lieu à d’époustouflantes prestations d’acteurs, avec un Dustin Hoffman au sommet de son art, très convaincant en père raté, et un John Malkovich qui tient là l’un de ses pre m ier s grands rôles. Le nouveau film de Volker Schlöndorff, la Légende de Rita, a été sélectionné pour le 50 e Festival de Berlin. 00.40 Court-circuit - 2 e partie Le premier pas Court métrage de Florence Vignon (France, 1999-22mn) Avec : Catherine Vinatier (Isabelle), Claire Nadeau (la mère), Juliette Thierrée (la copine) Scénario : Florence Vignon et Stéphane Brizé Photographie : Isabelle Czajka Musique : Les Valentins Production : TS Productions LASEPTARTE Prix du scénario de la ville de Clermont-Ferrand en 1998 Brest 1999 : Prix d’interprétation à Catherine Vinatier Villeurbanne 1999 : Prix du cinéma indépendant Après un an sans contacts, Isabelle retrouve sa mère. Peut-on enfin parler ? Isabelle n’a pas donné de nouvelles à sa m è re depuis plus d’un an. Aujourd’hui, dans le bel appartement qu’elle occupe, elle s’apprête à la re c e v o ir. Mais leurs ret rou v ai l l e s d é g é n è rent très vite... F l o rence Vignon Le Premier Pas est le premier court métrage écrit et réalisé par Florence Vignon, qui est également comédienne. Elle a joué dans B l e u de Krzystof Kieslowski et tient le rôle principal dans le Bleu des villes, pre m ier long métrage de Stéphane Brizé, qu’elle a coécrit (sélection Quinzaine des réalisateurs, Cannes 1999). Fax Première sélection pour le prix Cyril-Collard 1999 Créé en 1993, le prix Cyril-Colla récompense le réalisateur d’un premier film. D’un montant de 200 000 francs, le prix perme au lauréat de se lancer dans l’écriture de son deuxième long métrage. Parmi les premiers films francophones sortis en 1999, le jury a présélectionné les six réalisateurs suivants : ● Philippe Gandrieux pour Sombre ● Laurent Achard pour Plus qu’hier moins que demain ● Thomas Vincent pour Karnaval ● Emmanuel Finkiel pour Voyages ● Solveig Anspach pour Haut les cœurs ● Hélène Angel pour Peau d’homme cœur de bête Le prix Cyril-Collard 1999 sera remis par ARTE le mercredi 8 m²000 au cinéma l’Élysée-Biarritz à Paris. Contact presse : Géraldine Musnier/Grégoire Maub 01 55 00 70 47 Une image volontairement sous-ex sée, avec de soudains éclats de c bleu. Des acteurs changés en bloc minéralité sourde. Un film qui réinv à sa manière le cinéma. Sombre Philippe Grandrieux, le choc de 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :