Arte Magazine n°48 23 nov 2019
Arte Magazine n°48 23 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 23 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : homothérapies, conversion forcée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
dimanche 24 novembre ARTE MAG N°48. LE PROGRAMME DU 23 AU 29 NOVEMBRE 2019 12 5.00 EM HANS HARTUNG La fureur de peindre Documentaire 5.50 ER LES PETITS SECRETS DES GRANDS TABLEAUX « Francfort, le port de l’Ouest », 1916 – Ludwig Kirchner ; « Le printemps », 1482 – SandroBotticelli ; « La dame à la licorne », 1500 – Anonyme Collection documentaire 7.15 EM KARAMBOLAGE Magazine 7.30 L R D’AMSTERDAM À ODESSA (5) Série documentaire 7.55 9.15 ARTE JUNIOR 7.55 UN DIMANCHE AU MUSÉE Le baroque Programme jeunesse 8.10 VRAIMENT TOP ! Programme jeunesse 8.30 JE VOUDRAIS DEVENIR... Artiste verrier Programme jeunesse 8.40 AU NOM DE TOUS LES MÔMES Mon corps, ma vie Programme jeunesse 9.00 ARTE JUNIOR, LE MAG Programme jeunesse 9.15 EM L’EMMERDEUR Film 10.35 R CUISINES DES TERROIRS La Campanie Magazine 11.05 METROPOLIS Magazine 12.05 L R GEO REPORTAGE Islay, le secret du whisky Reportage 12.50 EM PHOTOGRAPHES VOYAGEURS Brésil, le canoë de la transmission Série documentaire 13.20 L ER MYSTÈRES D’ARCHIVES 1963. La marche sur Washington ; 1990. Le triomphe de Mandela aux États-Unis Collection documentaire 14.15 EM DES BÊTES ET DES SORCIÈRES Les mystères de la forêt ; Les énigmes de l’étang Série documentaire 15.50 LES ENFANTS DE CRO-MAGNON Documentaire 16.40 EM FRÉDÉRIC II La splendeur du Saint Empire Documentaire 17.35 NEW YORK, MÉTROPOLE DES ARTS Documentaire 18.30 L ER CHANSONS DE LA BELLE ÉPOQUE Documentaire 19.15 L R LA NOUVELLE ARCHITECTURE ALPINE Le Tyrol du Sud Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.10 E VOX POP Magazine 20.40 E KARAMBOLAGE Magazine 20.51 EM A MUSÉE VOUS, A MUSÉE MOI – SAISON 2 « Jean-Baptiste Belley » – I Have a French Dream Série 20.55 DE CAROL Film 22.50 E PEGGY GUGGENHEIM La collectionneuse Documentaire 0.25 R ACCEPTE TON CORPS ! Documentaire 1.50 L R LIBERA ME Spectacle 3.25 M ARTE JOURNAL 3.45 EM LE MONDE SELON RADIOHEAD Documentaire 15.50 Les enfants de Cro-Magnon Proche de nous physiquement, l’homme de Cro-Magnon l’était aussi mentalement, comme en atteste cette enquête scientifique sur le mystère des grottes ornées. Qui était l’homme de Cro-Magnon, l’Homo sapiens européen ? On ignore tout de sa cosmologie, et en l’absence d’écriture, rien ne nous est parvenu de sa manière d’envisager le monde. Pourtant, les peintures rupestres témoignent de sa pensée structurée et de ses questionnements existentiels. Le graphisme s’y révèle si abouti qu’il pourrait s’agir d’œuvres d’artistes professionnels ou d’hommes liés à un groupe précis, libérés des obligations de la chasse. Peut-être les peintres de cette époque comptaient-ils 17.35 Le documentaire culturel New York, métropole des arts IWAN BAAN/COURTESY THE SHED À New York, le nouveau centre culturel The Shed symbolise la frénésie de la ville en matière d’art. Inauguré en avril dernier dans le quartier neuf des Hudson Yards, The Shed est le dernier-né des temples 20.10 Vox pop Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Forêts européennes  : comment les protéger ? Le changement climatique et les abattages illégaux fragilisent les forêts européennes. Enquête au Portugal et en Roumanie, où l’industrie du bois met en coupe réglée les dernières forêts vierges du continent. GEDEON PROGRAMMES/CLAIR OBSCUR même des femmes parmi eux. Avec la participation de grands chercheurs tels que Jean Clottes, Marcel Otte ou Hubert Reeves, ce documentaire plonge dans le mystère des grottes ornées. Documentaire de Peter Anger (France/Belgique, 2019, 52mn) - Coproduction  : ARTE GEIE, RTBF, Gedeon Programmes, Clair-Obscur Productions 17/11 29/1/2020 des arts de Manhattan. Ce « hangar » à l’architecture élégante accueille expositions, festivals et concerts. Nouveau symbole de la frénésie culturelle qui anime New York, où plus encore qu’ailleurs, l’art et l’argent font bon ménage, il a été doté de 500 millions de dollars par des donateurs privés. Retour sur sa genèse et sa naissance. Documentaire de Michael Trabitzsch (Allemagne, 2019, 52mn) 22/1/2020 Faut-il interdire la circoncision ? Entretien avec la militante Lena Nyhus, qui a lancé au Danemark une pétition pour interdire la circoncision non médicale. Sans oublier le tour d’Europe des correspondants. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2019, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse 17/11 29/1/2020
NUMBER 9 FILMS LIMITED/CHANNEL FOUR TELEVISION CORPORATION 2014 20.55 Cinéma Carol Dans l’Amérique puritaine des années 1950, l’histoire d’amour entre deux femmes que tout oppose. Un vibrant mélodrame avec Cate Blanchett et Rooney Mara. New York, hiver 1952. Therese, employée timide d’un grand magasin, renseigne Carol, une belle femme élégante, plus âgée qu’elle d’une vingtaine d’années, qui recherche un cadeau de Noël pour sa fille. Cette rencontre fugace trouble intensément la jeune fille, sur le point de partir en voyage avec son fiancé. Elle s’empresse de porter à la cliente les gants que celle-ci a oubliés sur le comptoir, prétexte pour la revoir. Très vite, une fiévreuse complicité se noue entre les deux femmes. En plein divorce, Carol, qui bataille pour la garde de sa fille, tente de réfréner ses sentiments. Mais bientôt, au cours d’un road trip à travers les États-Unis, leur amour éclate au grand jour... PASSION INTERDITE Todd Haynes s’empare avec l’esthétisme minutieux dont il est coutumier d’un roman de Patricia Highsmith, The Price of Salt (Carol en français) publié sous pseudonyme en 1952. L’Association américaine de psychiatrie classait alors l’homosexualité comme maladie mentale. Le cinéaste de Loin du paradis peint avec l’élégance d’un tableau de Hopper une époque cadenassée par le préjugé et le moralisme, qui proscrit toute différence trop assumée. Le jeu tout en nuances de Cate Blanchett et de Rooney Mara fait battre le cœur autant qu’il le déchire. D’une intensité dramatique portée jusqu’à l’abîme, leur passion interdite submerge par ses jeux de regards comme par sa folle pudeur. Prix d’interprétation féminine (Rooney Mara), Cannes 2015 Film de Todd Haynes (États-Unis, 2015, 1h53mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Phyllis Nagy, d’après le roman The Price of Salt de Patricia Highsmith - Avec  : Cate Blanchett (Carol Aird), Rooney Mara (Therese Belivet), Kyle Chandler (Harge Aird), Sarah Paulson (Abby), Carrie Brownstein (GenevieveCantrell), Jake Lacy (Richard), Cory Michael Smith (Tommy Tucker), John Magaro (Dannie) Production  : The Weinstein Company, Film4, Number 9 Films, Killer Films 22.50 Peggy Guggenheim La collectionneuse Galeriste visionnaire, grande séductrice, mécène accomplie, Peggy Guggenheim s’est dédiée corps et âme à l’art moderne. Portrait flamboyant d’une femme aux multiples facettes. « L’art moderne était une drogue dont je ne pouvais me passer. » Avide d’effervescence créative et intellectuelle, Peggy Guggenheim (1898-1979) déserte précocement la haute société newyorkaise pour se forger un destin, à 21 ans, dans le Paris des Années folles. Passionnée par le surréalisme et le cubisme, reflets de sa personnalité anticonformiste, la jeune Américaine aiguise son regard auprès de Cocteau, Léger ou encore Duchamp et Beckett, deux de ses mentors et nombreux amants, avant d’ouvrir en 1938, à Londres, sa première galerie. C’est au début de la Seconde Guerre mondiale qu’elle acquiert une part importante de sa collection d’art moderne, aujourd’hui l’une des plus fabuleuses au monde. « Le jour où Hitler a envahi la Norvège, j’ai acheté à Léger une merveilleuse toile », racontait-elle. Riche, mais pas autant que son oncle Solomon, le mécène des musées Guggenheim de Bilbao et de New York, elle rogne sur tout pour nourrir son addiction à l’art. Tiraillée entre appétit de vivre et une tristesse maladive, aggravée par la guerre, les exils et les tragédies familiales, ROLOFF BENY/MK2 Peggy Guggenheim se fait tour à tour accompagnatrice et initiatrice des révolutions artistiques. Après la guerre, dans sa galerie new-yorkaise, elle rapproche surréalisme européen et expressionnisme américain, et révèle Rothko et Pollock. Du palais vénitien où elle se retire en 1947, elle continuera ses activités de mécène jusqu’à sa mort. Sa collection, qu’elle a rassemblée tout au long du XX e siècle pour quelque 40 000 dollars, vaut aujourd’hui des milliards. DESTIN TUMULTUEUX Avec en fil rouge un enregistrement de Peggy Guggenheim, réalisé en 1978 par sa biographe et retrouvé par la réalisatrice, ce portrait retrace un destin aussi romanesque que tumultueux. En évoquant les multiples visages de la collectionneuse aux lunettes excentriques (et au nez mal refait), des chagrins de son enfance newyorkaise à sa stature de « dogesse » vénitienne, il fait revivre de façon foisonnante tout un pan de l’histoire de l’art moderne. Lire page 8 Documentaire de Lisa Immordino Vreeland (États-Unis, 2015, 1h32mn) Production  : Dakota Group Ltd, Fischio Films, Submarine Entertainment, en association avec Bob & Co 30/11 dimanche 24 novembre ARTE MAG N°48. LE PROGRAMME DU 23 AU 29 NOVEMBRE 2019 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :