Arte Magazine n°45 31 oct 2020
Arte Magazine n°45 31 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 31 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : de Gaulle à la plage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 2 novembre ARTE MAG N°45. LE PROGRAMME DU 31 OCTOBRE AU 6 NOVEMBRE 2020 17.10 R Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds lâ M Multidiffusion et malentendants R Rediffusion Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay = 1=1 E111 Vidéo à la demande Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne 16 5.00 R « MIRANDA » D’APRÈS SHAKESPEARE ET PURCELL À l’Opéra-Comique Opéra 6.40 EM STREETPHILOSOPHY Laisse-toi séduire Magazine 7.05 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.15 EM GEO REPORTAGE Le massage, une tradition thaïlandaise Reportage 8.00 EM USA  : LES GRANDES PLAINES La résilience de la vie sauvage Documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 L ER GEO REPORTAGE Birmanie, les sculpteurs de marbre de Mandalay ; Zambie – Les nomades du fleuve Reportage 11.10 R PALMYRE, PATRIMOINE MENACÉ Documentaire 12.05 LEM DELTAS DU MONDE Le Yukon – Le monde sauvage de l’Arctique Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 13.35 M ROBE NOIRE Film 15.35 EM INDONÉSIE, LE NORVÉGIEN ET LE CHAMAN Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission M Date de disponibilité u en avant-première XENIUS Sauver la planète  : pourquoi est-ce si difficile ? Magazine 17.45 ER JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS La Mortella Série documentaire 18.10 L R L’ESPAGNE SAUVAGE Le Sud méditerranéen ; Le Nord atlantique Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.49 E DE GAULLE À LA PLAGE Les tongs Série d’animation 20.55 R AUTOPSIE D’UN MEURTRE Film 23.30 SISTERS – SŒURS DE SANG Film 1.00 R EXERCICES DE MÉMOIRE Documentaire 2.10 L R LA GUERRE DE 90 MINUTES Téléfilm 3.35 M ARTE REGARDS Les algues attaquent Reportage 4.10 EM DES VIGNES ET DES HOMMES Japon – Koshu, le vin des pluies Série documentaire Date de fin de replay 16.30 Invitation au voyage Du lundi au vendredi, Linda Lorin nous emmène à la découverte de notre patrimoine artistique, culturel et naturel. Amorgos, le grand bleu de Luc Besson Avec ses criques sauvages et ses ruelles immaculées, l’île d’Amorgos, dans les Cyclades, a servi de décor au film le plus personnel de Luc Besson  : Le grand bleu (1988), ou la rivalité entre deux plongeurs en apnée, qui a marqué toute une génération. Tonnerre viking aux îles Féroé Terres de légendes à l’histoire aussi sauvage que leur climat, les îles Féroé, archipel 20.49 De Gaulle à la plage Les tongs CUBE CREATIVE PRODUCTIONS danois perdu dans les eaux de l’Atlantique Nord, ont été peuplées par les Vikings dès le VIII e siècle. En Alaska, un village qui vaut son pesant d’or L’État le plus septentrional des États-Unis se distingue par sa nature indomptée, voire hostile. Cela n’a pas empêché des aventuriers d’un genre particulier de débarquer dans la petite ville alaskienne de Haines au XIX e siècle... Émission présentée par Linda Lorin (France, 2020, 38mn) - Coproduction  : ARTE France, Éléphant Doc 26/10 31/12 Lassé de l’ingratitude des Français, le général de Gaulle prend des vacances au bord de la mer. Une série d’animation humoristique et tendre au ton décalé, d’après la BD éponyme. Mais où est passé le général ? Au milieu des années 1950, alors que l’Algérie s’embrase et que la France traverse une grave crise, Charles de Gaulle est aux abonnés absents. Lassé de l’ingratitude de ses compatriotes, c’est flanqué de deux fidèles entre les fidèles, son aide de camp Lebornec et son épouse Yvonne, qu’il part goûter aux joies des bains de mer et aux plaisirs inconnus du farniente. Adaptant lui-même sa savoureuse bande dessinée éponyme, Jean-Yves Ferri égratigne avec tendresse et une pointe d’humour décalé la figure du libérateur de la France, indéboulonnable statue de notre roman national. Coup d’envoi  : un bon général doit savoir adapter son équipement à tout type de terrain. Lire page 6 Série d’animation de Jean-Yves Ferri (France, 2020, 30x2mn), d’après sa bande dessinée (Dargaud) - Réalisation  : Philippe Rolland Coproduction  : ARTE France, Cube Creative Productions 26/10 2/11/2025
20.55 Cinéma Autopsie d’un meurtre James Stewart, Lee Remick et Ben Gazzara s’affrontent dans une affaire de viol et de meurtre. Entre réalisme cru et humour incisif, un classique du film de procès orchestré par Otto Preminger à l’apogée de son style. 1959 (REN. 1987) OTTO PREMINGER FILMS/SAM LEAVITT Le lieutenant Manion est jugé pour avoir tué un barman qui aurait battu et violé sa femme, Laura. Il est défendu par l’ancien avocat général Paul Biegler. Le procès l’oppose à l’habile Claude Dancer, qui soutient que Manion est un menteur. Selon lui, Laura, connue pour être volage, entretenait une relation avec le barman assassiné. Le lieutenant l’aurait battue pour connaître la vérité, puis aurait tué la victime en connaissance de cause. Biegler charge un enquêteur alcoolique, Parnell McCarthy, de faire la lumière sur les événements. MARATHON JUDICIAIRE À partir d’un sujet scabreux, Otto Preminger construit un drame judiciaire à la fois réaliste et fascinant. C’est d’abord un style à son apogée qui s’exprime, dans des plans parfaitement maîtrisés et un soin ironique du détail  : Paul Biegler ne cesse de manipuler un hameçon ; le psychiatre, d’essuyer ses lunettes. Au-delà de la théâtralité du procès, le réalisateur crée un univers troublant, où les valeurs se brouillent au rythme des mélodies de Duke Ellington. Oscillant entre le sérieux et le dilettantisme, le personnage interprété par James Stewart passe son temps à pêcher la grenouille, assisté d’un enquêteur alcoolique aux agissements parfois douteux. S’y ajoutent les poses altières de l’avocat Dancer, l’arrogance du lieutenant Manion et les comportements aguicheurs de sa femme. Au fil des débats et d’un suspense sans cesse relancé, Otto Preminger raille la justice et la morale avec une adresse remarquable. Meilleur acteur (James Stewart), Mostra de Venise 1959 (Anatomy of a Murder) Film d’Otto Preminger (États-Unis, 1959, 2h34mn, noir et blanc, VF/VOSTF) Scénario  : Wendell Mayes, d’après le roman de John D. Voelker - Avec  : James Stewart (Paul Biegler), Lee Remick (Laura Manion), Ben Gazzara (le lieutenant Frederick Manion), Arthur O’Connell (Parnell McCarthy) - Production  : Carlyle Productions (R. du 22/2/1999) 23.30 Cinéma Spécial Halloween Sisters – Sœurs de sang Premier thriller hitchcockien pour Brian De Palma, qui plonge dans les tréfonds de la psyché humaine. Coups de folie et terreur baroque à tous les étages. Danielle Breton, mannequin photo, rencontre Phillip, un publicitaire, lors d’une émission télévisée. Ils passent la nuit ensemble chez la jeune femme. Le lendemain matin, au réveil, Phillip entend Danielle se disputer avec sa sœur jumelle Dominique, dont il ignorait l’existence. Plus tard, alors qu’il veut lui offrir un gâteau pour son anniversaire, il est assassiné à coups de couteau par Danielle – ou Dominique ? –, une scène à laquelle assiste de sa fenêtre la journaliste Grace Collier. La police ne trouvant aucun indice sur les lieux et doutant de son témoignage, celle-ci décide de mener sa propre enquête. PSYCHOSE SUR COUR Vous avez le bonjour d’Alfred... Avec Sœurs de sang, Brian De Palma réussissait en 1972 son coup (double). Il prouvait à Hollywood qu’il pouvait réaliser des films bankable et, dans le même temps, se positionnait comme le descendant le plus doué d’Hitchcock. Sont ici convoqués Psychose, pour le thème du dédoublement de la personnalité ou le meurtre à l’arme blanche, et Fenêtres sur cour, pour les références au voyeurisme. De plus, c’est Bernard Herrmann, l’emblématique compositeur du maître du suspense, qui assure la bande originale. Et si, dans le souci de certains détails ou l’écriture de certains plans, le style d’Hitchcock se perçoit, Brian De Palma parvient à y affirmer sa patte, entre puissance et créativité, notamment dans l’emploi du plan-séquence et du split screen, ou la scène de cauchemar baroque en caméra subjective. Un thriller inaugural qui mènera plus tard à Obsession, Pulsions ou Body Double... (Sisters) Film de Brian De Palma (États-Unis, 1972, 1h29mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Brian De Palma, Louisa Rose - Avec  : Margot Kidder (Danielle Breton/Dominique Blanchion), Jennifer Salt (Grace Collier), Charles Durning (Joseph Larch), William Finley (Emil Breton), Lisle Wilson (Phillip Woode), Barnard Hughes (Arthur McLennen), Mary Davenport (madame Collier), Dolph Sweet (le détective Kelly) - Production  : Pressman-Williams Enterprises MCMLXXIII PRESSMAN-WILLIAMS ENTERPRISES 8/11 I lundi 2 novembre ARTE MAG N°45. LE PROGRAMME DU 31 OCTOBRE AU 6 NOVEMBRE 2020 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :