Arte Magazine n°46 7 nov 2020
Arte Magazine n°46 7 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de 7 nov 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : sauveurs d'espèces.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°46. LE PROGRAMME DU 7 AU 13 NOVEMBRE 2020 6 Samedi 7 novembre à 20.50 Documentaire Sauveurs d’espèces Un espoir pour notre planète Lire page 8 31/10 4/2/2021 Reine de la jungle Quelles sont les conséquences de l’accélération de l’extinction des espèces ? Jane Goodall  : Nous ne connaissons pas réellement les répercussions de la disparition de telle plante ou de tel animal. Quand une espèce s’éteint, cela peut paraître insignifiant à l’échelle de la planète, mais en réalité, cette perte perturbe la merveilleuse « tapisserie de la vie ». Car cette espèce représentait peutêtre la principale source de nourriture d’une autre. S’engage alors une réaction en chaîne qui peut mener à l’effondrement d’écosystèmes entiers. Interconnectés, ces derniers doivent vivre en harmonie les uns avec les autres. Est-il encore temps d’intervenir pour inverser la tendance ? Nous disposons d’une fenêtre temporelle pour le faire, mais elle est en train de se refermer. Nous devons rester unis et agir vite, au moins pour réparer certains dégâts et enrayer le changement climatique causé par l’homme. La protection des océans, la préservation et la restauration des forêts qui capturent le CO 2 et nous approvisionnent en oxygène s’avèrent essentielles. Chaque jour que nous vivons, nous avons un impact sur l’environnement. Mais, contrairement aux animaux, nous avons la chance de pouvoir choisir l’empreinte que nous laissons. En 1977, vous avez fondé le Jane Goodall Institute pour protéger la nature, et plus particulièrement les chimpanzés, ainsi que les populations locales. Depuis 1991, vous avez aussi mis en place des programmes de sensibilisation à destination des jeunes… Il s’agit, notamment au travers de programmes d’éducation, d’aider localement les populations à subvenir à leurs besoins, sans que cela ne détruise leur environnement. Cela va de la restauration de la fertilité des terres au reboisement en passant par la création de plannings familiaux ou un soutien à la scolarisation des filles. Le programme éducatif international « Roots and Shoots », présent dans soixante-cinq pays, permet aux plus jeunes d’agir concrètement, par exemple en plantant des arbres ou en contribuant Célèbre éthologue, activiste environnementale et avocate de la cause animale, la Britannique Jane Goodall * lance un cri d’alarme, mais aussi un message d’espoir dans un passionnant documentaire sur les sauveurs d’espèces menacées. Entretien. à sauver des espèces. Mon grand espoir réside dans la jeunesse. Bons messagers, les enfants contribuent à rendre le monde meilleur. La pandémie actuelle influencera-t-elle la situation des espèces menacées et notre relation à la nature ? La déforestation détruit l’habitat naturel des animaux sauvages. Repoussés à la lisière des villes, ils entrent alors en contact plus étroit avec les hommes et peuvent leur transmettre des maladies comme le Covid-19. Quand nous sortirons de cette pandémie, j’ai la conviction que nous aurons à cœur de bâtir une relation nouvelle avec l’environnement et les animaux, afin de vivre enfin en osmose avec eux. Propos recueillis par Laure Naimski * La docteur Jane Goodall, DBE, est la fondatrice du Jane Goodall Institute (janegoodall.fr pour la France) et messagère de la paix auprès des Nations unies. M.NEUGEBAUER
Caméra au poing Prague, le 21 août 1968. Alors que les chars soviétiques bouclent la ville pour mettre fin au vent de libéralisation qui souffle sur la Tchécoslovaquie, une poignée de reporters s’affairent dans un immeuble de banlieue. Ils documentent clandestinement la brutalité de l’invasion via des émissions pirates, et réussissent à envoyer leurs bobines, par la route, dans les États non communistes. Un tour de force raconté dans l’un des dix épisodes de quatre minutes de la websérie documentaire History Catchers, coproduite par ARTE France et l’INA. Inspirés par leur travail sur la collection Mystères d’archives, les réalisateurs Anne Thevenin et Julien Gaurichon y célèbrent les regards de ceux qui sont derrière la caméra, professionnels ou amateurs à l’origine d’images historiques. « On connaît tous des noms de photographes, mais peu de cameramen », note Anne Thevenin, ancienne camerawoman. Certains ont pourtant influencé Hollywood, à l’instar d’Al Brick, de la Fox Movietone. En 1941, ce dernier filme, car le hasard l’a placé là, l’attaque de la base américaine de PearlHarbor. Ses images seront réutilisées, sans indiquer leur paternité, par John Ford dans son film December 7th. HÉROS DE L’OMBRE Narrée par la voix malicieuse de Manon Bril (C’est une autre histoire, Le Vortex), History Catchers décrypte le travail de ces héros de l’ombre, des prouesses de Youssouf Janessar, le cameraman du commandant Massoud, filmant sur terre et depuis les airs les funérailles de son chef, aux prises de risques du reporter Gaston Madru, immergé en pleine fusillade de Notre- Dame durant la libération de Paris en août 1944, en passant par l’exploit de l’astronaute-cadreur Neil Armstrong, dont les images de la Lune sont vues par 600 millions de téléspectateurs le 20 juillet 1969. Mêlant aux archives des dessins de l’illustratrice Leamlu et des infographies, les épisodes Entre émotion et animation, History Catchers rend hommage aux cameramen qui ont capturé des moments entrés dans l’histoire, parfois au péril de leur vie. Une websérie documentaire originale réalisée par l’équipe de Mystères d’archives. jouent la carte de l’animation pour reconstituer les coulisses des prises de vues et les techniques utilisées par les filmeurs. À l’ère du journalisme citoyen, cette approche ludique et didactique vise aussi le jeune public. « Avec le téléphone portable, la problématique reste la même. Les événements ne se produisent pas deux fois. Souvent, on ne comprend pas bien ce qu’il se passe, mais il faut filmer quelque chose qui fasse sens », confie Anne Thevenin. Une websérie émouvante et instructive, hommage enlevé aux faiseurs d’images de l’histoire. Clara Le Quellec History Catchers En ligne le 8 novembre sur arte.tv/historycatchers et Youtube 7ARTE MAG N°46. LE PROGRAMME DU 7 AU 13 NOVEMBRE 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :