Arte Magazine n°43 17 oct 2020
Arte Magazine n°43 17 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de 17 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Moloch, la série envoûtante d'Arnaud Malherbe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 21 octobre ARTE MAG N°43. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 OCTOBRE 2020 20 5.00 M RUFUS WAINWRIGHT  : « UNFOLLOW THE RULES » Concert acoustique à Los Angeles Concert 6.15 M XENIUS Les orthoptères Magazine 6.45 M SQUARE ARTISTE Carte blanche à Laurence Ferreira Barbosa, réalisatrice Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.15 LM GEO REPORTAGE Danube bleu et chevaux sauvages Reportage 8.05 M LES PARCS NATIONAUX CANADIENS Wapusk Série documentaire 8.50 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 LM LE PALAIS DU REICHSTAG Un bâtiment au cœur de l’histoire allemande Documentaire 10.50 M À L’OMBRE DES GRANDS CHÂTEAUX Neuschwanstein ; Heidelberg Série documentaire 12.20 EM DES VIGNES ET DES HOMMES Suisse – Lavaux, les vignes forteresses Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Le marché noir des cigarettes en Roumanie Reportage 13.35 L MR LOVE IS ALL YOU NEED Film 15.35 EM CHINE, L’ADORATION DU FEU Documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande zcÉ 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 XENIUS Les écureuils Magazine 17.45 ER MÉDECINES D’AILLEURS Vercors – Médecines des profondeurs 18.10 L ER OUESSANT, AU SOUFFLE DU VENT Documentaire 18.55 LE CERF ÉLAPHE, ROI DES FORÊTS ? Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 E 50 NUANCES DE GRECS – SAISON 2 Recherche un mec mortel Série d’animation 20.55 DE MOONRISE KINGDOM Film 22.30 E DORIAN GRAY Un portrait d’Oscar Wilde Documentaire 23.25 MA FILLE Film 1.00 DEM ZERO DARK THIRTY Film 3.35 EM DES VIGNES ET DES HOMMES Allemagne – La vallée du Rhin Série documentaire 4.00 M ARTE REGARDS Quand les jeunes défient la pauvreté Reportage Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première 20.55 Cinéma Moonrise Kingdom Les amours de deux adolescents, poursuivis par une horde d’adultes. Dans cette fable lunaire, stylisée avec génie par Wes Anderson, un duo juvénile rivalise de talent avec un brelan de stars  : Bruce Willis, Bill Murray et Frances McDormand. FOCUS FEATURES NIKO TAVERNISE En 1965, dans une île perdue de la Nouvelle-Angleterre, le campement des scouts Khakis se déroule pour le mieux, sous la houlette de son chef dévoué, jusqu’à la mystérieuse désertion du binoclard mal-aimé de la troupe. Aventurier amoureux, Sam a pris la poudre d’escampette pour retrouver Suzy, adolescente romantique autant qu’introvertie, dont il s’est épris quelques mois plus tôt alors qu’elle jouait un corbeau dans une pièce de théâtre amateur. Affolés à la veille d’une redoutable tempête, parents et autorités locales se lancent à la poursuite des deux fuyards, unis à la vie à l’amour. PISTE ENCHANTÉE À la manière des romans (fictifs) aux titres fantastiques que Suzy a emportés dans sa valise et qu’elle lit consciencieusement, derrière ses paupières fardées de bleu, à son fiancé en short, Moonrise Kingdom explore l’imaginaire et les (en)jeux de l’enfance comme les malles oubliées des greniers. Initiations secrètes, loi du sacré mêlée à l’instinct du concret, foi dans les rêves  : le fantasque Wes Anderson excelle, encore une fois, à mettre en scène un univers savamment décalé dans un déluge de trouvailles stylisées, des décors aux costumes. Menée tambour battant, cette fable lunaire et insulaire emprunte alors une piste enchantée, toute parsemée de malice, dont le charme tient aussi à l’égarement impuissant des adultes, lesquels accusent un retard mélancolique (proportionnel au poids de leurs années) presque aussi touchant que la ferveur amoureuse des adolescents. Auprès de ses novices et formidables interprètes (Jared Gilman en Géo Trouvetou et Kara Hayward dans le rôle de la grave dulcinée), le film, maintes fois loué par les critiques, aligne un impeccable trio de stars hollywoodiennes, Bruce Willis, Bill Murray et Frances McDormand. Un délice. Film de Wes Anderson (États-Unis, 2012, 1h30mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Wes Anderson, Roman Coppola - Avec  : Jared Gilman (Sam Shakusky), Kara Hayward (Suzy Bishop), Bruce Willis (le capitaine Sharp), Edward Norton (le chef scout), Bill Murray (M. Bishop), Frances McDormand (Mme Bishop), Tilda Swinton (l’employée de l’assistance sociale), Jason Schwartzman (le cousin Ben) - Production  : Focus Features, Indian Paintbrush, American Empirical
NAPOLÉON SARONY 22.30 Le documentaire culturel Les grands romans du scandale Dorian Gray Un portrait d’Oscar Wilde Récit subversif, Le portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde et ses aphorismes ravageurs scandalisèrent l’Angleterre victorienne. Anatomie brillante d’une œuvre sans rides, reflet lucide de son auteur. Plus d’un siècle après sa publication en 1890, Le portrait de Dorian Gray, conte fantastique doublé d’une œuvre subversive et prémonitoire, qui scandalisa l’Angleterre victorienne terrifiée par la modernité, n’a rien perdu de son acuité, à l’heure du culte de l’image et de l’obsession de l’éternelle jeunesse. Offrant à l’esthète Oscar Wilde une notoriété sulfureuse, savamment mise en scène par lui-même, ce roman à clefs sur la beauté et le désir revisite avec brio le pacte faustien. Célébrant l’hédonisme et l’assouvissement des pulsions à l’aube de la psychanalyse, le livre fustige dans le même mouvement l’hypocrisie des apparences. Mais l’époque conservatrice ne pardonnera pas son audace à l’écrivain, taxé d’immoralité et soupçonné d’homosexualité, quand lui présume de ses capacités à tout orchestrer. Jugé pour s’être affiché avec le jeune lord Alfred Douglas et condamné en 1895 – le roman sera utilisé comme pièce à conviction – à deux ans de travaux forcés, Oscar Wilde meurt seul à Paris en 1900 dans une chambre d’hôtel, avant que Le portrait de Dorian Gray n’accède à l’immortalité, revendiqué haut et fort par les Swinging Sixties, à commencer par David Bowie. IRONIE MORDANTE Porté par une bande-son rock et mêlant habilement archives et compositions numériques, le documentaire pénètre au cœur de ce roman visionnaire, reflet de l’auteur qui y insuffla son âme et son esprit au travers d’aphorismes provocateurs à l’ironie mordante. Au fil d’analyses critiques, d’éclairages passionnés d’écrivains, dont la très éprise Amélie Nothomb, ou du témoignage de Merlin Holland, son petit-fils, le film retrace le destin brillant et tragique d’Oscar Wilde, qui avait anticipé sa déchéance à travers celle de son héros, et montre combien son œuvre, entre légèreté et profondeur, résonne de fulgurante justesse. Lire page 9 Documentaire de Jérôme Lambert et Philippe Picard (France, 2019, 52mn) - Dans la collection « Les grands romans du scandale » - Coproduction  : ARTE France, Hauteville Productions 1/10 10/1/2021 En partenariat avec ZDF/VIVO FILM/VALERIO BISPURI 23.25 Cinéma Ma fille En Sardaigne, les tourments d’une jeune fille déchirée entre sa mère adoptive et celle qui lui a donné la vie. Un film féministe subtil sur la maternité et les liens du sang. Dans un village sarde, Vittoria, bientôt 10 ans, est l’enfant unique de Tina et Umberto. Lors d’une fête de quartier, elle rencontre Angelica. Libre et sauvage, la jeune femme mène une vie dissolue. Un jour, Angelica reçoit un énième avis d’expulsion et réclame l’aide financière de Tina, qui la lui refuse. Depuis des années, les deux femmes sont liées par un pacte secret. Attirée par la folie d’Angelica, Vittoria délaisse sa famille. Elle découvre bientôt la vérité sur son passé. RÉCIT INITIATIQUE Après Vierge sous serment (2015), premier long métrage, sur le renoncement à la sexualité d’une jeune Albanaise, comme l’autorise une tradition millénaire, Laura Bispuri s’empare du thème de la maternité pour questionner les liens du sang. Dans l’aridité d’un été sarde, elle raconte le déchirement d’une préadolescente en plein apprentissage de la féminité (Sara Casu) entre sa mère adoptive, incarnation de la mamma italienne tendre et étouffante (Valeria Golino), et sa mère biologique, femme-enfant à la folie inconséquente (Alba Rohrwacher). Ce bouleversant récit initiatique dépeint en filigrane la lutte de deux femmes aux antipodes pour exister au sein d’une société patriarcale. Porté par un éblouissant trio d’actrices, un film âpre et lumineux. (Figlia Mia) Film de Laura Bispuri (Allemagne/Italie/Suisse, 2018, 1h33mn, VOSTF) - Scénario  : Francesca Manieri, Laura Bispuri - Avec  : Sara Casu (Vittoria), Alba Rohrwacher (Angelica), Valeria Golino (Tina), Michele Carboni (Umberto), Udo Kier (Bruno) - Coproduction  : ZDF/ARTE, Vivo Film, Colorado Film Production, Rai Cinema, RSI Radiotelevisione svizzera, SRG SSR 20/10 27/10 mercredi 21 octobre ARTE MAG N°43. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 OCTOBRE 2020 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :