Arte Magazine n°43 17 oct 2020
Arte Magazine n°43 17 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de 17 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Moloch, la série envoûtante d'Arnaud Malherbe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 18 octobre ARTE MAG N°43. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 OCTOBRE 2020 14 PAULINE BALLET 20.05 Vox pop Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Colonisation  : l’amnésie européenne ? Si les principaux acteurs de la colonisation furent le Royaume-Uni, la France, les Pays-Bas, l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Belgique, l’ensemble de l’Europe en a profité sur le plan économique et financier. Face aux nombreuses exactions commises et à une décolonisation souvent sanglante, qu’en est-il du travail de mémoire et de la reconnaissance des oppressions ? Ne serait-il pas temps de s’excuser et d’indemniser, comme le réclament de plus en plus de victimes, d’historiens et de politiques ? Vox pop a mené l’enquête en Belgique, où les métis nés dans les anciennes colonies demandent réparation à l’État  : ils ont été à l’époque arrachés à leur mère et victimes de ségrégation. Puis, Nora Hamadi s’entretient avec Kalypso Nicolaïdis, professeure en relations internationales à l’université d’Oxford et responsable du groupe de travail sur le colonialisme, et Bruno Sena Martins, anthropologue et professeur à l’université de Coimbra, au Portugal. Enfin, place aux correspondants de l’émission  : Abdelkader Benali explique qu’aux Pays-Bas de nombreux citoyens ont encore la nostalgie de « l’empire perdu ». Johannes Kulms, lui, ouvre une fenêtre sur l’Allemagne, où l’on veut cesser d’honorer d’anciens colonisateurs. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2020, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse 11/10 27/12 KEITH HAMSHERE 20.55 Cinéma Spy Game Jeu d’espions À deux doigts de la retraite, un agent de la CIA se lance dans une périlleuse mission pour sauver son ancien coéquipier. Tony Scott réunit Robert Redford et Brad Pitt dans un thriller d’espionnage d’anthologie. Alors que la page de la guerre froide vient de se tourner, Nathan Muir s’apprête à prendre sa retraite d’agent de la CIA quand il apprend que Tom Bishop, son ancien coéquipier qu’il a autrefois lui-même recruté, a été arrêté lors d’une mission où, sans l’aval de ses supérieurs, il comptait exfiltrer de Chine un détenu étranger. Les États-Unis étant en train de négocier un important accord commercial avec le gouvernement chinois, le sort de Bishop, qui doit être exécuté dans les prochaines vingt-quatre heures, ne figure pas à l’agenda des services secrets américains. Faisant fi de l’attentisme de sa hiérarchie, Nathan Muir se lance dans une course contre la montre pour sauver celui qu’il considère comme l’un de ses meilleurs hommes, malgré le différend qui les a éloignés au cours de leur mission au Liban. COUPS FOURRÉS Spécialiste du film d’action (Top Gun, Ennemi d’État), Tony Scott, disparu en 2012, réunit au début des années 2000 deux stars du cinéma américain dans un thriller d’espionnage d’anthologie. En vieux briscard rompu aux coups fourrés, Nathan (Robert Redford) se lance dans une mission de la dernière chance pour sauver Tom (Brad Pitt). Balayant en flash-back leurs opérations communes sur le terrain, de la guerre du Viêtnam au Berlin d’avant la réunification en passant par l’attentat contre l’ambassade américaine de Beyrouth de 1983, le cinéaste orchestre avec un malin plaisir les ruses imaginées par l’aîné pour parvenir à ses fins tout en déjouant la suspicion de sa hiérarchie. Film de Tony Scott (États-Unis/Allemagne/Japon, 2001, 2h, VF/VOSTF) Scénario  : David Arata et Michael Frost Beckner - Avec  : Robert Redford (Nathan Muir), Brad Pitt (Tom Bishop), Catherine McCormack (Elizabeth Bishop), Stephen Dillane (Charles Harker), Larry Bryggman (Troy Folger), Marianne Jean-Baptiste (Gladys Jennip), David Hemmings (Harry Duncan) - Production  : Beacon Pictures, Red Wagon Entertainment
23.00 Star et inventeuse de génie Hedy Lamarr D’une beauté exceptionnelle, l’actrice autrichienne Hedy Lamarr (1914-2000) a conquis Hollywood tout en inventant dans l’ombre le système de communication à l’origine du wi-fi. Hommage à une pionnière oubliée. THE EVERETTE COLLECTION En 2016, Fleming Meeks, ancien journaliste de Forbes, retrouve les enregistrements d’une interview que lui avait accordée Hedy Lamarr en 1990. Au fil des cassettes audio, celle qui a inspiré les personnages de Blanche- Neige et Catwoman retrace sa vie avec force détails et spontanéité. Ou plutôt ses vies  : actrice le jour, la belle s’adonnait dans le secret de la nuit à sa passion pour les inventions. Née en 1914 à Vienne, dans une famille juive assimilée, riche et cultivée, Hedwig Kiesler pousse la porte des studios Sascha-Film à 16 ans. Elle est révélée en 1933 grâce au sulfureux Extase de Gustav Machaty, condamné par le pape pour son érotisme pourtant suggéré. Alors qu’elle est mariée au fabricant d’armes Fritz Mandl, allié aux nazis et fidèle de Mussolini, la jeune femme gagne Londres au terme d’une fuite rocambolesque. C’est sur le paquebot Normandie qu’elle négocie son contrat avec Louis B. Mayer, de la MGM. Après Casbah (1938), qui la consacre star d’Hollywood, celle qui se fait désormais appeler Hedy Lamarr vogue de succès en déboires. Pendant la guerre, elle obtient un brevet, avec le compositeur George Antheil, pour la mise au point d’un « système de communication secret » devant permettre aux torpilles radioguidées d’atteindre leur cible sans être repérées. Mais la Navy rejette l’invention, et l’actrice doit se contenter de vendre des obligations de guerre et de divertir les troupes en se déhanchant dans Tondelayo. Au sortir du conflit, elle s’émancipe des studios en produisant ses propres films, mais engloutit sa fortune dans Loves of Three Queens, puis disparaît doucement des écrans malgré le triomphe de Samson et Dalila. Accro à la méthamphétamine, malheureuse en ménage (six divorces), arrêtée à plusieurs reprises pour vol et défigurée par la chirurgie esthétique, Hedy Lamarr se cloître chez elle jusqu’à sa disparition à 85 ans. GÉNIE INCOMPRIS Nourri de cet entretien retrouvé, de riches archives entremêlées d’illustrations et de nombreux témoignages (de ses enfants, d’admirateurs tels que Mel Brooks ou Diane Kruger, de biographes, d’experts militaires...), ce documentaire rend un passionnant hommage à cette femme magnifique qui a souffert toute sa vie de ne pas avoir été reconnue pour ce qu’elle était  : un esprit brillant, dont l’invention (le saut de fréquence) a permis la naissance du GPS, du wi-fi et du Bluetooth. Documentaire d’Alexandra Dean (États-Unis, 2017, 1h24mn) Production  : ReframedPictures CIE GILLES JOBIN 0.25 Move ! Distanciation Une exploration de l’univers du mouvement et de la danse contemporaine, présentée par la danseuse et chorégraphe Sylvia Camarda. Conséquence directe de la pandémie de coronavirus, la notion d’espace personnel a été radicalement redéfinie. Comment la distance influencet-elle notre relation à autrui ? La danse, art du contact physique par excellence, peut-elle survivre à la distanciation physique ? Pour le savoir, la danseuse et chorégraphe Sylvia Camarda rencontre le psychologue de la santé Claus Vögele et s’intéresse aux initiatives d’artistes désireux de continuer à danser, même à distance. En vidéoconférence avec le danseur et chorégraphe canadien Éric Gauthier, habitué des cours à distance sur Youtube, Sylvia Camarda s’inspire de la crise sanitaire pour inventer une chorégraphie depuis son salon. En Suisse, le chorégraphe Gilles Jobin et son équipe proposent aux danseurs des environnements dématérialisés où se retrouver en temps réel sous forme d’avatars, grâce à une combinaison pourvue de capteurs. Face à ces solutions, quel avenir se dessine pour les spectacles en salles ? Série documentaire (Allemagne, 2020, 7x26mn) - Réalisation  : Nicole Kraack Production  : Signed Media Group 15/1/2021 I dimanche 18 octobre ARTE MAG N°43. LE PROGRAMME DU 17 AU 23 OCTOBRE 2020 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :