Arte Magazine n°48 23 nov 2019
Arte Magazine n°48 23 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 23 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : homothérapies, conversion forcée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 29 novembre ARTE MAG N°48. LE PROGRAMME DU 23 AU 29 NOVEMBRE 2019 24 5.00 L R BERLIN LIVE Rick Astley Concert 6.15 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M GEO REPORTAGE Le train des Carpates Reportage 8.00 M L’ÉCOLE DES SINGES Retour dans la jungle du Guatemala Documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 M AMAZONIE, LA MAISON BRÛLE Documentaire 10.20 M VENEZUELA  : LA MALÉDICTION DU PÉTROLE Documentaire 11.15 LEM MYSTÈRES D’ARCHIVES 1903. Ellis Island Collection documentaire 11.55 EM AMÉRIQUE DU SUD, SUR LA ROUTE DES EXTRÊMES L’Amazone Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Le pain, cet aliment que l’on transforme Reportage 13.30 AILLEURS EN EUROPE 13.35 DEM CAROL Film 15.35 ARGENTINE – LES INDIENNES DE LA CORDILLÈRE DES ANDES Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 XENIUS Comment sécuriser les tunnels ? Magazine Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande 17.35 E VOYAGE AUX AMÉRIQUES Îles Galápagos, une empreinte volcanique Documentaire 18.05 M LES ÎLES DE SA MAJESTÉ Anglesey Série documentaire 18.55 R COUCOUS & CO. Dans le nid d’un autre Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 ER A MUSÉE VOUS, A MUSÉE MOI « Les raboteurs de parquet » – RTT Série 20.55 L DER LE PASSE-MURAILLE Téléfilm 22.35 E STEVIE WONDER Visionnaire et prophète Documentaire 23.30 TRACKS Magazine 0.15 QUEERCORE  : QUAND LES GAYS EMBRASSENT LE PUNK Documentaire 1.15 R PARIS SUMMER JAM  : N.E.R.D Concert 2.15 SEVEN SONGS Christian Petzold Série documentaire 2.30 M ARTE JOURNAL 2.55 EM STREETPHILOSOPHY Affronte ce qui t’est étranger ! Magazine 3.20 ER DIEU, DIABLE & ROCK’N’ROLL Documentaire 4.20 M ARTE REGARDS L’ère de la consommation spirituelle 2.0 Reportage Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles LES FILMS DU POISSON 20.55 Fiction Le passe-muraille Adapté de la célèbre nouvelle de Marcel Aymé, un irrésistible passe-muraille dans le Paris d’aujourd’hui, avec un très inspiré et amusé Denis Podalydès. Divorcé depuis douze ans, Émile Dutilleul, 46 ans, comptable dans une compagnie d’assurances, a le cheveu rare, pas d’amis, et une vie réglée comme du papier à musique. Celle qu’il joue au piano à ses heures perdues dans son petit appartement, au cœur d’un Montmartre envahi par les touristes. Chaque mois, il rend visite à sa mère. Mais quand la solaire Ariane, une nouvelle stagiaire, fait son apparition au bureau, Émile reprend goût à la vie. Presque simultanément, il se découvre un pouvoir extraordinaire  : il peut traverser les murs... SUPER-HÉROS Faire traverser le temps au Passe-muraille de Marcel Aymé (1941) pour le parachuter dans le Paris d’aujourd’hui, coincé entre un chef du département Sinistres rompu aux « éléments de langage » et une douce vieille mère, dont la mémoire s’est arrêtée à la Coupe du monde de 1998, tenait du défi. Dante Desarthe (Le système de Ponzi) le relève avec élégance, insufflant à cette comédie fantastique un charme subtilement décalé dans une rude société contemporaine. Avec une jubilation manifeste, le réalisateur métamorphose son Émile Dutilleul en superhéros dont l’insolence libertaire – il dévalise les banques et s’évade de prison – s’éveille en même temps que le sentiment amoureux. En costume noir ou en t-shirt guépard, Denis Podalydès campe un passe-muraille irrésistible de drôlerie et de poésie, face à la pétillante Marie Dompnier. Une fable sociale au délicieux grain de folie, qui a séduit, lors de sa première diffusion, près de 1,5 million de téléspectateurs. Meilleure fiction française, prix du Syndicat français de la critique 2016 Téléfilm de Dante Desarthe (France, 2016, 1h35mn) Scénario  : Dante Desarthe, d’après la nouvelle éponyme de Marcel Aymé - Avec  : Denis Podalydès, de la Comédie-Française (Émile Dutilleul), Marie Dompnier (Ariane), Scali Delpeyrat (Franck Lecuyer), Jacques Bonnaffé (le ministre de l’Intérieur) Coproduction  : ARTE France, Les Films du Poisson, Les Films du Bois Sacré - (R. du 16/12/2016) 22/11 28/12 ÉDITIONS Disponible en VOD et en DVD chez ARTE Éditions.
22.35 Pop culture Stevie Wonder Visionnaire et prophète Enfant prodige de la Motown, Stevie Wonder s’est émancipé pour imposer sa musique groovy et ses prises de position politiques. Portrait d’un visionnaire à l’immense talent. TERMINAL 9 STUDIOS Né prématuré, en 1950, le petit Stevland Hardaway Judkins perd la vue à cause du trop-plein d’oxygène dont on bombardait alors les couveuses. Élevé à Detroit dans une famille pauvre mais aimante, il manifeste très tôt d’immenses dons musicaux. À 11 ans, il signe son premier contrat chez la Motown, créée deux ans plus tôt. Multi-instrumentiste, débordant d’idées, il devient l’enfant prodige de la maison, où il est surnommé Little Wonder (« petite merveille ») , l’amorce de son futur nom de scène. Mais à peine sorti de l’adolescence, il rue dans les brancards et obtient de contrôler sa musique, un cocktail enivrant de pop, de soul, d’expérimentations rythmiques et sonores. HOMME D’AFFAIRES ET DE FOI En près de soixante ans de carrière, cet artiste adulé et prolifique a vendu plus de 100 millions d’albums et aligné les tubes  : « Superstition », « For Once in my Life », « Isn’t She Lovely », « I Just Called to Say I Love You », etc. Puisant dans les archives de la Motown, le documentaire entrelace hits groovy et interviews de l’artiste et de ses proches. Stevie Wonder s’y révèle homme d’affaires – Berry Gordy, fondateur du label, en témoigne avec humour dans le film – mais aussi homme de foi, artiste visionnaire et engagé. De son militantisme pour instaurer un jour férié en hommage à Martin Luther King, qui engendrera la chanson « Happy Birthday », à son soutien à Nelson Mandela, en passant par son ralliement à Barack Obama et au mouvement Black Lives Matter, Stevie Wonder n’a cessé de propager un message combatif et fraternel. Lire page 4 Documentaire de Julie Veille (France, 2019, 52mn) - Coproduction  : ARTE France, Terminal 9 Studios, Universal Music France Off Productions 22/11 27/1/2020 23.30 Tracks Chaque semaine, Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes. Tiny House Né aux États-Unis après la crise de 2008, le Tiny House Movement, qui promeut des habitations miniatures personnalisables et écolos, milite pour la décroissance au quotidien. Mistress Harley Adieu, fouets et chaînes ! Reine de la domination technologique, Mistress Harley invente le SM 2.0. Midi Z Le cinéaste de Taïwan Midi Z s’essaie au thriller psychologique avec Plongée dans l’univers déjanté du queercore, un mouvement punk qui a renversé les codes de genre. Dans les années 1980 et 1990, un mouvement underground venu d’Amérique du Nord plonge dans tous les excès  : le queercore. Avec ses fanzines, ses spectacles punk déglingués et ses pornos expérimentaux, ce courant plein d’humour et d’irrévérence centré sur l’identité queer a dessiné une troisième voie entre un mouvement LGBT plutôt sage et une scène punk largement masculine, hétéro, voire aux tendances homophobes. À son origine, les Canadiens Bruce LaBruce et G. B. Jones, respectivement gay et lesbienne. Le premier est aujourd’hui un artiste reconnu, à qui le MoMA a Nina Wu (photo), inspiré par le mouvement #Metoo et en salles début 2020. David Henry Nobody Jr Véritable Arcimboldo d’Instagram, il revisite l’art du selfie et cumule depuis vingt ans les fausses identités. Shishir Bhattacharjee Au crayon ou au pinceau, cet artiste bangladais dénonce depuis quarante ans les dérives politiques et sociales de son pays, sur toile ou à même les murs, pour échapper à la censure. Oozing Wound Rencontre avec les nouveaux cancres de la scène metal, qui ont choisi le doux nom d’Oozing Wound (« plaie purulente ») à Chicago, en 2011. Magazine (France, 2019, 43mn) Coproduction  : ARTE France, Program33 22/11 27/1/2020 0.15 Queercore  : quand les gays embrassent le punk ALICE WHEELER consacré une rétrospective en 2015. Au cours de cette exploration du queercore réunissant clips, extraits de concerts et performances spectaculaires, on croise également les chanteuses Beth Ditto ou Peaches, influencées par le mouvement. Documentaire de Yony Leyser (Allemagne, 2016, 57mn) (Déprogrammation du 22/2/2019) 5/12 vendredi 29 novembre ARTE MAG N°48. LE PROGRAMME DU 23 AU 29 NOVEMBRE 2019 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :