Arte Magazine n°43 17 oct 2020
Arte Magazine n°43 17 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de 17 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Moloch, la série envoûtante d'Arnaud Malherbe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°43. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 OCTOBRE 2020 6 « Le surnaturel prolonge l’émotion » Arnaud Malherbe Jeudi 22 octobre à 20.55 Série Moloch (1-3) Lire page 23 15/10 27/11 Disponible en intégralité, du 15 octobre au 27 novembre, sur arte.tv, ainsi qu’en VOD et coffret DVD. Moloch appartient au genre thriller, mais flirte avec un fantastique de l’émotion, suscité par la colère ou le deuil des personnages… Arnaud Malherbe  : À mes yeux, le fantastique s’apparente à la poésie. Il doit parler nécessairement de ce que l’on vit, de la réalité, mais grâce au détour, au pas de côté. Ce parallèle est important pour moi, parce qu’il permet d’accéder à l’émotion ou au sens, sans verser dans le didactisme. On peut comprendre le monde par la poésie fantastique, la peur, la sensation, le rêve. Sur le deuil, la façon de se retrouver ou d’exprimer sa colère, le surnaturel est le prolongement d’une émotion, qui l’enrobe et l’amplifie. L’autre pendant de la série, c’est l’impunité, l’injustice sociale. Moloch suit des personnages impactés par un châtiment semblant tomber du ciel et qui se demandent  : l’ai-je mérité ? Leur quête intérieure les amène à se confronter à leur passé et à des traumatismes. Cela les incite à s’interroger sur l’essence même de ce qu’est mener une vie dans le monde d’aujourd’hui. On peut y voir un parallèle avec ce que chacun de nous a vécu, lors des attentats de ces dernières années par exemple, un sentiment d’injustice absolue qui peut appeler à la violence. Il était important pour moi de créer un thriller surnaturel qui ne repose pas que sur les mécanismes d’effroi  : je tenais à y insérer de la politique, dans le contexte social actuel, et le climat de révolte qui embrase notre époque. Qu’apporte le duo formé par Olivier Gourmet et Marine Vacth ? Outre sa puissance, sa densité et son ambiguïté, j’ai apprécié Olivier Créateur de la série Moloch, Arnaud Malherbe, réalisateur de Belleville Story pour ARTE, revient sur la genèse de ce thriller envoûtant et sur deux de ses composantes capitales  : le fantastique et l’injustice sociale. Entretien. Gourmet pour la dynamique qui se créait entre lui et Marine Vacth. Je ne voulais pas d’une histoire d’amour entre ces personnages, mais quelque chose de l’ordre du filial, qui toucherait, malgré leur antagonisme. Ces deux êtres cherchent à se sauver l’un l’autre et leur opposition de style m’a passionné. C’est la réunion du feu et de l’eau. Marine Vacth est en soi un personnage hors norme, à travers son évanescence naturelle, sa mélancolie, ce trouble qu’elle a dans le regard, la dureté, la solitude, la douleur aussi, qui peuvent la traverser. Elle est une formidable Louise de rêve et de cauchemar. Propos recueillis par François Pieretti (C) CALT STUDIO/SOFIE SILBERMANN/2019
EMORY DOUGLAS L’héritage Black Panther Le Black Panther Party a fait de l’image une arme pour exprimer ses revendications. Au cœur d’un documentaire sur l’histoire du mouvement, cette stratégie infuse aujourd’hui encore le combat noir américain. Le 2 mai 1967, de jeunes Noirs, veste de cuir et béret sombre, envahissent, armés, le Capitole de Sacramento, en Californie. Ils protestent contre le projet de loi Mulford, qu’ils jugent raciste. Celui-ci vise à interdire le port d’armes en public dans l’État. Deux ans après les émeutes de Watts, à Los Angeles, l’Amérique découvre les Black Panthers, qui s’inspirent du comportement du félin qui fait leur nom  : intimider mais n’attaquer qu’en cas d’agression. Dans la lignée des luttes entamées par Martin Luther King, Rosa Parks ou MalcolmX, le Black Panther Party (BPP) – à l’origine une organisation d’autodéfense, créée en 1966, pour surveiller la police dans le ghetto noir d’Oakland – se sert de la puissance de l’image pour mener son combat. Porte-voix d’une communauté stigmatisée et brutalisée, ce collectif frappe les esprits par son port d’armes, sa rhétorique, son audace et son code vestimentaire. Dessinés ou bien réels, les militants apparaissent le poing levé, symbole d’insoumission, et renversent les canons esthétiques en arborant la coupe afro, à l’instar d’Angela Davis, icône charismatique des droits civiques. Cette fierté noire revendiquée se propage dans les médias. En 1968, sur le podium des Jeux olympiques d’été à Mexico, deux athlètes afro-américains brandissent le poing en signe de ralliement aux Panthères. L’image fait le tour du monde. AVANT-GARDISME Le Black Panther Party a marqué l’histoire des contestations noires par son avant-gardisme. Aujourd’hui, son héritage infuse les combats contemporains, notamment celui porté par Black Lives Matter (BLM), pour lequel l’artiste Emory Douglas, ancien illustrateur et ministre de la Culture du BPP, a revisité l’un de ses célèbres dessins. Si ce mouvement, né en 2013, se veut non violent, il s’inspire toutefois de l’imagerie de ses aînés, tels le poing levé ou les slogans à la gloire du Black Power. En 2016, lors du Superbowl, la chanteuse Beyoncé, soutien de BLM, a d’ailleurs rendu un hommage appuyé aux Black Panthers. Comme ces derniers, certains militants patrouillent aussi dans les rues pour surveiller la police. C’est le cas, en 2016, du collectif Stop the Killing Inc., qui filme le meurtre d’Alton Sterling par deux policiers blancs à Bâton Rouge. À l’ère de Black Lives Matter, les réseaux sociaux font office de vitrine politique et le téléphone portable a remplacé les armes. Mais la rage demeure intacte pour rappeler que « la vie des Noirs compte ». Clara Le Quellec Afro-American solidarity with the oppressed People of the world Mardi 20 octobre à 20.50 Documentaire Black Panthers (1 & 2) Lire page 18 13/10 18/12 7ARTE MAG N°43. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 OCTOBRE 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :