Arte Magazine n°47 14 nov 2020
Arte Magazine n°47 14 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de 14 nov 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : cold war.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
mercredi 18 novembre ARTE MAG N°47. LE PROGRAMME DU 14 AU 20 NOVEMBRE 2020 16 5.00 M CONCERT DE FÊTE À L’OPÉRA DE PRAGUE Concert 5.45 EM QUAND L’HISTOIRE FAIT DATES Un jour de 79, la destruction de Pompéi Collection documentaire 6.15 M XENIUS Tigres en captivité Magazine 6.40 M SQUARE ARTISTE Carte blanche à Yvan Le Bolloc’h Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.15 EM GEO REPORTAGE Les câpres de Sicile, la saveur de la Méditerranée Reportage 8.00 EM LES USA SAUVAGES EN QUATRE SAISONS Printemps Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 EM BLACK PANTHERS (1 & 2) Documentaire 11.25 EM YENEPA, UNE FAMILLE BURKINABÈ Documentaire 12.20 EM DES VIGNES ET DES HOMMES Lanzarote – Le vin des volcans Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Le marché aux épouses en Bulgarie Reportage 13.35 DM RIO LOBO Film Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Z ce 15.35 E LES PENAN, SURVIVRE À BORNÉO Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 XENIUS Observer l’Univers Magazine 17.45 ER JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Englischer Garten Série documentaire 18.15 LR LE GÉNIE DES PLANTES En Amérique du Sud ; En Inde Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.51 E DE GAULLE À LA PLAGE Le ras-le-bol Série d’animation 20.55 DE MON ROI Film 23.00 LENI RIEFENSTAHL La fin d’un mythe Documentaire 23.55 LES IDIOTS DE LA FAMILLE Film 1.30 M LA DÉMOCRATIE DU DOLLAR Documentaire 3.00 EM DES VIGNES ET DES HOMMES Portugal – Porto, le vin du Douro Série documentaire 4.00 M ARTE REGARDS Au cœur de l’organisation Troisième Voie Reportage Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première 20.55 Cinéma Mon roi L’histoire d’amour toxique entre une avocate et un pervers narcissique. Signé Maïwenn, un film coup-de-poing sur l’addiction amoureuse porté par le duo Vincent Cassel et Emmanuelle Bercot. LES PRODUCTIONS DU TRÉSOR Après une chute de ski, Tony, avocate parisienne, est admise dans un centre de rééducation dans le Sud-Ouest de la France. Elle y soigne son genou déchiré et réapprend à marcher. Mais la blessure réveille de douloureux souvenirs. Tony se replonge dans la passion destructrice qu’elle a vécue pendant dix ans avec Georgio, un restaurateur gouailleur et rebelle. Dès le premier regard, elle comprend qu’il est l’homme de sa vie. S’ensuivent un mariage puis un enfant. Mais Georgio brûle la vie par les deux bouts. Il aime la fête et son indépendance alors qu’elle aspire à une vie rangée. La jeune femme doit se rendre à l’évidence  : son flambeur de mari est un manipulateur et un infidèle notoire, qu’elle tente de quitter pour revenir toujours à lui. EMPRISE DESTRUCTRICE Après le remarqué Polisse (2011), l’indocile Maïwennfait un retour percutant en brossant le portrait nerveux d’une relation torturée. Alternant scènes au centre de rééducation et retours en arrière, elle dépeint l’addiction amoureuse de l’avocate à fleur de peau pour le tempétueux Georgio, en retraçant dix années de manipulation et d’emprise psychologique. Pour donner corps à cette passion destructrice, sa mise en scène au réalisme quasi documentaire use magistralement de plans serrés et capte au plus près les tourments des personnages. En pervers narcissique à multiples facettes, Vincent Cassel captive par son naturel déconcertant, tandis qu’Emmanuelle Bercot, impliquée corps et âme, raflera le prix d’interprétation à Cannes pour sa performance d’une poignante justesse. Un drame psychologique intense sur les ravages de l’amour et la manière de s’en guérir. Prix d’interprétation féminine (Emmanuelle Bercot), Cannes 2015 Film de MaïwennLe Besco (France, 2015, 2h) Scénario  : MaïwennLe Besco, Étienne Comar Avec  : Vincent Cassel (Georgio), Emmanuelle Bercot (Tony), Louis Garrel (Solal), Isild Le Besco (Babeth), Chrystèle Saint-Louis Augustin (Agnès), Patrick Raynal (Denis), Paul Hamy (Pascal), Djemel Barek (Djemal), Marie Guillard (Marie), Norman Thavaud (Nico) - Production  : Les Productions du Trésor, Studiocanal, France 2 Cinéma, Les Films de Batna, Arches Films, 120 Films
23.00 Le documentaire culturel Leni Riefenstahl La fin d’un mythe Quelle était l’implication de Leni Riefenstahl dans l’histoire du III e Reich ? Une nouvelle biographie jette une lumière crue sur la cinéaste fétiche d’Hitler. NARA (NATIONAL ARCHIVES USA)/HEINRICH HOFFMANN Les captivantes images en noir et blanc du Triomphe de la volonté et des Dieux du stade, longs métrages de propagande commandés à Leni Riefenstahl par Adolf Hitler dans les années 1930, demeurent indissociables de la mémoire du III e Reich. Leur esthétique, glorifiant l’ordre militaire et la beauté du corps viril, reste un cas d’école pour évoquer le pouvoir des images dans une guerre idéologique. Morte en 2003 à l’âge de 101 ans, la réalisatrice a laissé un héritage paradoxal. Après la défaite allemande, elle échappe aux poursuites de la dénazification – faute de preuves d’implications concrètes pendant la guerre – mais restera durablement ostracisée par l’ensemble du milieu cinématographique. Se consacrant alors à la photographie ethnographique, elle n’aura de cesse jusqu’à la fin de sa vie de réécrire sa propre histoire en niant tout engagement personnel dans le nazisme, avec le soutien des tenants d’une dissociation entre art et idéologie. Qu’en était-il réellement ? FROIDEMENT OPPORTUNISTE La sortie en Allemagne à l’automne 2020 de Leni Riefenstahl – Karriereeiner Täterin, une biographie de la documentariste Nina Gladitz, vient raviver la controverse. Fruit d’un travail de plusieurs décennies nourri de documents d’archives inexploités jusqu’à présent, cette publication contredit l’hypothèse de la bonne foi. Non contente d’être une propagandiste hors pair, la cinéaste apparaît froidement opportuniste et plus impliquée dans les crimes nazis qu’elle ne le prétendait. Documentaire de Michael Kloft (Allemagne, 2020, 52mn) 17/11 15/2/2021 I MICHAEL KLIER-FILM/PATRICK ORTH 23.55 Cinéma Les idiots de la famille Au moment de confier Ginnie à une institution spécialisée, une quadra dévouée et ses frères égocentriques se retrouvent pour un week-end explosif. Les errements d’une fratrie face au futur de leur sœur handicapée mentale. Après la mort de ses parents, Heli est retournée vivre dans la maison familiale pour s’occuper de sa petite sœur de 26 ans, Ginnie, qui souffre d’un lourd handicap mental. Pour cela, Heli a sacrifié huit années de sa vie et mis entre parenthèses sa carrière artistique, sans pouvoir compter sur l’aide de ses trois frères, Bruno, Tommy et Frederick. Épuisée, la quadragénaire a décidé de reprendre son indépendance en confiant Ginnie à un foyer spécialisé, avec l’accord du reste de la fratrie. Avant le départ, tous les cinq se retrouvent pour passer un dernier week-end ensemble. Une réunion de famille douce-amère, car les trois frères se montrent aussi égocentriques, immatures et pédants qu’Heli est altruiste et responsable. Leur face-à-face avec une Ginnie farouche, quasi muette mais habitée de pulsions, agira comme un révélateur de leurs difficultés relationnelles et de leurs échecs inavoués. (Idioten der Familie) Film de Michael Klier (Allemagne, 2018, 1h35mn, VOSTF) - Scénario  : Michael Klier, Karin Aström - Avec  : Jördis Triebel (Heli), Hanno Koffler (Tommy), Florian Stetter (Bruno), Kai Scheve(Frederick), Lilith Stangenberg (Ginnie) - Coproduction  : RBB/ARTE 24/11 I mercredi 18 novembre ARTE MAG N°47. LE PROGRAMME DU 14 AU 20 NOVEMBRE 2020 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :