Arte Magazine n°44 24 oct 2020
Arte Magazine n°44 24 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de 24 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : quel président pour l'Amérique ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 28 octobre ARTE MAG N°44. LE PROGRAMME DU 24 AU 30 OCTOBRE 2020 20 5.00 EM CHILLY GONZALES PRÉSENTE THE GONZERVATORY Concert 6.15 M XENIUS Des mouettes et des hommes, une cohabitation difficile Magazine 6.45 M SQUARE IDÉE Le nucléaire  : non merci ou oui ? Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.20 EM GEO REPORTAGE Le massage, une tradition thaïlandaise Reportage 8.05 M INDE  : LES LÉOPARDS DES MONTAGNES Documentaire 8.50 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.30 M LES PARCS NATIONAUX CANADIENS Wood Buffalo ; Kluane ; Prairies ; Kejimkujik Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Du gaz pour l’Europe Reportage 13.35 LDEM THE QUEEN Film 15.35 E VANUATU, L’ÉVEIL DES CHEFS Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 R XENIUS L’avocat Magazine Zce 17.45 ER MÉDECINES D’AILLEURS Groenland – Médecin sur la banquise Série documentaire m 18.10 L ER DELTAS DU MONDE Le Yukon – Le monde sauvage de l’Arctique Série documentaire 18.55 ER UN ÉTÉ EN ALASKA Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 EM 50 NUANCES DE GRECS – SAISON 2 Catherine et l’« Illiade » Série d’animation 20.55 DE THÉRÈSE DESQUEYROUX Film 22.45 E « LES MISÉRABLES » ET VICTOR HUGO Au nom du peuple Documentaire 23.40 BERLIN  : LES TURBULENCES D’UN AÉROPORT Documentaire 1.15 M SPY GAME Jeu d’espions Film 3.15 ER TRÉSORS OUBLIÉS DE LA MEDITERRANÉE La chapelle Palatine à Palerme – Italie Collection documentaire 3.45 M ARTE REGARDS À Marseille, ils aident les plus démunis Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Date de disponibilité en avant-première Multidiffusion Rediffusion Disponibilité en ligne Versions linguistiques disponibles Date de fin de replay 20.55 Cinéma Thérèse Desqueyroux Poussée à bout par le carcan étouffant de la bourgeoisie terrienne, une femme empoisonne son mari. Claude Miller signe une adaptation réussie du classique de la littérature française, avec Audrey Tautou. 2012 LES FILMS DU 24 UGC IMAGES TF1 DROITS AUDIOVISUELS FRANCE 3 CINEMA COOL INDUSTRIE Thérèse doit épouser Bernard Desqueyroux, un mariage de raison qui réunira deux puissantes familles du Sud-Ouest, propriétaires de gigantesques pinèdes. Mais elle doute de son propre bonheur bourgeois et, malgré son attachement à l’honneur de la famille, constate les failles de la relation dénuée de passion dans laquelle elle s’est engagée, au côté d’un homme qui la révère bêtement, certain de leur bonheur sans jamais chercher à la comprendre. Inquiet des troubles de son rythme cardiaque, l’époux se voit un jour prescrire par son médecin un traitement quotidien à base d’arsenic... DÉSIRS AVORTÉS Après l’adaptation qu’en fit Georges Franju, avec Emmanuelle Riva et Philippe Noiret, Claude Miller, dont c’est le dernier film, préfère à la narration en flashback imaginée par François Mauriac un récit chronologique porté par les lancinants questionnements du personnage principal (Audrey Tautou, remarquable) et ses désirs avortés d’échappatoire. À travers les lettres qu’elle écrit sans les envoyer, le long monologue d’une femme privée de tout, jusqu’à sa liberté, résonne toujours avec une effarante modernité, presque un siècle après la parution du livre. À signaler également, la prestation de Gilles Lellouche en mari balourd, pétri de certitudes et incapable de saisir la profonde détresse de celle qu’il étouffe à petit feu. Film de Claude Miller (France, 2012, 1h45mn) Scénario  : Claude Miller, Natalie Carter, d’après le roman éponyme de François Mauriac Avec  : Audrey Tautou (Thérèse Desqueyroux), Gilles Lellouche (Bernard Desqueyroux), Anaïs Demoustier (Anne de la Trave), Catherine Arditi (Mme de la Trave), Isabelle Sadoyan (tante Clara), Francis Perrin (M. Larroque) Production  : UGC, TF1 Droits Audiovisuels, France 3 Cinéma, Cool Industrie 10/11 I
CAMERA LUCIDA PRODUCTIONS 22.45 Le documentaire culturel « Les misérables » et Victor Hugo Au nom du peuple La prodigieuse genèse d’un monument de la littérature mondiale, trop souvent réduit à son succès populaire, raconte aussi la conversion tourmentée de son auteur, Victor Hugo, à l’idéal de progrès social. « Partout où l’homme désespère, le livre Les misérables frappe à la porte et dit  : ‘Ouvrez-moi, je viens pour vous ! », écrivait Victor Hugo. Livre somme, ce monument de quelque 1 500 pages, autant adapté sur scène qu’au cinéma, retrace l’épopée rédemptrice du forçat Jean Valjean, devenu portevoix de tous les damnés de la terre. Vouée aux gémonies à sa parution en 1862 − « un livre immonde et inepte », tranchera Baudelaire –, fustigée pour son sentimentalisme, l’œuvre affole les puissants et donne de l’espoir aux opprimés en exaltant les barricades  : « Parfois, insurrection, c’est résurrection ! » Mais sa genèse au long cours (plus de quinze ans de chantier) recouvre aussi la conversion du conservateur Victor Hugo aux idéaux de progrès social. Car l’écrivain député, qui consignait déjà dans Choses vues des scènes de la misère ordinaire des classes laborieuses, doit bientôt s’exiler à Guernesey à la suite du coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte. Une période de purgatoire où, entre contemplation, peinture et séances de spiritisme, Hugo l’humaniste doute avant d’exhumer, en 1859, son manuscrit inachevé du fond d’une malle pour l’emmener, dans un souffle puissant, jusqu’aux sommets. LUTTER POUR GRANDIR Aux côtés de Jean Valjean, Gavroche et Cosette, ses héros devenus planétaires, ce documentaire retrace dans le même mouvement l’accouchement d’un roman hors norme et la métamorphose politique de son auteur. Ambitionnant d’embrasser le genre humain, Victor Hugo veut d’abord rendre son livre manifeste accessible à tous, dans l’espoir que le peuple s’en saisisse pour lutter contre l’injustice. Formidablement documentée et éclairée par des spécialistes, des écrivains, dont l’académicienne Danièle Sallenave, ou encore par Claude Lelouch, une plongée vertigineuse dans un roman-fleuve qui n’en finit pas d’irriguer le grondement de la révolte, jusqu’au film du même nom réalisé en 2019 par Ladj Ly, et lui aussi plébiscité. Lire page 7 Documentaire de Grégoire Polet et Samuel Lajus (France, 2020, 54mn) - Coproduction  : ARTE France, Camera Lucida Productions 21/10 14/1/2021 En partenariat avec I M Le documentaire Victor Hugo à Guernesey – Exil et création est rediffusé dimanche 25 octobre à 18.00. En ligne sur arte.tv du 18 octobre au 23 décembre. 23.40 Berlin  : les turbulences d’un aéroport Initialement prévue pour 2010, la mise en service du nouvel aéroport Willy-Brandt de Berlin-Brandebourg n’a cessé d’être repoussée. Retour sur le naufrage d’un chantier titanesque. Voulu pour être le plus moderne d’Europe, l’aéroport Willy-Brandt, désormais censé être inauguré avec près de dix ans de retard fin octobre 2020, aura coûté plus de 7 milliards d’euros à l’Allemagne ainsi que leur carrière à plusieurs responsables politiques. C’est au sud de l’aéroport de Berlin-Schönefeld que les travaux débutent le 5 septembre 2006 dans l’optimisme général. Sourire aux lèvres, six hommes inaugurent alors le chantier devant les caméras  : Matthias Platzeck, ministreprésident du Land de Brandebourg, Klaus Wowereit, à la tête du Land de la ville de Berlin, Hartmut Mehdorn, PDG de la Deutsche Bahn, Wolfgang Tiefensee, ministre fédéral des Transports, et Udo Haase, maire de Schönefeld, qui ne figurera pas sur la photo officielle. Après une décennie de retards en série, de coûts exorbitants et de soupçons de corruption, ils témoignent ici de leur amertume. FIASCO MADE IN GERMANY Comment expliquer ce naufrage aux portes de l’une des plus grandes capitales européennes ? Malgré les déconvenues et les polémiques, pourquoi aucun participant au projet n’a-t-il encore eu à prendre la responsabilité de cet échec retentissant ? Pour mieux appréhender les causes de l’un des plus grands fiascos des dernières décennies, retour sur le déroulement du projet à travers les témoignages de trois de ces six hommes, les trois autres n’ayant pas souhaité s’exprimer. Documentaire de Thomas Balzer (Allemagne, 2020, 1h30mn) MADE IN GERMANY mercredi 28 octobre ARTE MAG N°44. LE PROGRAMME DU 24 AU 30 OCTOBRE 2020 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :