Arte Magazine n°6 1er fév 2020
Arte Magazine n°6 1er fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de 1er fév 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'année Beethoven.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
jeudi 6 février ARTE MAG N°6. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 FÉVRIER 2020 22 5.00 M BEETHOVEN, « CONCERTO POUR PIANO N°5 » PAR MIKKO FRANCK ET BERTRAND CHAMAYOU Concert 6.05 M ARTE REGARDS Les éboueurs du ciel Reportage 6.35 EM VOX POP Magazine 7.05 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse a a 7.15 LEM GEO REPORTAGE En Californie, la mission des grimpeurs d’arbres géants Reportage 8.00 M LES MYTHES DE LA FORÊT DE TEUTOBOURG Documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 LM SOCIÉTÉS SECRÈTES (1-3) Les masques des comploteurs ; Le code des Illuminati ; L’héritage des templiers Série documentaire 12.05 M BAVIÈRE, L’HOMME QUI AIMAIT SA FORÊT Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Villages sans médecin Reportage 13.35 DEM HÔTEL FANTÔME Téléfilm Z ce 15.35 EM LES ÉTONNANTES TECHNIQUES DES BÂTISSEURS DE LA PYRAMIDE DE KHÉOPS Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission a 17.10 XENIUS La cire Magazine 17.45 E RITUELS DU MONDE Guatemala  : des cerfs-volants pour les morts Série documentaire 18.15 L R AMOUR, LE FLEUVE INTERDIT Le dragon noir ; Les sources sacrées Série documentaire a.. î 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 ER TOUT EST VRAI (OU PRESQUE) Serge Gainsbourg Série d’animation 20.55 BAD BANKS (1-3) Saison 2 Série 23.30 VENGEANCE À QUATRE MAINS Téléfilm 0.55 R BAD BANKS (4-6) Saison 1 Série 3.40 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Date de disponibilité en avant-première Multidiffusion Rediffusion Disponibilité en ligne Versions linguistiques disponibles Date de fin de replay ZDF/LETTERBOX FILMPRODUKTION/CHRISTIAN LÜDEKE 20.55 Série Bad Banks (1-3) Saison 2 Dans les pas de l’indéchiffrable Jana (Paula Beer), une nouvelle saison en apnée dans la violence feutrée de la haute finance européenne. Une plongée documentée dans un monde opaque. Épisode 1 Six mois après le crash de la banque Deutsche Global Invest et son sauvetage par l’État allemand, les cartes sont rebattues en profondeur. Gabriel Fenger, l’expatron de Jana, purge une peine de prison préventive, mais ceux qui ont véritablement orchestré la crise ont échappé aux sanctions. Christelle Leblanc, qui a œuvré en sous-main pour la prise de contrôle de la DGI par le Crédit international, se retrouve sur la touche, à l’instigation de Ties Jacoby. Mais si le vieux monde bancaire, assujetti à des réglementations plus contraignantes, tourne au ralenti, de jeunes loups brûlent de prendre le pouvoir au sein des start-up de la « fintech » (contraction de « finance » et de « technologie ») , pour lesquelles la DGI vient de mettre en place un incubateur à Berlin. Tandis que des collègues malchanceux quittent quotidiennement l’open space de Francfort, leurs cartons à la main, Jana est convoquée par Christelle Leblanc, qui détient une vidéo accablant la jeune femme et son allié, Adam, titulaires de comptes secrets à l’île Maurice. Sommée d’aller jouer les taupes à Berlin au bénéfice de son aînée, Jana convainc Adam et Thao de créer leur propre fintech. Pour cela, tous trois doivent persuader la start-up écologiste Green Wallet de les choisir comme investisseurs. Les jeunes branchés berlinois qui y travaillent accueillent fraîchement les trois envoyés de la haute finance... Épisode 2 Pour Jana, qui espère toujours se venger de Leblanc, la marge de manœuvre est étroite. Adam et elle ont envoyé un collègue à l’île Maurice pour tenter de liquider leurs comptes. La jeune banquière a par ailleurs réussi à évincer l’investisseur véreux de Green Wallet et à s’installer dans l’incubateur avec les troupes de la start-up. Mais d’emblée, la codeuse de l’équipe, élément clé de leur stratégie, démissionne en signe de défiance. Tout en refoulant l’attirance qu’elle éprouve pour Ben, le fondateur de Green Wallet, Jana retourne à Francfort avec Adam et Thao pour tenter de débaucher un codeur. Mais celui-ci travaille déjà —fflil"r-:'
pour la Fin21, une entité rivale créée par... Gabriel Fenger, tout juste sorti de prison. L’entrevue tourne à l’humiliation pour Jana, tandis que Thao est à son tour approchée par Leblanc, qui lui propose de travailler pour elle en secret. Comble de l’angoisse, à Berlin, Ties Jacoby refuse tout nouveau recrutement et exige que Green Wallet se lance sur les marchés plus tôt que prévu. Épisode 3 Adam s’envole pour Londres afin d’obtenir une licence pour le marché financier britannique, mais sa vie privée chaotique le rattrape au plus mauvais moment. Jana, elle aussi, voit le passé entraver sa relation naissante avec Ben lorsque Fenger les surprend tous les deux chez elle. La jeune femme découvre à cette occasion que Ben dissimule également des informations clés. Peu après, le quatrième membre de son équipe, Shantimay, qui a travaillé jour et nuit pour mettre au point le codage de l’outil bancaire de Green Wallet, est hospitalisé après avoir pris de la cocaïne pour tenir bon. Rongée par la peur de l’échec, Jana est confrontée à une nouvelle urgence  : Christelle Leblanc, impatiente d’obtenir vengeance, les force, avec Thao, à copier sur la tablette de Ties Jacoby des données compromettantes relatives au crash de la DGI. PAUVRES BANQUIERS Un monde amoral, dans lequel tous les coups sont permis, qui proscrit la confiance, même entre alliés, et où le goût du combat et l’ambition tiennent lieu de sentiments... Tel est le tableau sombre, et pourtant fascinant, que le créateur de Bad Banks, Oliver Kienle, approfondit dans cette deuxième saison. Articulant l’intrigue autour du conflit de générations, symbolisé par le glaçant duel que se livrent Jana et Christelle Leblanc, il ancre le récit dans une réalité qu’il a étudiée de près  : l’arrivée des fintech sur un marché bancaire bouleversé par la crise de 2008 et ses suites. La réussite de Bad Banks consiste, notamment, à rendre intensément humains ces banquiers qu’il est devenu si commun de haïr. Au sein d’un casting à la hauteur, Paula Beer et Désirée Nosbusch insufflent à leurs personnages de rivales une vulnérabilité et une soif d’exister saisissantes. Lire page 9 Série créée par Oliver Kienle (Allemagne/Luxembourg/France, 2020, 6x52mn, VF/VOSTF) Réalisation  : Christian Zübert - Scénario  : Oliver Kienle - Avec  : Paula Beer (Jana Liekam), Barry Atsma (Gabriel Fenger), Désirée Nosbusch (Christelle Leblanc), Albrecht Schuch (Adam Pohl), Mai Duong Kieu (Thao Hoang), Tobias Moretti (Quirin Sydow), Germain Wagner (Ties Jacoby), Jean-Marc Barr (Robert Khano) - Coproduction  : ARTE/ZDF, Letterbox Filmproduktion, Iris Productions, Real Film Berlin GmbH 30/1 7/3 Les trois derniers épisodes sont diffusés vendredi 7 février à 21.00. Les saisons 1 et 2 de Bad Banks sont disponibles sur arte.tv du 4 février au 6 mars. ARTE diffuse aussi, à 23.30, Vengeance à quatre mains, un téléfilm d’Oliver Kienle, le créateur de Bad Banks. SWR/ZOOM MEDIAFABRIK dimagle -11$11 23.30 Fiction Vengeance à quatre mains Entre thriller psychologique et fantastique, un suspense étonnant autour de deux sœurs restées liées au-delà de la mort par leur désir de vengeance. Enfants, Sophie et sa grande sœur Jessica ont assisté au meurtre de leurs parents pendant un cambriolage. Ce jour-là, l’aînée, qui a cherché à épargner sa cadette en lui cachant la vision traumatique du crime, a juré à cette dernière de la protéger coûte que coûte. Vingt ans plus tard, Jessica, qui étouffe Sophie de son anxiété paranoïaque, apprend que les deux assassins vont être libérés. Mais après une dispute avec sa sœur, elle meurt dans un accident de voiture. Sophie, qui cherchait à vivre sa vie, entre une carrière de pianiste et une relation sentimentale naissante, ressent fortement la présence de Jessica  : même morte, sa sœur semble veiller sur elle. VERTIGE Dédoublement de la personnalité, possession mentale ou histoire de fantôme ? Tout au long de ce thriller à l’écriture ciselée, le doute conduit le spectateur au bord du vertige. Remettant sans cesse ses convictions en jeu, le scénario l’amène habilement à douter de l’histoire qu’on lui raconte  : que vit réellement Sophie, quelles forces se jouent en elle ? Créateur de la série Bad Banks, diffusée cette semaine par ARTE, Oliver Kienle orchestre une diabolique mécanique à suspense, au retournement final particulièrement réussi. Une troublante variation sur le thème du deuil. (Die Vierhändige) Téléfilm d’Oliver Kienle (Allemagne, 2016, 1h26mn, VOSTF) - Scénario  : Oliver Kienle Avec  : Frida-Lovisa Hamann(Sophie), Friederike Becht (Jessica), Christoph Letkowski (Martin), Agnieszka Guzikowska (Maria Uchwat), Detlef Bothe (Klinger) Coproduction  : ARTE/SWR, Erfttal Film und Fernsehproduktion, Niama Film, Pantaleon Films jeudi 6 février ARTE MAG N°6. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 FÉVRIER 2020 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :