Arte Magazine n°8 15 fév 2020
Arte Magazine n°8 15 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de 15 fév 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : thriller machiavélique avec Clothilde Hesme et Jérémie Renier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 17 février ARTE MAG N°8. LE PROGRAMME DU 15 AU 21 FÉVRIER 2020 5.00 M ROMÉO ET JULIETTE Ballet 6.40 M PHILOSOPHIE Retrouver la raison ? Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM GEO REPORTAGE Pologne, charme secret des Basses-Carpates Reportage 8.00 LEM AUX PORTES DE LA MER Vancouver Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 L R GEO REPORTAGE Kenya, les chiens au secours des éléphants ; Pérou, l’agriculture en terrasses Reportage 11.25 M L’HOMÉOPATHIE  : MÉDECINE DOUCE OU IMPOSTURE ? Documentaire 12.20 EM RITUELS DU MONDE Samoa  : le tatouage en héritage Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Fra Mauro, le sauveur d’un quartier de Palerme Reportage 13.35 LDM COURS SANS TE RETOURNER Film Date de disponibilité 16 en avant-première =I 15.35 EM PAPOUASIE- NOUVELLE-GUINÉE Jim et Jean au secours du kangourou arboricole M R = =I 1=11 IMMI M 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 XENIUS Quelle sera la nourriture du futur ? Magazine 17.45 E RITUELS DU MONDE Séville, la Semaine sainte Série documentaire 18.10 JOURS POLAIRES EN SCANDINAVIE Documentaire 18.55 NUITS POLAIRES EN SCANDINAVIE Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 ER TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Jeff Koons Série d'animation 20.55 RIO GRANDE Film 22.35 E THE INTRUDER Film 0.00 LE SOUFFLE Documentaire 1.35 R HEDDA Téléfilm (VF) 3.20 M SQUARE IDÉE Système solaire  : la privatisation de l’espace ? Magazine 3.50 M ARTE REGARDS Reportage MM 10/2 16/4 L’anthropologue Anne-Sylvie Malbrancke nous guide dans un tour du monde des rites. À Séville, la Semaine sainte revêt une importance capitale. Du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques, plusieurs dizaines de processions se succèdent dans la ville, chacune menée par l’une des soixante confréries qui y siègent. Chacune d’elles a sa propre histoire, sa propre tradition et possède un ou plusieurs autels qui sont portés à dos d’hommes tout le long du parcours. Autant de façons de marquer la joie, le deuil, la ferveur, l’espoir ou l’intensité hystérique de certains, comme le recueillement silencieux des autres. Série documentaire (France, 2019, 15x26mn) Réalisation  : Agnès Molia et Jacques Plaisant Coproduction  : ARTE France, Tournez S’il Vous Plaît MM 10/2 16/4 Documentaire 18.10 Jours polaires en Scandinavie Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Disponibilité en ligne Versions linguistiques disponibles Date de fin de replay À suivre jusqu’au 21 février, du lundi au vendredi à 17.45 16.30 Invitation au voyage Du lundi au vendredi, Linda Lorin nous emmène à la découverte de notre patrimoine. L’autre Espagne de Gaudí À la fin du XIX e siècle, Antonio Gaudí, père du modernisme catalan, trouve dans l’ouest rugueux de l’Espagne un nouvel imaginaire pour ses créations architecturales. En Albanie, on chante comme on aime Depuis plus de deux mille ans, les 17.45 Rituels du monde Séville, la Semaine sainte TOURNEZ S'IL VOUS PLAÎT PRODUCTION Expédition sous le soleil de minuit, au plus près d’une nature qui revit, entre danger et abondance. Au nord du cercle arctique, le soleil se couche à peine en été. Après les dures conditions de la longue nuit polaire, la nature revit. Terre et mer offrent une profusion de nourriture à la faune, mais les prédateurs, eux aussi plus nombreux, multiplient le danger. Les rennes, qui se déplacent en grands troupeaux vers leurs pâturages estivaux, constituent pour les ours une proie facile. Dans les airs, aigles et corbeaux sont eux aussi en chasse. Comment dormir, quand la nuit n’existe plus ? Comment supporter des vagues de chaleur inaccoutumées et ALEXANDRA UND STEFFEN polyphonies vocales albanaises, chants profanes célébrant la nation, constituent un élément essentiel de l’âme du pays. Rusé comme un Rochelais Durant la guerre de Cent Ans, la cité de La Rochelle est tombée aux mains des Anglais. Mais c’était sans compter sur les Rochelais, rusés comme des renards... Émission présentée par Linda Lorin (France, 2020, 38mn) - Coproduction  : ARTE France, Éléphant Doc les myriades de moustiques ? Immersion dans la beauté d’un univers paradoxal, où menace rime avec abondance. Documentaire d’Alexandra Sailer et Steffen Sailer (Allemagne, 2019, 44mn) MM 15/2 16/5 Suivi, à 18.55, de Nuits polaires en Scandinavie.
2019 PARAMOUNT PICTURES 20.55 Cinéma Rio Grande Dans un fort proche du Rio Grande, un officier (John Wayne) voit débarquer son ex-femme, résolue à arracher leur fils à l’armée. Tourné dans la Monument Valley, l’un des plus célèbres westerns de John Ford. Après avoir livré un difficile combat contre les Apaches, le lieutenantcolonel Kirby York rejoint son poste dans un fort proche du Rio Grande. Il y apprend que son fils, qui vient d’échouer à ses examens dans l’école militaire de West Point et s’est engagé comme simple soldat du rang, est affecté à la garnison du fort. Bientôt, la mère du jeune homme, que Kirby York n’a plus revue depuis la fin de la guerre de Sécession, vient lui demander son aide pour arracher leur fils aux mains de l’armée. LA GUERRE EN FAMILLE Dernier opus de la trilogie que John Ford dédie à la cavalerie américaine, après Le massacre de Fort Apache et La charge héroïque, Rio Grande consacre à nouveau les décors sauvages et splendides de Monument Valley comme lieu absolu du western. Le cinéaste y tourne avec maestria des batailles saisissantes, comme l’attaque du chariot, et des scènes intimistes, parfois légères et… musicales, qui font aussi de Rio Grande un grand film sur la famille, sur un fond historique courant de la guerre de Sécession aux guerres indiennes. Riche en émotions, Rio Grande marque aussi la première rencontre à l’écran entre John Wayne et Maureen O’Hara, bientôt scellée au panthéon du cinéma par le tournage de L’homme tranquille. Film de John Ford (États-Unis, 1950, 1h40mn, noir et blanc, VF/VOSTF) Scénario  : James Kevin McGuinness, d’après une nouvelle de James Warner Bellah - Avec  : John Wayne (Kirby York), Maureen O’Hara (Kathleen York), Ben Johnson (Travis Tyree), Claude Jarman Jr. (Jeff York), Harry Carey Jr. (Sandy Boone), Victor McLaglen (Timothy Quincannon) Production  : Republic Pictures, Argosy Pictures 22.35 Cinéma The Intruder Dans une bourgade du sud des États-Unis à la fin des années 1950, le combat souterrain d’un agitateur raciste contre la déségrégation. Un grand film politique. Fin des années 1950. Alors que des lois sur l’intégration scolaire viennent d’être votées, des enfants noirs préparent avec appréhension leur première entrée dans le lycée blanc de Caxton, une bourgade du sud des États-Unis. Survient le lisse et inquiétant Adam Cramer, qui, sous prétexte de travailler pour des œuvres sociales, fomente la désobéissance civile au nom de la suprématie blanche. D’un machiavélisme glacé, l’homme sème le trouble et orchestre une sinistre machination, dont le contrôle finit par lui échapper. MAUVAIS PROPHÈTE Tourné entièrement en décors naturels et en noir et blanc, presque à la manière d’un documentaire, le film emporte dès les premières images par son réalisme, avant de nous happer dans une spirale de tensions attisées par le mauvais prophète. Suintant la haine derrière un sourire terrifiant, ce « suprémaciste » blanc surgi de nulle part (formidablement incarné par William Shatner, le capitaine Kirk de la saga des Star Trek) s’enivre 0.00 La lucarne Le souffle Des Berlinois racontent l’instant où leur vie a basculé, pour le meilleur ou pour le pire. Des tranches de vie tissées dans un essai fascinant. Dans un noir et blanc granuleux et contrasté, des voix s’élèvent dans la nuit. Berlinois anonymes filmés dans une courte séquence de leur quotidien (conduire un tramway, se maquiller avant un client, courir dans une salle de sport...), ils évoquent un instant de leur passé qui leur a coupé le souffle  : un divorce parental annoncé lors d’une balade à vélo, 1962 FILMGROUP INC. de déchaîner le racisme ordinaire d’une population qui a cru la ségrégation immuable. Réalisateur et producteur de séries B à succès, Roger Corman, partisan de la NAACP (Association nationale pour la promotion des gens de couleur) ne cachait pas sa fierté devant cette œuvre personnelle, qui restera cependant son plus grand échec commercial. Film de Roger Corman (États-Unis, 1962, 1h20mn, noir et blanc, VF/VOSTF) Scénario  : Charles Beaumont, d’après son roman éponyme - Avec  : William Shatner (Adam Cramer), Frank Maxwell (Tom McDaniel), Beverly Lunsford (Ella McDaniel), Robert Emhardt (Verne Shipman), Leo Gordon (Sam Griffin), Charles Barnes (Joey Greene), Charles Beaumont (Mr. Paton) - Production  : Roger Corman Productions 16/5 une noyade évitée de justesse, une mère surveillée par la Stasi puis arrêtée, les premières minutes qui ont suivi l’attentat au camion- bélier de 2016 dans un marché de Noël, l’incroyable dispute d’un couple sur l’autoroute... La ronde de la vie et de la mort dans un Berlin haletant et cosmopolite. Documentaire d’Uli M. Schueppel (Allemagne, 2019, 1h34mn) Coproduction  : ZDF/ARTE, Schueppel-Film 23/2 lundi 17 février ARTE MAG N°8. LE PROGRAMME DU 15 AU 21 FÉVRIER 2020 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :