Arte Magazine n°8 15 fév 2020
Arte Magazine n°8 15 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de 15 fév 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : thriller machiavélique avec Clothilde Hesme et Jérémie Renier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°8. LE PROGRAMME DU 15 AU 21 FÉVRIER 2020 6 Une histoire de vengeance et d’amour Jeudi 20 février à 20.55 Minisérie Amour fou (1-3) Lire page 22 ffl 20/3 Cette série vous donne l’occasion d’interpréter un personnage particulièrement ambivalent. C’est ce qui vous a séduite ? Clotilde Hesme  : Oui, moi qui rêvais d’être criminologue quand j’étais petite, avec Rebecca, j’ai été servie ! J’ai aimé la complexité de ce personnage, et le fait que cette série, un thriller, laisse place à l’humour et à l’ambiguïté. Tout n’est pas dit dans Amour fou. Il existe une vraie tension, et en même temps, certaines questions demeurent ouvertes. Cette dimension, présente dès le scénario, écrit de manière ingénieuse, m’a aidée à construire les différentes facettes du personnage. Dans la minisérie Amour fou, Clotilde Hesme met toute la richesse de son jeu au service du personnage de Rebecca, une manipulatrice non dénuée de sensibilité. Que pouvez-vous dire de Rebecca, sans dévoiler tous ses secrets ? Médecin, elle met beaucoup d’énergie à soigner les autres. Mais en réalité, c’est elle qui souffre de la pathologie la plus grave  : un trouble de la personnalité, issu d’un traumatisme d’enfance qu’elle ne parvient pas à dépasser. Elle est guidée par un désir obsessionnel de réparation, qui l’empêche de percevoir les conséquences de ses actes. Le diagnostic est sévère ! Cependant, une fois cela posé, il nous a semblé important, avec le réalisateur Mathias Gokalp, de ne pas aborder Rebecca comme un être implacable et démoniaque. Faite de chair et d’émotions, cette femme navigue à vue et ne calcule pas tout, quitte à se mettre elle-même en danger. Car de son point de vue, elle ne ment pas. Cette sincérité, constamment sur le fil, était à la fois passionnante et amusante à jouer. Cette densité émotionnelle fait tout l’intérêt du couple que vous interprétez avec Jérémie Renier... J’ai été très heureuse d’avoir pu rencontrer Jérémie sur ce projet. C’est un acteur à la fois sensible et professionnel, dans le sens noble du terme. Il maîtrise son art mais n’essaie pas de l’imposer, et se laisse volontiers surprendre par ses partenaires. Romain et Rebecca parviendront-ils à vivre ensemble ? Comme tout couple, ils traversent des épreuves, particulièrement douloureuses il est vrai, et doivent faire face à leur passé. Romain, lui aussi, cache des choses à Rebecca. La série traite de la relation puissante et ambiguë qui lie ces deux êtres. C’est une histoire de vengeance, mais aussi d’amour. Propos recueillis par Jonathan Lennuyeux-Comnène CAROLINE DUBOIS
PICTURE ALLIANCE/BRIDGEMAN IMAGES Avec Jeremy Irons en président du jury et un nouveau duo à sa tête, la 70 e édition de la Berlinale s’ouvre le 20 février. Les enjeux d’un festival populaire et ambitieux, auquel ARTE consacre une programmation spéciale. La Berlinale nouvelle Après dix-huit ans à la tête de la Berlinale, Dieter Kosslick a cédé la place à l’Italien Carlo Chatrian, nommé directeur artistique, venu du Festival de Locarno, et à la Néerlandaise Mariette Rissenbeek, au poste de directrice générale, qui assurait jusqu’ici la promotion du cinéma allemand à l’international. Installé dans de nouveaux bureaux sur la Potsdamer Platz, le duo peaufine la 70 e édition (du 20 février au 1er mars), très attendue, qui s’ouvrira, entre autres, par la projection du Cabinet des figures de cire, chef-d’œuvre du muet de Paul Leni, dans une version restaurée diffusée par ARTE le 24 février. Le festival fêtera à la fois ses 70 ans et le demi-siècle de son Forum, section expérimentale ouverte à différentes formes d’arts visuels. Comme chaque année, ARTE célèbre l’événement à travers une programmation réunissant des films sélectionnés ou primés lors des précédentes éditions. « Un mélange typique de la Berlinale, résume Carlo Chatrian. ARTE a choisi des films d’auteur, comme le Journal d’une femme de chambre de Benoit Jacquot, un classique comme Rain Man et des films qui nous entraînent à l’autre bout du monde comme Centaure, venu du Kirghizistan, sans oublier des productions allemandes, ce qui est important pour nous, ou le film hongrois Corps et âme, l’Ours d’or 2017. » TANDEM BRITISH Carlo Chatrian et Mariette Rissenbeek héritent d’un rendezvous très populaire  : chaque année, près de 300 000 personnes se pressent à Berlin pour découvrir plus de 400 films. Dieter Kosslick savait concilier cette dimension fédératrice avec le caractère engagé du festival, hérité de sa création en pleine guerre froide, en sélectionnant des œuvres radicales ou contestataires. La nouvelle direction, qui a changé les dates de la manifestation pour ne pas interférer avec le calendrier des Oscars, entend aussi séduire les stars, notamment américaines, qui avaient boudé les frimas berlinois en 2019. « Nous voulons que le public soit curieux de découvrir notre programmation. Or, souvent, ce sont les acteurs et réalisateurs qui donnent envie d’aller voir un film », estime Mariette Rissenbeek. Le tandem peut déjà compter sur la présence de deux immenses acteurs britanniques  : Jeremy Irons, qui présidera le jury, et Helen Mirren, qui recevra un Ours d’honneur, récompensant l’ensemble de sa carrière. Noémi Constans, avec Lydia Evers Berlinale 2020 Mercredi 19 février La religieuse à 20.55 Corps et âme à 22.45 Berlinale mon amour à 0.35 Jeudi 20 février Le temps des seigneurs à 23.35 Samedi 22 février Court-circuit n°971 – Spécial Berlinale à 0.30 Imfura à 1.25 Dimanche 23 février Metropolis – Spécial Berlinale à 10.30 Rain Man à 20.55 Lundi 24 février Almanya – Bienvenue en Allemagne à 20.55 Solaris à 22.30 Le cabinet des figures de cire à 0.05 Mercredi 26 février Journal d’une femme de chambre à 20.55 Centaure à 23.30 La Berlinale 70 ans d’histoire(s) Cette websérie en sept épisodes mixe archives et extraits de films pour retracer l'histoire du festival, des débuts dans un Berlin éprouvé par la guerre aux derniers palmarès. En ligne le 19 février sur arte.tv/berlinale70 7ARTE MAG N°8. LE PROGRAMME DU 15 AU 21 FÉVRIER 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :