Arte Magazine n°51 14 déc 2019
Arte Magazine n°51 14 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de 14 déc 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : main basse sur l'eau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 18 décembre ARTE MAG N°51. LE PROGRAMME DU 14 AU 20 DÉCEMBRE 2019 20 5.00 R FORTITUDE (10) Série 5.50 M XENIUS L’oignon, remède de grand-mère contre le cancer ? Magazine 6.15 ER CURIOSITÉS ANIMALES Incroyables coquilles et carapaces – Tortues et autruches ; Le narval et les mollusques à coquille Série documentaire 7.05 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.10 EM GEO REPORTAGE La harpie féroce, le plus puissant rapace du monde Reportage 7.55 L R LA TRAVERSÉE DE L’AMÉRIQUE DU SUD EN AUTOCAR La route de l’or Série documentaire 8.40 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.20 EM MADAGASCAR  : LES GANGS DE LÉMURIENS Lignes ennemies ; Sous haute tension ; L’audace récompensée Série documentaire 11.35 EM VOYAGE AUX AMÉRIQUES La Sierra Pinacate au Mexique Série documentaire 12.00 R LE VENTRE DE LISBONNE Le marché de la Ribeira Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 13.30 AILLEURS EN EUROPE 13.35 M LA CHARGE HÉROÏQUE Film 15.35 EM SHOYU ET LES SECRETS DE LA CUISINE JAPONAISE Documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande 16.30 ER INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 XENIUS Les phoques  : adorable bébé deviendra carnassier rusé Magazine 17.35 R AUX CONFINS DU MONDE Norvège Série documentaire 18.05 UN RÊVE D’ÎLES La Corse à vélo Série documentaire 18.55 OKAVANGO, LE FLEUVE-VIE (3) Aux portes du désert Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 ER A MUSÉE VOUS, A MUSÉE MOI « Degas et Évariste de Valernes » – Copier-coller Série 20.55 D LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT Film 22.45 E DELPHINE ET CAROLE, INSOUMUSES Documentaire 23.55 SUR LES TRACES DU PASSÉ Téléfilm 1.40 EM SOLEIL BATTANT Film 3.15 M ARTE JOURNAL 3.40 M ARTE REGARDS Le poumon vert d’Anatolie menacé par un projet minier Reportage 4.10 EM AU FIL DES ENCHÈRES La Ferrari California Spyder Série documentaire Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première NFP MARKETING & DISTRIBUTION/FILMWELT VERLEIHAGENTUR 20.55 Cinéma Le tout Nouveau Testament Dieu existe, Il est méchant, Il habite Bruxelles et Il a la tête de Benoît Poelvoorde. Heureusement, Il a une fille... Un conte biblico-drolatique de Jaco Van Dormael. Ea, la fille cadette de Dieu, vient d’avoir 10 ans, l’âge des révoltes, décide-t-elle. Car Dieu est aussi méchant père avec elle qu’avec ses autres créatures, les humains, dont Il se plaît à faire le malheur du matin au soir, rivé à son ordinateur hors d’âge. Enfermée depuis sa naissance avec une mère d’une passivité à toute épreuve dans leur sinistre appartement bruxellois, fouettée à la moindre incartade, sans personne à qui parler depuis que son grand frère J.-C. a quitté la maison pour un destin funeste, Ea se rebiffe. Avant de faire crasher l’ordinateur divin, elle prend le soin d’informer tous les êtres humains du moment précis où ils vont mourir, puis se carapate, résolue à trouver, elle aussi, des disciples... DIEU L’ANTI-HÉROS Sur ces données de départ passablement abracadabrantesques, mais dont le rêveur funambule Jaco Van Dormael (Toto le héros) garde le cap de bout en bout, se succèdent des chapitres bibliques (« Genèse », « Exode », etc.) marquant les rebondissements du combat inégal entre Dieu et sa frêle, mais pugnace, fille. Toujours très convaincant dans l’ignominie et le laisser-aller, le trésor national belge Benoît Poelvoorde apporte son savoir-faire drolatique à ce Tout Nouveau Testament, secondé par quelques apôtres hors des sentiers battus, voire horspiste pour Catherine Deneuve, qui ose un stupéfiant contre-emploi. Film de Jaco Van Dormael (Belgique/France/Luxembourg, 2015, 1h46mn) - Scénario  : Jaco Van Dormael, Thomas Gunzig - Avec  : Benoît Poelvoorde (Dieu), Pili Groyne (Ea), Catherine Deneuve (Martine), François Damiens (François), Marco Lorenzini (Victor), Yolande Moreau (la femme de Dieu) Production  : Climax Films, Après le Déluge, Juliette Films, Caviar Films
LES FILMS DE LA BUTTE 22.45 Le documentaire culturel Delphine et Carole, insoumuses À travers l’amitié entre l’actrice Delphine Seyrig et la vidéaste Carole Roussopoulos, leurs luttes et leurs images subversives, un hommage vibrant au féminisme « enchanté » des seventies. Carole Roussopoulos fut la deuxième personne à acquérir une caméra vidéo en France après Jean-Luc Godard. Elle initie les femmes à ce média lors de stages auxquels s’inscrit Delphine Seyrig. « Inculte comme j’étais, je ne savais pas qui c’était », s’amuse Carole. « Très vite, Delphine a compris l’utilisation subversive de la vidéo. On est devenues copines et on a commencé à travailler ensemble. » Habituée à jouer sous la direction des hommes, la comédienne voit dans cet outil la possibilité « d’avoir une expression à soi ». Il permet aussi à ce duo frondeur de raconter les luttes des femmes et de leur donner la parole dans de nombreux documentaires. JOYEUX ET FOUTRAQUE On connaît la brillante carrière de l’actrice Delphine Seyrig. Ce film dévoile un pan méconnu de sa vie  : son tempérament irrévérencieux et son soutien passionné au combat féministe. Dans un foisonnement d’images à la croisée de l’histoire, de la poésie militante et de l’intimité défilent la révolte des prostituées de Saint-Nizier, les copines du MLF, Jane Fonda révélant l’envers brutal du star-system, Delphine Seyrig s’énervant contre le procès fait à la « sexualité vagabonde des femmes » par un ministre. Le documentaire replonge dans les seventies, époque d’activisme virulent, joyeux et foutraque, mais aussi de misogynie pépère, car peu contredite à la télévision. Un hommage vibrant à l’amitié, au féminisme rigolard et à la vidéo comme vecteur d’émancipation, qui incite à redécouvrir l’œuvre documentaire des deux « insoumuses ». Grand Prix de Genève, Festival du film et forum international des droits humains 2019 Lire page 8 Documentaire de Callisto McNulty (France/Suisse, 2018, 1h10mn) - Auteurs  : Callisto McNulty, Alexandra Roussopoulos, Géronimo Roussopoulos Production  : Les Films de la Butte, Alva Film Production, Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, INA, en association avec ARTE France- La lucarne - (Déprogrammation du 17/4/2019 11/12 15/2/2020 SYRREAL ENTERTAINMENT/TOBIS FILM 23.55 Cinéma Sur les traces du passé Un nonagénaire entreprend un voyage en Ukraine sur les traces d’un ancien amour de jeunesse. Avec Jürgen Prochnow (Le bateau), un périple touchant et plein de tendresse. Après la mort de sa femme, Eduard, 92 ans, souhaite se confronter à son passé, et a décidé de partir en Ukraine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors jeune soldat dans les rangs de la Wehrmacht, il avait combattu l’Armée rouge, et vécu aussi une grande histoire d’amour. Inquiète pour sa santé, sa fille Uli charge Adèle, sa petite-fille, de le dissuader de partir. Mais Eduard tient bon et entraîne la jeune femme avec lui. Ensemble, ils entament une odyssée qui va se révéler fertile en révélations et en rebondissements. RÉCONCILIATION Comment la situation ukrainienne d’aujourd’hui résonne-t-elle avec la guerre qui s’y déroula autrefois ? Comment le passé d’Eduard l’éclaire-t-il sur sa vie ? Lancé dans sa quête de réconciliation, l’ancien soldat devenu vieux, interprété par la star du cinéma allemand Jürgen Prochnow (Le bateau), va dévoiler avec une générosité touchante à sa petite-fille des pans restés secrets de son histoire. Empli de tendresse, Sur les traces du passé dresse des passerelles entre la jeunesse et la vieillesse, l’Ukraine d’aujourd’hui et l’Allemagne d’hier, entre un destin individuel et les tragédies de l’histoire. (Leanders letzte Reise) Film de Nick Baker Monteys (Allemagne, 2017, 1h40mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Nick Baker Monteys Avec  : Jürgen Prochnow (Eduard Leander), Petra Schmidt-Schaller (Adele), Suzanne von Borsody (Uli), Tambet Tuisk (Lev) Coproduction  : RBB/ARTE, Syrreal-Entertainment, Tobis Film 16/1/2020 mercredi 18 décembre ARTE MAG N°51. LE PROGRAMME DU 14 AU 20 DÉCEMBRE 2019 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :