Arte Magazine n°6 5 fév 2000
Arte Magazine n°6 5 fév 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de 5 fév 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Comment vivrons-nour demain ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
m ardi 8 février 21.45-00.35 Berlin fait son cinéma Le Festival du film a 50 ans Le Festival de Berlin – la Berlinale – ouvrira ses portes le 9 février pour sa cinquantième édition. L’occasion de revenir sur l’histoire mouvementée de ce festival qui, autant que ceux de Venise ou de Cannes, reflète cinquante années d’histoire mondiale. Illustration avec le film est-allemand Solo Sunny, sélectionné en 1980 au moment où le festival amorçait une véritable ouvert u re vers les pays socialistes. Romy Schneider au Festival de Berlin en 1957. SFB/ARTE 21.45 Happy Birthday Berlinale Documentaire de Michael Strauven (Allemagne, 1999-1h) Créé en 1951 à Berlin-Ouest, le Festival de Berlin a fidèlement reflété, au cours de son demi-siècle d’existence, l’histoire de cette ville et de l’Allemagne d’après-guerre. Pendant toute la période de la guerre f roide et jusqu’en 1975, la pro g r a m- mation de la Berlinale a ignoré les films produits dans les pays communistes. En revanche, l’explosion des mouvements étudiants de 1968 a donné naissance en 1971 à une nouvelle section au sein du festival, le Forum international du jeune cinéma, qui programme des films indépendants, des films produits dans des pays en développement, du cinéma d’avant-garde et des documentaires. Puis le festival s’est lentement ouvert à l’Est et n’a pas manqué, bien sûr, de re n d re compte des bouleversements qui ont suivi la chute du mur de Berlin et la fin du régime communiste et ont trouvé leur expression dans le cinéma euro p é en. En parcourant allégrement les cinquante années écoulées, le documentaire nous invite à nous re m é m o rer comment nous sommes devenus ce que nous sommes. Sans exposés graves et savants sur l’hist o i re et la géopolitique, mais avec des images. Des images de films, de stars, de starlettes et de fans. Des images de l’usine à rêves dont le premier siècle d’existence s’achève avec les cinquante ans du Festival de Berlin. Berlinale, mode d’emploi Avec une programmation de plus de 600 films pendant 12 jours (et 12 nuits) en février de chaque année, le Festival de Berlin est considéré comme l’un des plus i m p ortants du monde. Les prix décern é s dans le cadre de la compétition intern a t i o - nale officielle sont l’Ours d’or, qui récom - pense le meilleur film, l’Ours d’argent (prix spécial du jury) et les diff é rents Ours d’or attribués par catégorie (meilleur réali - s a t e ur, meilleure actrice, meilleur a c t e ur...). Parallèlement à la compétition officielle, le fes - tival accueille le « Panorama » (nouveaux films intern a t i o - naux), l’« European Film Market » réservé aux pro f e s s i on ne ls, les « Nouveaux films allemands » (qui pré - sentent aux spécialistes étrangers un aperçu de la production allemande), le « Festival du cinéma pour enfants », la « R é t rospective de l’histoire du cinéma » organisée en collaboration avec la Fondation Cinémathèque allemande, et le « Forum international du jeune cinéma ».
22.45 Film Solo Sunny Film de Konrad Wolf (RDA, 1979-1h44mn) Scénario : Wolfgang Kohlhaase Avec : Renate Krößner (Solo Sunny), Alexander Lang (Ralph), Dieter Montag (Harri), Klaus Brasch (Norbert), Heide Kipp(Christine) Photographie : Eberhard Geick Musique : Günter Fischer Production : DEFA Ours d’argent de la meilleure actrice pour Renate Krößner, Berlin 1980 Dans le cadre étouffant de la société estallemande, une jeune chanteuse cherche à vivre sans contraintes, suivant ses vrais désirs. Un film doux-amer qui a obtenu un très grand succès et fait connaître la production cinématographique de la RDA a u - delà des frontières du bloc socialiste. Ingrid Sommer, alias Sunny, est chanteuse de variétés. Elle habite à Berlin-Est mais fait des tournées dans toute la RDA avec un g roupe de troisième zone, les « Torn a d o s ». Elle connaît bien toutes les galères du show-biz est-allemand, mais elle est fermement décidée à réussir dans cette voie pour laquelle elle a abandonné son poste à l’usine. Au cours de ses tournées miteuses, elle rêve de se produire en solo, de pouvoir exprimer sa personnalité et d’aff irmer sa pro pre identité. Elle rejette les avances de H arri, chef d’une entreprise de taxis, et celles encore plus appuyées du saxophoniste Norbert. Celui qui l’attire, c’est Ralph, un jeune philosophe sans poste à qui elle propose même de faire un enfant. Norbert se venge en la faisant licencier par les « Tornados » … La rockeuse et le philosophe La réussite de ce film plusieurs fois primé tient autant à l’extrême qualité de la mise en scène de Konrad Wolf, dont ce fut le d ernier long métrage, qu’au scénario très soigné de Wolfgang Kohlhaase. Le style du récit est sobre, les dialogues sont d’une grande justesse, donnant au personnage principal de Sunny une admirable authenti - cité et au cadre dans lequel elle évolue un n a t u rel et une vérité presque documen - t ai res. C’est l’une des meilleures pro du c - tions des studios de la DEFA est-alleman - de. Renate Krößner a obtenu dans le rôle de Sunny le plus grand succès de sa car - r i è re, récompensée au Festival de Berlin 1980 par l’Ours d’argent de la meilleure actrice. 00.30 Le Politburo rêve des JO Court métrage de Günther Scholz (Allemagne, 1998-2mn) Présenté au Festival de Berlin 1998 Les JO de 2004 à Leipzig ? Erich Honecker s’explique ! Au printemps 1989, la ville de Leipzig annonce qu’elle est candidate à l’org a n i s a- tion des Jeux olympiques de 2004. Avec le recul, les explications du président du Conseil d’État Erich Honecker sur cette cand i d a t u re ne sont pas dépourvues d’ironie... À partir de cette année, le Festival de Berlin se déroulera autour de la place Marlène Dietrich, dans le quartier de la Potsdamer Platz, nouveau cœur de Berlin. La controverse annoncée fera-t-elle rage entre festivaliers nostalgiques du quartier de Zoo et partisans d’un univers de verre et de béton high-tech ?



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :