Arte Magazine n°44 27 oct 2018
Arte Magazine n°44 27 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de 27 oct 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : cap sur le futur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 29 octobre ARTE MAG N°44. LE PROGRAMME DU 27 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE 2018 16 5.00 R THE LIBERTINES À L’OLYMPIA Concert 6.40 M XENIUS Que faut-il pour être heureux ? Magazine 7.10 L ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LM 360° GEO Tasmanie, pauvre petit diable Reportage 8.00 LM CONTES DES MERS Estonie – La mer Baltique en hiver Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 L R 360° GEO Inde, les cheveux du temple ; La brousse en vélo-taxi Reportage 11.20 LM L’AUSTRALIE ET SES PARCS NATIONAUX Les Alpes australiennes Série documentaire 12.05 LM DELTAS DU MONDE L’Èbre – Le joyau vert Série documentaire 12.50 L ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 13.30 DEM 45 ANS Film 15.10 L ER VILLAGES DE FRANCE Sainte-Croix-en-Jarez Série documentaire 15.35 L R 360° GEO L’archipel d’Aland et ses postiers Reportage 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 XENIUS L’amiante, une bénédiction devenue malédiction Magazine 17.35 E NOMADE DES MERS, LES ESCALES DE L’INNOVATION Concarneau, le départ Série documentaire 18.05 LM LA CORÉE DU SUD, LE PAYS AUX MULTIPLES MIRACLES Les îles Jeju et Wando Série documentaire 19.00 URUGUAY – GAUCHOS, TANGO ET ÉLÉGANCE LATINE Documentaire 19.45 L ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 EM 50 NUANCES DE GRECS Le casque et la plume Série d’animation 20.55 LE SYNDROME CHINOIS Film 23.00 MIDI, GARE CENTRALE Film 0.20 UN DRAME AU STUDIO Film muet 2.00 LM ARTE JOURNAL 2.20 L R MON JOLI CANARI Documentaire 3.30 M ARTE REGARDS Majorque surbookée Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français 17.35 Nomade des mers, les escales de l’innovation Concarneau, le départ FL CONCEPTS & CO FLORIANFILM 6. SCIENCE VIE {WHO Mater, 19.00 Uruguay – Gauchos, tango et élégance latine Périple en deux parties à la découverte de l’Uruguay, pays d’Amérique latine aux multiples facettes. Trop souvent réduit à son football et à ses troupeaux de bovins, l’Uruguay, deuxième plus petit État d’Amérique du Sud, a beaucoup à offrir. Dans ce pays de maté, de tango et de gauchos, les Sur le catamaran Nomade des mers, l’ingénieur Corentin de Chatelperron voyage à travers le monde à la découverte des perspectives de la low-tech. Une séduisante aventure maritime pour repenser nos usages. Jeune ingénieur breton, Corentin de Chatelperron a deux passions  : la mer et les low-tech, ces innovations qui, contrairement à la haute technologie, sont durables, écologiques, accessibles à tous et rendent à l’homme son autonomie. À peine diplômé, il a navigué six mois sur un bateau à base de fibre de jute naturelle qu’il a contribué à mettre au point au Bangladesh, avec pour objectif l’autosuffisance. Cette expérience inaboutie l’a guidé vers un nouveau projet. À bord du catamaran Nomade des mers, il va voyager autour du monde avec deux amis à la rencontre d’inventeurs locaux. Il adaptera leurs trouvailles à la vie à bord, pour vivre en autonomie tout en protégeant la planète. Dans ce premier épisode, on assiste aux préparatifs intenses de la croisière et à la mise en œuvre des low-tech de première nécessité  : potager et poulailler de bord ou étonnante perceuse/machine à coudre à pédales... Une aventure maritime revigorante, irriguée par la beauté des lieux traversés, la vitalité du jeune équipage et la richesse de ses rencontres. Lire page 6 Série documentaire (France, 2018, 15x26mn) Réalisation  : Laurent Sardi - Coproduction  : ARTE France, Interscoop En partenariat avec villes coloniales rivalisent avec les stations balnéaires sophistiquées. Après une escale à Montevideo, la capitale, le voyage se poursuit en direction de San Gregorio de Polanco, avant de s’attarder dans l’un des vignobles les plus anciens de cette nation viticole. Pour finir, halte dans la cité historique de Colonia del Sacramento. Documentaire de Lars Borchert et Uschi Müller (Allemagne, 2018, 2x43mn) - Coproduction  : ARTE/ZDF, Florianfilm La seconde partie est diffusée mardi 30 octobre à 19.00.
1979 COLUMBIA PICTURES IND. 20.55 Cinéma Le syndrome chinois En visite dans une centrale nucléaire, deux journalistes sont témoins d’un grave incident. Un thriller engagé, porté par trois acteurs au top, Jane Fonda, Michael Douglas et Jack Lemmon. La journaliste Kimberly Wells se morfond dans une petite chaîne locale où elle ne traite que des sujets sans intérêt. Mais un reportage, a priori banal, sur une centrale nucléaire va faire prendre un nouveau tour à sa vie professionnelle. Accompagnée du cameraman Richard Adams qui, « pour des raisons de sécurité », a interdiction de filmer, Kimberly se heurte au discours verrouillé du chargé de com. Les deux reporters sont néanmoins témoins d’une alerte, aussitôt minimisée par leur hôte. Richard ayant réussi à capter quelques images, le binôme, de retour à la rédaction, les montre à un expert qui confirme qu’ils ont bel et bien assisté à une catastrophe... THRILLER ATOMIQUE Dans le jargon nucléaire, l’expression « syndrome chinois » désigne une fuite radioactive qui contaminerait la croûte terrestre et aurait des répercussions à l’autre bout du monde. Inspiré d’un incendie survenu quatre ans plus tôt à la centrale de Browns Ferry, dans l’Alabama, ce film, qui pointe l’opacité et les contrôles défaillants de la filière, a précédé de peu un autre accident sur le site de Three Mile Island, en Pennsylvanie, qui entraînera une dangereuse fuite radioactive. Ces événements dramatiques généreront une forte mobilisation contre le nucléaire aux États-Unis. Porté par un solide trio d’acteurs – l’excellente Jane Fonda, coutumière des films engagés, un Michael Douglas plein de fougue et le pugnace Jack Lemmon –, ce thriller atomique séduit par son intrigue habilement documentée et bourrée de suspense. Meilleur acteur (Jack Lemmon), Cannes 1979 – Meilleurs acteur (Jack Lemmon) et actrice (Jane Fonda), Bafta Awards 1980 (The China Syndrome) Film de James Bridges (États-Unis, 1979, 2h02mn, VF/VOSTF) - Scénario  : T. S. Cook, Mike Gray, James Bridges - Avec  : Jane Fonda (Kimberly Wells), Michael Douglas (Richard Adams), Jack Lemmon (Jack Godell), Scott Brady (Herman De Young), James Hampton (Bill Gibson) Production  : Columbia Pictures, IPC Films 23.00 Cinéma Midi, gare centrale La gigantesque traque des ravisseurs d’une jeune héritière parmi la foule de la gare de Chicago. Réalisme et noirceur s’imbriquent dans ce policier ferroviaire habilement mené. Dans la gare centrale de Chicago, la secrétaire de HenryL. Murchison, un riche industriel, repère deux passants suspects et donne l’alerte. Peu après, on découvre que des hommes ont enlevé la fille aveugle du magnat et qu’ils réclament une énorme rançon. La traque s’organise alors dans la gare, ce qui pose un problème de taille  : cachés parmi la foule des voyageurs, les ravisseurs sont difficiles à coincer. SOURICIÈRE Tout le suspense et l’originalité de ce policier ferroviaire reposent sur son unité de lieu  : la gare centrale, spectaculaire décor dont Brian De Palma exploitera plus tard le potentiel dramatique, dans Les incorruptibles. Dans ce lieu labyrinthique transitent des milliers d’individus, parmi lesquels les ravisseurs croient agir en toute impunité. Mais les policiers échafaudent une gigantesque souricière, au point qu’on ne sait jamais si les passants qui défilent font partie du plan ou pas. Orchestrées par l’acteur William Holden, parfait en inspecteur chevronné aux méthodes expéditives, planques, filatures et courses-poursuites se déroulent dans les moindres recoins de la gare. Un film noir assez réaliste, mené d’un bon train par Rudolph Maté. (Union Station) Film de Rudolph Maté (États-Unis, 1950, 1h18mn, noir et blanc, VF/VOSTF) - Scénario  : Sydney Boehm, d’après le roman éponyme de Thomas Walsh - Avec  : Nancy Olson (Joyce Willecombe), William Holden (le lieutenant William Calhoun), Barry Fitzgerald (l’inspecteur Donnelly), Lyle Bettger (Joe Beacom), Jan Sterling (Marge Wrighter), Allene Roberts (Lorna Murchison), Herbert Heyes (HenryL. Murchison) - Production  : Paramount Pictures 1950 BY PARAMOUNT PICTURES/ALL RIGHTS RESERVED lundi 29 octobre ARTE MAG N°44. LE PROGRAMME DU 27 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE 2018 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :