Arte Magazine n°44 27 oct 2018
Arte Magazine n°44 27 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de 27 oct 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : cap sur le futur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 28 octobre ARTE MAG N°44. LE PROGRAMME DU 27 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE 2018 14 PHILIPP BABEN DER ERDE 18.30 Maestro Sound-Treck Europa Autriche, tradition en mutation Un tour d’Autriche à la découverte des musiques populaires locales en compagnie de la chanteuse Joy Denalane. La chanteuse soul Joy Denalane parcourt l’Autriche à la découverte de la musique folklorique du pays. En quoi constitue-t-elle encore une source d’inspiration pour les musiciens actuels ? Car si ces airs s’enracinent localement, ils peuvent également servir de passerelle entre différentes cultures. Du Tyrol à Vienne, la capitale autrichienne, Joy Denalane fait la connaissance de groupes comme Alma, Federspiel ou encore Franui, des artistes qui se réapproprient la musique populaire tout en bousculant ses traditions. Documentaire de Michael Giehmann(Allemagne, 2018, 45mn) En partenariat avec e 20.05 Vox pop Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Avec détermination et dynamisme, la journaliste Nora Hamadi sillonne l’Europe et interroge hommes politiques, acteurs économiques ou personnalités engagées afin de décrypter l’actualité et les enjeux de société de l’UE. Cette semaine, deux grands débats dans Vox pop  : Alcool  : les lobbies dictent leur loi Les Européens sont les plus grands consommateurs d’alcool au monde, avec 12 à 13 litres d’alcool pur par an (environ trois verres par jour). Entre cancers, maladies cardiovasculaires et accidents de la route, 13% des décès lui sont imputables. Ce fléau coûte 155 milliards d’euros à la collectivité, alors que les puissants lobbies freinent les tentatives de régulation. Enquête en France. 20.35 Karambolage AFD Un petit décryptage des différences qui émaillent le quotidien des Français et des Allemands… Cette semaine  : Magdalena Emser explique pourquoi son petit frère a comme parrain le président allemand grâce au parrainage d’honneur ; le son que l’on fait quand on toque à une porte en France et en Allemagne ; l’histoire d’un collectif français ingénieux né à la fin de la Seconde Guerre mondiale  : les NICOLAS THEPOT Une vie sans plastique ? L’Europe produit chaque année 60 millions de tonnes de plastique, dont 9% seulement sont recyclés. Abandonnés en pleine nature, ces déchets finissent par polluer les fonds marins. À ce rythme, en 2050, les océans contiendront plus de détritus que de poissons. L’UE souhaite agir et interdire, à l’horizon 2021, les plastiques à usage unique (couverts jetables, gobelets, Coton-Tige...). Interview d’Hervé Millet, de Plastics Europe, et reportage au Royaume- Uni dans une usine de pailles en papier. Sans oublier le tour d’Europe des correspondants. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2018, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse Retrouvez l’émission sur arte.tv/vox-pop, Facebook et Twitter. Castors autoconstructeurs ; et, bien sûr, la devinette. Magazine franco-allemand de Claire Doutriaux (France, 2018, 11mn) - Production  : Atelier de recherche d’ARTE France Sur arte.tv/karambolage, retrouvez toutes les rubriques du magazine, des bonus Web, la vie de l’émission...
WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC 20.50 Cinéma The Town Un truand amoureux veut tirer un trait sur son passé. Tourné dans un quartier mal famé de Boston, un thriller urbain diablement efficace, signé Ben Affleck. Avec sa bande, le truand Doug MacRay, cynique et sans attaches, prend en otage la directrice d’une banque, Claire Keesey, avant de la relâcher. Celle-ci peine à se remettre de cette expérience traumatisante, d’autant que ses agresseurs connaissent son nom et son domicile. Mais n’ayant pas vu leur visage, dissimulé derrière un masque de tête de mort, elle ne se méfie pas du jeune homme charmant qu’elle vient de rencontrer, et dont la cour discrète lui met du baume au cœur. Il s’agit en fait de Doug, qui, contre toute attente, va renoncer à manipuler Claire. LE DÉSARROI D’UN MALFRAT Doug veut rompre avec un passé de mauvais garçon qui n’en finit pas de le rattraper. Il tente de s’arracher à la jungle urbaine pour s’enfuir avec Claire (l’excellente Rebecca Hall, vue dans Vicky Cristina Barcelona). Ce deuxième film n’a fait que confirmer les talents de réalisateur de Ben Affleck. Adaptant un polar de Chuck Hogan, l’acteur a tourné dans son Boston natal, précisément à Charlestown, surnommé « The Town », quartier mal famé dont il reconstitue l’atmosphère avec justesse. De facture classique, The Town n’en constitue pas moins un solide thriller, avec ce qu’il faut de poisse, de violence, de romance et de seconds rôles percutants (Blake Lively et Jeremy Renner, nommé aux Oscars, entre autres). Film de Ben Affleck (États-Unis, 2010, 1h58mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Ben Affleck, Peter Craig, Aaron Stockard, d’après le roman éponyme de Chuck Hogan Avec  : Jeremy Renner (James Coughlin), Ben Affleck (Doug MacRay), Rebecca Hall (Claire Keesey), Jon Hamm (Adam Frawley), Blake Lively (Krista Coughlin), Chris Cooper (Stephen MacRay), Titus Welliver (Dino Ciampa), Pete Postlethwaite (Fergie Colm) - Production  : GK Films, Warner Bros. 22.50 Cinéma Hondo, l’homme du désert L’aventurier Hondo (John Wayne) prend sous son aile virile une femme seule et son fils, alors que couve une guerre avec les Apaches. Un western élégiaque, qui prône le respect de l’autre. Missionné par l’armée américaine pour sillonner le Far West et débusquer d’éventuelles sources de conflit avec les Indiens, le solitaire Hondo repère une femme seule qui élève courageusement son fils sur ces terres arides et hostiles. Le cow-boy la prend sous sa protection, tout en essayant d’éviter une guerre avec les Apaches. MOUVANCE ANTIRACISTE Également producteur du film, John Wayne interprète avec subtilité cet aventurier auquel la violence répugne. Inscrit dans la mouvance antiraciste, ce western élégiaque témoigne d’un profond respect pour les Indiens. Dans l’une de ses premières apparitions à l’écran, Geraldine Page, alors star de Broadway, incarne avec modernité cette fermière courageuse et déterminée. Malgré le contrôle exercé par Wayne sur les différentes étapes du film, les qualités de la mise en scène de Hondo, l’homme du désert sont à mettre au crédit de John Farrow, qui signe ici un classique du western, admiré des cinéphiles. (Hondo) Film de John Farrow (États-Unis, 1954, 1h21mn, VF/VOSTF) - Scénario  : James Edward Grant, d’après le roman éponyme de Louis L’Amour - Avec  : John Wayne (Hondo Lane), Geraldine Page (Angie Lowe), Ward Bond (Buffalo Baker), Michael Pate (Vittorio), James Arness (Lennie), Rodolfo Acosta (Silva), Leo Gordon (Ed Lowe), Tom Irish (Lt. McKay), Lee Aaker (Johnny Lowe), Paul Fix (le major Sherry), Rayford Barnes (Pete) - Production  : Warner Bros., Wayne-Fellows Productions Lire la critique complète du film sur le blog d’Olivier Père, directeur du Cinéma d’ARTE France. PARAMOUNT PICTURES CORPORATION dimanche 28 octobre ARTE MAG N°44. LE PROGRAMME DU 27 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE 2018 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :