Arte Magazine n°48 21 nov 2020
Arte Magazine n°48 21 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 21 nov 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : il est temps, entre urgence écologique et aspirations de la jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°48. LE PROGRAMME DU 21 AU 27 NOVEMBRE 2020 6 agi E 4-1 in CD 1. 111 mM. Vivement demain ! En six mois, près de 400 000 internautes, en majorité européens, ont participé à l’enquête internationale «Il est temps» lancée par ARTE. Une programmation spéciale dévoile leur vision du monde d’après. Près de 400 000 internautes ont répondu à la grande enquête participative «Il est temps», lancée à l’initiative d’ARTE (voir encadré) et imaginée notamment avec les sociétés de production Upian et Yami 2, ainsi que le collectif de sociologues Quantité critique et l’Ademe (Agence de la transition écologique). L’idée  : prendre le pouls de nos sociétés sur les enjeux climatiques, sanitaires et sociaux, à un moment où, hasard de l’histoire, la crise liée au Covid-19 bouleverse le quotidien de tous. Au terme de cette vaste consultation – plus de 40 millions de réponses ont été épluchées par les universitaires –, des clichés volent en éclat. Premier d’entre eux  : le souci de l’environnement n’est pas réservé aux «écolos-bobos». «L’écologie n’a plus de frontières sociales, relève le producteur de Yami 2, Christophe Nick. Il y a aussi une écologie populaire, centrée sur les questions de pollution, de santé, de nourriture ou de transport.» Ainsi, 75% des plus défavorisés affirment acheter des produits bios et réfutent à 81% que l’écologie est «un truc de riches». EN TRANSITION Autre surprise  : il n’y a pas d’effet générationnel. «J’aurais tendance à brosser un portrait à rebours du discours médiatique et politique d’une jeunesse qui monopoliserait la prise de conscience, observe le sociologue YannLe Lann. Dans le questionnaire, les oppositions ne se font pas autour de la classe d’âge mais des fractures idéologiques. Il y a des effets de sectorisation du souci écologique qui sont liés soit à des visions politiques, soit à des fractions précises du salariat qualifié», note-t-il. Deux catégories se dessinent. D’un côté, les écologistes très engagés sont surreprésentés dans les professions du care, tournées vers les personnes  : enseignants, soignants, créateurs... Ils vont articuler les petits gestes du quotidien à une critique systémique. De l’autre, les «environnementalistes» fédèrent surtout les métiers tournés vers l’entreprise (ingénieurs, comptables...), défenseurs de la politique des petits pas, pour qui la transition écologique doit s’organiser en respectant la société de marché. Deux constats qui s’observent YAMI aussi bien en France qu’en Allemagne. La crise sanitaire liée au coronavirus a quant à elle joué un rôle d’accélérateur dans cette prise de conscience. Le degré d’anxiété face à la menace climatique est très élevé, comme en témoignent les réponses à la question  : «Crise du climat et crise du Covid sont-elles la face d’un même problème ? » Pour Christophe Nick, «une grande partie des répondants semblent craindre un effondrement de la société, mais pour des raisons différentes. La grande majorité avance que ce sera à cause du climat, les autres, de l’immigration ou de la crise économique». NOUVEAUX REPÈRES L’ensemble de ces données sera présenté dans cinq films animés de huit minutes chacun, disponibles sur les réseaux sociaux et diffusés par ARTE. La réalisation de plusieurs documentaires a par ailleurs été confiée à des créateurs français et allemands de moins de 35 ans assumant de porter le regard incisif d’une génération qui hérite d’un monde qu’elle juge SWR/BASISBERLIN ; YAMI
YAMI sévèrement. Dans Alors. Heureux.se.s ?, Marine Guizy brosse le portrait intime de ses contemporains, qui se construisent dans la perspective d’un effondrement généralisé. Ce projet part d’une réflexion personnelle. «Je me suis souvent demandé  : à quel bonheur a-t-on accès ? Lequel faut-il créer ? Quel est le décalage entre ce qu’on attend de nous et ce qu’on désire ? », explique la réalisatrice de 28 ans. Entre angoisses et espoirs, la documentariste recueille les confessions d’une jeunesse en plein questionnement, d’un garçon de café à une ébéniste en reconversion. «J’ai été surprise de voir que la plupart avaient une vraie pensée politique, et une grande lucidité par rapport à leur avenir», précise-t-elle. Les résultats de l’enquête ont également nourri l’élaboration de certains documentaires comme Désobéissants ! d’Alizée Chiappini et Adèle Flaux. Les deux jeunes femmes avaient posé leur caméra depuis le printemps 2019 à La Base, QG parisien de la mobilisation pour le climat, où s’est opéré sous leurs yeux un rapprochement inattendu entre écologistes et «gilets jaunes». «Certaines situations tournées par Adèle et Alizée, qu’on pouvait croire anecdotiques, ont pris un tout autre sens avec les résultats du questionnaire, et se sont retrouvées au cœur du documentaire», précise Christophe Nick, qui a coproduit leur film avec ARTE. Un mariage audacieux de témoignages et d’initiatives, de colères et d’espoir en l’avenir, à découvrir au fil de cette programmation spéciale. Hélène Porret Un autre documentaire portant sur les enjeux écologiques, La face cachée des énergies vertes, est diffusé mardi 24 novembre à 20.50. En partenariat avec, ERASMUS radiofrance ereirr...› marieclaire WE DEMAIN 171406Pi-K. Un ambitieux projet international Alors que la crise liée au Covid-19 ébranle nos sociétés et confirme l’urgence de repenser le monde, les trois pôles d’ARTE (ARTE France, ARTE GEIE et ARTE Deutschland) se sont mobilisés aux côtés de NHK World, des sociétés de production Yami 2, Upian, On est prêt et Basis Berlin pour lancer en mai dernier le projet international participatif et transmédia «Il est temps». Les réponses de quelque 400 000 internautes sur leurs engagements et leurs aspirations ont notamment inspiré une série de documentaires, diffusés du 24 au 27 novembre par ARTE et par d’autres chaînes en Europe et dans le monde. il etetteITIPs Programmation spéciale Mardi 24 novembre À nous d’agir ! – Portrait d’une génération engagée à 22.25 Lire page 19 23/11 23/11/2021 Mercredi 25 novembre Alors. Heureux.se.s ? à 22.30 Lire page 21 18/11 22/2/2021 Nos amours – Unsere Lieben à 0.00 Lire page 21 18/11 24/11/2021 Jeudi 26 novembre Histoire bruyante de la jeunesse (1949-2020) (1 & 2) à 23.10 Lire page 23 19/11 23/2/2021 Vendredi 27 novembre Désobéissants ! à 22.25 Lire page 25 20/11 24/2/2021 Du 24 au 27 novembre en fin de soirée, la série d’animation Il est temps présentera à l’antenne les résultats de l’enquête. Sur arte.tv/il-est-temps, retrouvez des vidéos postées par des Youtubeurs et des influenceurs français et allemands, notamment, Votre cerveau est un réac du mentaliste au 1,7 million d’abonnés Fabien Olicard, L’effet de serre par la vulgarisatrice scientifique Florence Porcel ou La nature a-t-elle des droits ? par 911 Avocat. 7ARTE MAG N°48. LE PROGRAMME DU 21 AU 27 NOVEMBRE 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :