Arte Magazine n°8 19 fév 2000
Arte Magazine n°8 19 fév 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de 19 fév 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : ! Que viva Bunuel !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
m erc re d i23 février 19.00 Connaissance Sur les traces d’Hemingway avec Michael Palin (1) Documentaire en quatre parties de Michael Palin et David F. Turnbull 19.45 ARTE Info’émission d’actualité de la rédaction d’ARTE 20.15 Reportage Les couturières de l’ombre Réalisation : Thierry Derouet 20.45 Les mercredis de l’histoire La jeunesse sous Hitler (3) Série documentaire en cinq parties de Peter Hartl et Anja Geist 3. Discipline 21.40 Flash Bach Pablo Casals 21.45 Musica Giselle (1) Ballet fantastique en deux actes d’Adolphe Adam Réalisation : Alexandre Tarta Acte I 22.40 Giselle (2) Acte II 23.40 La lucarne Calculs et passions Téléfilm de LynnHershman Leeson 01.05 La première fois (r) Téléfilm de Connie Walther 02.35 Scénarios sur la drogue Cake, par Jean-Louis Tribes 03.00 Fin des programmes es horaires correspondentux codes PDC, L’ex-Monty Python chez les Masai. 1 9. 0 0 C on n ai s s a n ce. Sur les traces d’Hemingway avec Michael Palin (1) Série documentaire en quatre parties de Michael Palin et David F. Turnbull (Grande-Bretagne, 1999-43mn) Coproduction : Prominent Pictures, BBC, Z D F, A RTE Z D F Michael Palin, ex-Monty Python et infatigable globe-trotter (le Tour du monde en 80 jours, D’un pôle à l’autre…), part sur les traces d’H e m i n g w a y. Michael Palin a publié en 1995 H e m i n g w a y’s C h air, un roman qui a rencontré un grand succès en Angleterre et aux États-Unis. Pour l’é c r i re, l’auteur s’est très largement documenté sur la vie de l’enfant terrible de la litt é r a t u re américaine. Partageant l’engouement de son illustre prédécesseur pour les voyages, il a été notamment fasciné par le talent d’Hemingway lorsqu’il s’agit de décrire des lieux, des ambiances, des pays. Il s’est aussi intéressé de près à la vie amoureuse de l’écrivain, qui fut très mouvementée. De Chicago à Paris, de Venise en Espagne, du Kilimandjaro à La Havane, des montagnes Rocheuses aux rives du Nil, let rublion britannique nous entraîne dans un é t o urdissant périple où ironie et légèret é sont au rendez-vous. La série propose des visions croisées, une imbrication p ermanente entre la vie d’Hemingway et la re d é c ou v erte très personnelle qu’en fait Palin : c’est ainsi qu’il n’hésite pas à s’initier aux joies de la chasse et de la pêche, à apprivoiser un guépard, à suivre les cours d’une école taurine ou à jouer les cow-boys. Sans oublier d’écluser quelques boissons fort e me n t a l c o o l i s é e s … Épisode 1 Hemingway avait deux grandes passions : la corrida et la chasse au gros gibier. Palin plonge tout de suite dans l’univers du maître. Hemingway n’aurait raté la feria de Pampelune sous aucun prétexte. Palin part en quête des souvenirs qui lui ont permis d’écrire F i e s t a et le Soleil se lève aussi. Étape suivante, Valence et la fête de Las Fallas : un formi- dable festival de pyrotechnie. C’est à Valence qu’Hemingway commença à rédiger son premier roman ; il adorait les corr i- das de cette ville. Palin essaie de s’initier aux joies de la tauromachie... Dans le Sud- Est du Kenya, là où Hemingway aimait à chasser le lion et le rh i n o c é ros, Palin part au pays des Neiges du Kilimandjaro. 2 0. 1 5 R e p ort a ge. Les couturières de l’ombre Réalisation : Thierry Derouet (2 0 0 0 - 2 6 m n) Production : A RTE, Zoulou Production A RTE G.E.I.E. À la maison d’arrêt de Pau, un atelier de tissage accueille et forme quelques détenues. Les meilleurs motifs peuvent être repris sur des créations de Christian Lacroix ou de Te d L a p i dus. Cet atelier de tissage pour la haute couture fait rêver les quarante détenues de la prison. Mais il n’y a de la place que pour sept d’e n t re elles, et il faut une conduite irr é - prochable pour pouvoir y prétendre. L’animatrice de ce centre, Maria Messner, y vient depuis dix ans enseigner les subtilités d’un métier très technique. La maîtrise acquise, chaque détenue peut créer ses pro pres motifs et les voir bientôt imprimés sur des créations de Christian Lacroix ou de Ted Lapidus. Motivation supplémentaire : les 1 300 francs attribués chaque mois et les 100 heures de formation mensuelles. Et, surtout, la possibilité d’un vrai re d é m arr a g e dans la vie active avec un contrat de réins ertion d’une durée de deux ans.
20.45 La jeunesse sous Hitler (3) Dès le milieu des années 30, le régime nazi met en place un système d’embrigadement systématique de la jeunesse. Des archives inédites – films de propagande mais aussi privés – montrent comment une génération entière a été manipulée, trompée et sacrifiée par son Führer. Une nouvelle série par les auteurs des Complices d’Hitler, à suivre pendant cinq semaines. Série documentaire en cinq parties de Peter Hartl et Anja Geist (Allemagne, 1999-52mn) Z D F Cette série en cinq parties propose, pour la pre m i è re fois à la télévision, une appro c h e exhaustive de l’histoire de la jeunesse à l’époque du national-socialisme. Elle ret r a c e l’i t i n é r ai re des enfants et des adolescents conditionnés pour servir le système. Grâce à des archives inédites – souvent d’origine privée –, Guido Knoppet son équipe (auteurs de la série les Complices d’Hitler) m on t rent comment Hitler s’est assuré le contrôle de « sa » jeunesse par un endoctrinement systématique. D’anciens membre s des Jeunesses hitlériennes et de la Ligue des jeunes filles allemandes (BDM) témoignent de ces années sombres ; d’autre s racontent comment ils ont tenté de se soust r ai re à l’embrigadement – ce qui leur a souvent valu d’être persécutés. 3. Discipline Ils étaient destinés aux plus hautes fonctions de direction dans tous les secteurs, devaient f ormer l’élite d’un empire allemand qui dominerait le monde entier. Il leur fallait être durs et dominateurs, ingénieux et eff i c a c e s, hommes de pouvoir au service d’une tyrannie moderne. C’est dans les écoles d’élite hitlériennes que le fantasme du surh o m me allemand devait devenir réalité. Il y avait pour cela les écoles Adolf-Hitler, les centre s d’éducation surveillée et l’école du parti à Feldafing, sur les bords du lac de Starnb erg, en Bavière. Le régime y formait des exécutants intelligents, entraînés depuis l’enfance à la discipline militaire, et leur dispensait, plus que du savoir, une idéologie condensée dans la formu l e : cro i re, obéir, se battre. Les nombreuses possibilités d’activités s p ortives et de loisirs, liées à la perspective de brillantes carr i è res, suffisaient à attirer les jeunes dans ces internats sélectifs, où ils devaient jurer une fidélité inconditionnelle au régime. L’endoctrinement auquel ils étaient soumis en faisaient des victimes toutes désig n é e s : pendant la guerre, les élèves des écoles hitlériennes furent au nombre des combattants les plus fanatiques, et la moitié d’e n t re eux y laissa sa vie. Ce troisième volet m on t re sur quels critères « de race » étaient sélectionnés ces enfants censés devenir les dirigeants de l’avenir et pourquoi tant d’entre eux étaient prêts à sacrifier leur vie. Mais il m on t re aussi que nombre de ces sujets d’élite ont su par la suite faire carr i è re dans un r é g i- me démocratique, que ce soit dans l’industrie, la culture, la politique ou la diplomatie. Un contrôle d’aptitudes dans une école d’élite hitlérienne. Présenté par Alexandre Adler



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :