Arte Magazine n°7 12 fév 2000
Arte Magazine n°7 12 fév 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de 12 fév 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : L'amour mixte, une histoire d'amour en Amérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
d i m a n c h e13 février « Parce que tout le reste les sépare, l’amour qui les réunit saute aux yeux. (…) Sans doute ne s’aiment-ils pas plus que les autres, mais ça se voit plus nettement. Le film parle de société et de classes sociales, mais c’est d’abord un film sur l’amour. Avec de vraies histoires qui soulèvent les montagnes. » Les aventuriers de l’amour (Jenny Kéguiner) La comtesse et le coiffeur ; la bourgeoise juive et le fils d’ouvrier goy : l’amour résiste à tout ! 22.15 D’amour et d’eau fraîche Documentaire de Jenny Kéguiner (France, 1999-56mn) Coproduction : Quark Production, La Sept ARTE Elle est blanche, il est noir. Elle est riche, il est pauvre… Quatre couples « désassortis » témoignent de leur choix et de leur bonheur. Ariane est comtesse. Vi c t or, bien plus âgé qu’elle, est coiff e u r-esthéticien. Ils s’aiment et décident de se marier. C’est compter sans la famille d’Ariane, qui séquestre la jeune fille et l’envoie clandestinement au Chili auprès de sa grand-mère… Vi c t o r remue ciel et terre pour retrouver celle qu’il aime. Des rebondissements ro m a ne s qu e s vont alors marquer leur histoire... D’autre s ont su aff irmer leur choix : la fille d’une famille bourgeoise et le fils d’un maçon immigré italien, une journaliste française et un chômeur guadeloupéen… Heureuses mésalliances Réalisatrice du très beau documentaire Infirmières, Jenny Kéguiner explique ce qui l’a poussée vers ces singulières histoire s de cœur. « À l’origine de ce film, il y a ma curiosité pour un simple fait divers romanesque. L’h i s t o i re de deux amants p o urchassés d’un bout à l’autre du monde par la famille de la jeune fille pour empêcher la mésalliance. Une histoire qui ressemble aux romans du XIX e siècle, bien qu’elle se passe a u j o urd’hui. Une histoire bien faite pour émouvoir les midinettes, et dans laquelle l’a m our, comme il se doit, triomphe des embûches et des difficultés », raconte la réalisatrice. Chacun d’entre nous aimerait c on du i re sa vie affective avec lucidité, loin des anciens préjugés qui faisaient les mariages d’antan. Et pourt a n t, 80% des mariages se font à l’intérieur du même groupe social. Les sociologues nomment ce phénomène l’homogamie, du grec « homo », « le même ». Loin de cette cruelle réalité, quatre couples témoignent de leurs difficultés à faire accepter leur part en ai re à leur famille. Leurs mondes respectifs sont radicalement opposés, et on découvre des préjugés ancrés au plus profond des familles. À cause de leur amour, le passé, et parfois le quotidien de ces couples, est fait de combats, de brouilles, de doutes et de sacrifices. Pourtant, toutes les études le montre n t : contrairement aux idées reçues, ces couples « mixtes » – comme les appellent les sociologues – ne durent ni plus ni moins longtemps que les autres. Ces aventuriers de l’amour ont donc toutes leurs chances… Seulement, ils doivent se battre plus que les a u t res. L’homogamie est toujours d’actualité parce que, malgré tout, elle est confortable, rassurante. Ces témoignages intimes, drôles et émouvants nous en appre n n en t beaucoup sur les éternelles pesanteurs de nos sociétés et de nos familles. Il est noir, elle est blanche… Superbe tranche de vie d’un couple et d’une famille « comme les autres », Une histoire d’amour américaine est diffusé mardi 15 février à 20.45. 23.10 Les pèlerins de l’amour Documentaire de Hans Heijnen (Hollande, 1998-50mn) Production : VPRO Télévision 29,5 : c’est le nombre d’hommes pour une seule femme en Irlande de l’Ouest ! Comment faire pour trouver une épouse quand la première maison habitée se trouve, en moyenne, à 34 kilomètres ? Willy Daly est « marieur ». Il trouve des parten ai res pour les célibataires endurcis qui vivent sur la côte ouest de l’Irlande, une région très peu peuplée. Chaque année, les célibataires tentent leur chance au Festival de Lisdoonvarna, une fête vieille de deux siècles. Quelles femmes sauron t aimer ces hommes rudes et solitaires ?
La foire aux rencontres P a d d y, Jamesie et Mihal ont entre 40 et 65 ans. Loin de tout et de tous, ils vivent isolés dans leur ferme au milieu de grandes étendues vertes et rocheuses. Il leur manque une âme sœur, une descendance, voire une aide pour l’entretien de leur maison, pour leur travail… Les motivations sont diverses et les personnalités diff é re n t es. Mais même si la solitude est très présente, trouver une femme ne se fait pas à la légère. Ils sont exigeants, et peut-être pas toujours prêts. Et puis, les vents, le ciel gris et t o urmenté, les champs à perte de vue qui s’oublient dans une mer jamais en repos ne sont pas faits pour tout le monde ! La caméra, très proche, se pose sur ces visages et tente de compre n d re ce qu’ils cachent. Que veulent ces hommes, qu’espèrent-ils vraiment ? On entrevoit des bouts de vie, des dîners en solitaire, des lits défaits et des assiettes sales, des re g ard s lointains et parfois tristes. Enfin, ils se prép a rent pour la fête annuelle qui leur fera p e u t - ê t re re n c on t rer leur future épouse. L’e n t reprise est difficile, les femmes peu n o m b reuses. Il leur faut surtout beaucoup d’esprit d’aventure : à elle, pour venir s’installer au milieu de rien ; à lui, pour ressembler à un citadin… Rencontre émouvante avec des hommes vrais, simples et seuls au pays de la Guinness. Pourquoi la Saint-Valentin ? Rome, vers 200 après Jésus-Christ. L’empereur Claude II est engagé dans des campagnes militaires particulièrement sanglantes. Les légions romaines à l’étranger sont décimées, et les recrues se font rares. Claude enrage : il décide d’annuler tous les mariages et les fiançailles de Rome. Malgré l’interdiction, un prêtre hors-la-loi, Valentin, continue à marier en secret les couples d’amoureux. Ce parti pris au nom de l’amour lui vaut d’être envoyé en prison pour le restant de ses jours : il y meurt le 14 février 270. Plusieurs siècles plus tard, l’Église, en lutte contre les fêtes païennes, reprend à son compte les réjouissances des Lupercales, le 15 février. En ce jour, les Romains célébraient la déesse Junon, grande protectrice des femmes, et fêtaient le retour du printemps, du renouveau et de la fertilité. Une grande « loterie amoureuse » était organisée, qui devait unir pour un an les filles et les garçons. Le martyr Valentin est alors canonisé, et la Saint-Valentin remplace les Lupercales. Les amoureux restent à l’honneur, et la fête continue de célébrer l’amour, le printemps et le renouveau des sentiments… jusqu’à la prochaine Saint-Valentin ! ■ Les amoureux, l’empereur et le curé Réaliste « Les histoires d’amour finissent mal, en général. » (Les Rita Mitsouko) Lyrique « L’amour, c’est le temps et l’espace rendus au cœur. » (Marcel Proust) Lucide « L’amour est un rêve solaire mais une réalité nocturne. » (Julia Kristeva) Emportée « Je ne peux pas, je ne sais pas, je n’ose pas. Je t’aime, je t’aime, je t’aime. » (Barbara) Rabat-joie « L’amour, c’est donner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas. » (Jacques Lacan)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :