Arte Magazine n°49 30 nov 2019
Arte Magazine n°49 30 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de 30 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cuba, l'héritage de la révolution.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 1er décembre ARTE MAG N°49. LE PROGRAMME DU 30 NOVEMBRE AU 6 DÉCEMBRE 2019 14 20.10 Vox pop Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Comment lutter contre les gangs de mineurs ? Originaires du Maroc, près de 20 000 mineurs errent de ville en ville sur le continent. Sans papiers, ils sont souvent récupérés par des réseaux mafieux. Quel est le parcours migratoire de ces enfants ? Comment les prendre en charge ? Vox pop a enquêté en France et en Suède, où les autorités semblent démunies face à la violence de leurs bandes. Les transgenres sont-ils discriminés ? En Europe, 85% des personnes transgenres seront agressées au cours de leur vie. Et nombre d’entre elles se heurtent à des difficultés administratives et médicales. Si certains pays reconnaissent la transidentité et permettent un changement d’état civil sur simple déclaration, ailleurs, c’est un véritable parcours du combattant. Vox pop reçoit la journaliste transgenre Bo Van Spilbeeck. Avec également le tour d’Europe des correspondants, en Allemagne et au Royaume-Uni. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2019, 28mn) Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse 24/11 5/2/2020 20.40 Karambolage ARTE FRANCE DÉVELOPPEMENT Chaque dimanche, Karambolage poursuit son décryptage amusé des petites différences entre Français et Allemands. Au sommaire  : la mayonnaise ; le portrait de Kevin Kühnert, jeune espoir de la politique allemande ; et bien sûr, la devinette. Magazine franco-allemand de Claire Doutriaux (France, 2019, 11mn) - Production  : Atelier de recherche d’ARTE France 14/11/2022 20.55 Cinéma Soirée Robert Mitchum La fille de Ryan Les amours condamnées d’une Bovary de village et d’un officier anglais dans l’Irlande révoltée de 1916. Un chef-d’œuvre longtemps méconnu de David Lean, avec Sarah Miles et Robert Mitchum. 2019 WARNER BROS. ENTERTAINMENT, INC Irlande, 1916. La Première Guerre mondiale fait rage et les indépendantistes de l’IRA préparent l’insurrection contre l’occupant britannique. Mais dans un petit village isolé de la côte, la fille du cabaretier Ryan, Rosy, rêve de passion et d’ailleurs. D’abord, c’est l’instituteur Charles Shaughnessy, de quinze ans son aîné, qu’elle croit aimer et qu’elle convainc de l’épouser. Mais la morne routine conjugale ne comble aucun de ses désirs. Elle s’éprend alors de Randolph Doryan, un jeune officier britannique rescapé des tranchées françaises, dépêché sur place pour surveiller la région rebelle. Michael, l’idiot du village, va révéler involontairement leurs amours secrètes... DRAME FIÉVREUX Ressorti au cinéma en 2013 dans cette version restaurée, l’avant-dernier film de David Lean (Lawrence d’Arabie, Le docteur Jivago) a été acclamé par la critique aussi unanimement qu’il avait été éreinté à sa sortie. Accusé alors d’avoir voulu refaire un Jivago au petit pied, en reliant maladroitement une petite histoire à la grande et en multipliant les symboles lourdauds, David Lean attendra quatorze ans pour tourner à nouveau. Quarante ans après, en redécouvrant ce triangle amoureux rattrapé par des événements qui le dépassent, on est frappé au contraire par l’intimisme que le cinéaste insuffle avec subtilité au lyrisme, sa marque de fabrique. Porté par de grands acteurs (Robert Mitchum, tout en intériorité, Sarah Miles, vibrante égérie du Swinging London, Trevor Howard et John Mills, seconds rôles hauts en couleur), splendidement filmé, ce drame fiévreux, lointainement inspiré de Madame Bovary, est un chef-d’œuvre échappé à l’oubli. Meilleurs second rôle masculin (John Mills) et images (Freddie Young), Oscars 1971 – Meilleur second rôle masculin (John Mills), Golden Globes 1971 (Ryan’s Daughter) Film de David Lean (Royaume- Uni, 1970, 3h06mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Robert Bolt - Avec  : Sarah Miles (Rosy Ryan), Robert Mitchum (Charles Shaughnessy), Trevor Howard (le père Collins), Christopher Jones (Randolph Doryan), John Mills (Michael), Leo McKern (Thomas Ryan), Barry Foster (Tim O’Leary) - Production  : Metro Goldwyn Mayer - (R. du 29/9/2013)
LOBSTER 0.05 Soirée Robert Mitchum Robert Mitchum Le mauvais garçon d’Hollywood Par son naturel, le bad boy Robert Mitchum a conquis le public et les plus grands cinéastes. Sans occulter ses frasques, ce séduisant portrait dévoile la sensibilité que l’acteur dissimulait sous sa désinvolture. Né en 1917 dans le Connecticut, Robert Mitchum subit de plein fouet la Grande Dépression. À 11 ans, il quitte un foyer qui n’a plus de quoi le nourrir. Après quelque temps passé chez ses grands-parents et une arrestation pour vagabondage, il rejoint la cohorte des hobos, ces errants en quête de jobs ou de combines. Cette jeunesse à la dure lui forgera le caractère et les muscles. Elle lui donnera aussi le désir d’un ancrage familial. En 1940, il épouse Dorothy, et leur union résistera à toutes ses infidélités. « JANE RUSSELL MÂLE » Dès ses débuts, Robert Mitchum joue avec un naturel remarquable, à contre-courant de la vogue Actors Studio. Sa carrure, son flegme, son ironie en font un sex-symbol, le « Jane Russell mâle ». Mais le jour où la police le coince en train de fumer de l’herbe, il se croit fini. Le patron de la RKO, Howard Hugues, dégaine alors une campagne de communication montrant Mitchum purgeant humblement sa peine. L’amour du public, acquis à la cause de ce mauvais garçon, fait le reste. L’acteur enchaîne les tournages avec les plus grands cinéastes, de Minnelli à Preminger (qu’il ne manquera pas de gifler !). Sertie d’extraits de films, de témoignages et d’archives personnelles, cette plaisante biographie ne ruine pas la mauvaise (et savoureuse) réputation de l’acteur. Elle rappelle ses frasques, ses multiples liaisons (avec Ava Gardner et Shirley MacLaine, entre autres), sa rétivité aux mondanités, et ressuscite le franc-parler réjouissant qui le vit déclarer, devant la commission aux activités antiaméricaines, en plein maccarthysme, qu’il répugnait à converser « avec des gens avec lesquels il n’irait pas boire des coups ». Mais ce portrait dévoile aussi l’émotivité cachée derrière la façade du dur à cuire. Le touchant témoignage de son fils, Christopher Mitchum, révèle le père sensible et aimant que fut l’acteur. On apprend aussi que, malgré ses dénégations, Mitchum prenait son métier à cœur. L’échec des chefs-d’œuvre La nuit du chasseur et La fille de Ryan, réévalués longtemps après, minèrent ce faux cynique, qui prétendait faire du cinéma « pour le fric ». Documentaire de Stéphane Benhamou (France, 2017, 51mn) - Coproduction  : ARTE France, Siècle Productions, Lobster Films - (R. du 22/4/2018) 7/2/2020 0.55 Un orchestre pour l’avenir Los Angeles Philharmonic Orchestra Dans les coulisses du Los Angeles Philharmonic Orchestra qui fête cette année un siècle d’existence. En 2019, pour fêter son 100 e anniversaire, le Los Angeles Philharmonic Orchestra (LA Phil) a organisé une série de célébrations flamboyantes et hors norme, à son image. Le réalisateur de ce documentaire s’est faufilé au cœur de cet ensemble afin de découvrir ce qui constitue son identité et de raconter l’histoire de sa création. Les chefs d’orchestre Gustavo Dudamel, Zubin Mehta et Esa-Pekka Salonen, l’architecte Frank Gehry, qui a dessiné le Walt Disney Concert Hall, où l’orchestre se produit, ainsi que des critiques musicaux et des musiciens évoquent tour à tour les liens qui les unissent au LA Phil et son action bénéfique sur la ville, notamment en direction des jeunes de milieux défavorisés, à travers le Youth Orchestra Los Angeles. Documentaire de Bernard Fleischer (Allemagne, 2019, 52mn) 2/1/2020 Suivi à 1.50 du concert 100 ans du Los Angeles Philharmonic. MATHEW IMAGING dimanche 1er décembre ARTE MAG N°49. LE PROGRAMME DU 30 NOVEMBRE AU 6 DÉCEMBRE 2019 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :