Arte Magazine n°42 10 oct 2020
Arte Magazine n°42 10 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de 10 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : François Truffaut, l'homme qui aimait les films.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 13 octobre ARTE MAG N°42. LE PROGRAMME DU 10 AU 16 OCTOBRE 2020 Sous-titrage pour sourds gi M Multidiffusion et malentendants R Rediffusion Audiovision pour aveugles gi et malvoyants Disponible en replay IMMil 15:=1 Zn Vidéo à la demande Disponibilité en ligne M Date de disponibilité u 18 5.00 R DVORÁK À PRAGUE Danses slaves Concert 5.40 EM ÉTONNANTS JARDINS Le jardin de Cactus de Lanzarote – Espagne Série documentaire 6.10 EM QUAND L’HISTOIRE FAIT DATES 13 juin - 323, mort d’Alexandre le Grand Collection documentaire 6.40 M XENIUS Les insectes invasifs Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.15 LM GEO REPORTAGE Birmanie  : le moine, le village et la lumière Reportage 8.00 M MERVEILLES D’AFRIQUE La vallée de la Luangwa Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 M LE PAYS DE GALLES SAUVAGE Après l’hiver ; Printemps ; Été ; Automne Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Produire et manger local Reportage 13.35 DM =I COMMERCE MORTEL Téléfilm 15.35 E GABON  : DANS LES GROTTES DES CROCODILES ORANGE Documentaire Pour mieux profiter d’ARTE en avant-première 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 XENIUS Contrefaçons d’art Magazine 17.45 GOÛTS ET SAVEURS DE L’ARGENTINE La pampa Série documentaire 18.10 R LES PARCS NATIONAUX CANADIENS Prairies ; Kejimkujik Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.50 KU KLUX KLAN Une histoire américaine (1 & 2) Documentaire 22.40 SÉCURITÉ INTÉRIEURE  : SURVEILLER POUR PROTÉGER ? Documentaire 0.10 ER = FATALE-STATION (5-8) Série 3.00 EM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Île de Rügen, Allemagne Série documentaire 3.30 M ARTE REGARDS Les dispositifs pour prévenir les accidents de la route Reportage 4.05 M ARTE REGARDS Reportage Versions linguistiques disponibles Date de fin de replay Soirée présentée par Émilie Aubry 20.50 Histoire Spécial élection présidentielle américaine Ku Klux Klan (1 & 2) Une histoire américaine En archives et témoignages éloquents, David Korn-Brzoza retrace l’histoire méconnue, car en partie refoulée, du « plus ancien groupe terroriste des États- Unis », qui a mis en œuvre par une violence largement impunie ses visées racistes, de 1865 à nos jours. 1. Naissance d’un empire invisible En 1865, une poignée de vétérans sudistes de la guerre de Sécession fondent une société secrète dans le Tennessee et lui donnent le nom de Ku Klux Klan, peut-être en référence au grec kuklos, « le cercle ». Par jeu, puis pour terroriser, ils se parent d’attributs pseudo médiévaux, robes et cagoules dissimulant leur identité. Sur 9 millions d’habitants, 4 millions de Noirs libérés de l’esclavage vivent alors dans les anciens États fédérés du Sud. En 1868, année électorale, le Klan, qui a grossi rapidement pour se transformer en organisation paramilitaire, multiplie attentats et lynchages pour les dissuader d’exercer leurs nouveaux droits. Quatre ans plus tard, quand Washington dissout le Klan et envoie l’armée rétablir l’ordre, ses membres et alliés se sont arrogé tous les pouvoirs. Sous l’égide des lois dites « Jim Crow », une ségrégation impitoyable succède à l’esclavage. Les images des lynchages, devenus monnaie courante, figurent sur des cartes postales. Quelques décennies plus tard, dans une Amérique en pleine mutation où des millions d’immigrants affluent, le Ku Klux Klan, popularisé par le film de David W. Griffith Naissance d’une nation, qui fait vibrer 50 millions de spectateurs, renaît spectaculairement. Sous l’impulsion de ses leaders, il élargit son commerce de haine aux immigrants, aux communistes, aux juifs, aux catholiques… Organisation de masse forte de près de 4 millions de membres, il contribue à faire voter
en 1924 une loi limitant l’immigration aux Européens du Nord, qui reste en vigueur pendant plus de quarante ans. Affaibli par les scandales et la Grande Dépression, puis discrédité après la Seconde Guerre mondiale pour ses sympathies fascistes et nazies, le Klan disparaît pour resurgir une décennie plus tard, avec l’émergence du mouvement pour les droits civiques. 2. Résurrections En 1954, la Cour suprême déclare anticonstitutionnelle la ségrégation raciale dans les écoles publiques. Le Ku Klux Klan se remet alors en ordre de marche et, avec la complicité des autorités locales dans certains États, se déchaîne pour contrer par la terreur un mouvement devenu irrépressible. En septembre 1963, deux semaines après la marche sur Washington, où des centaines de milliers de personnes ont acclamé le « rêve » de Martin Luther King, des membres du Klan font exploser une bombe dans une église noire de Birmingham en Alabama, tuant quatre jeunes filles. Ils sont rapidement identifiés, mais J. Edgar Hoover enterre le dossier. L’année suivante, l’assassinat de trois militants des droits civiques achève de choquer l’opinion et, sous la pression politique, le patron du FBI va enfin agir, tandis que le président Johnson met officiellement fin à la ségrégation. En quelques années, le Klan va perdre 70% de ses effectifs et se fondre dans la nébuleuse disparate des suprémacistes blancs, aujourd’hui ragaillardie par la présidence de Donald Trump. PART D’OMBRE Pour retracer en détail les quatre vies successives du Ku Klux Klan, David Korn-Brzoza a rassemblé un impressionnant fonds d’archives, alimenté en partie par celles du mouvement lui-même, et rencontré une dizaine d’interlocuteurs  : un membre repenti de l’organisation, des vétérans de la lutte pour les droits civiques, le juge pugnace qui, quatorze ans après l’attentat de Birmingham, a poursuivi et condamné ses auteurs, ainsi que différents chercheurs et analystes. En montrant ainsi combien le mouvement et ses crimes incarnent une histoire et des valeurs collectives, il jette une lumière crue sur cette part d’ombre que l’Amérique blanche peine encore à reconnaître. Lire page 8 Documentaire de David Korn-Brzoza (France, 2020, 2x58mn) - Coproduction  : ARTE France, Roche Productions, avec la participation de France Télévisions 6/10 11/12 ffl Disponible en DVD courant octobre. LIBRARY OF CONGRESS, PRINTS & PHOTOGRAPHS DIVISION 22.40 Sécurité intérieure  : surveiller pour protéger ? Face à la montée du terrorisme, notamment d’extrême droite, et à la cybercriminalité, comment l’Office fédéral allemand de protection de la Constitution s’adapte-t-il ? Fondé en 1950 et s’appuyant, depuis la réunification, sur la loi de protection de la Constitution allemande de 1990, l’Office fédéral de protection de la Constitution (Bundesamt für Verfassungsschutz) se veut un « système d’alerte précoce » contre les menaces pesant sur la démocratie. Alors que ce service de renseignement cible depuis des décennies les groupes d’extrême gauche et les islamistes radicaux, ses détracteurs l’ont récemment accusé d’être « aveugle de l’œil droit » – autrement dit, de négliger la montée des violences imputées à l’extrême droite. L’institution a en effet été impuissante à déjouer la série d’attentats mortels perpétrés entre 2000 et 2011 par le groupuscule néonazi Nationalsozialistischer Untergrund (NSU, « Clandestinité nationale-socialiste ») , suscitant la stupeur et une avalanche de critiques en Allemagne. Après un changement de cap, l’office fédéral s’emploie également désormais à prévenir la menace virtuelle que représentent les pirates informatiques et les trolls – aussi bien allemands qu’étrangers – propageant de fausses informations. Comment ses services ont-ils évolué ? Quels liens entretiennent-ils avec leurs homologues des pays voisins ? Sont-ils suffisamment armés pour affronter les périls du XXI e siècle ? Pour cette enquête, Christian H. Schulz et Rainald Becker ont obtenu un accès exclusif aux coulisses de cette agence aux missions ultraconfidentielles. Documentaire de Christian H. Schulz et Rainald Becker (Allemagne, 2020, 1h30mn) 10/1/2021 SWR/CHRISTIAN SCHULZ mardi 13 octobre ARTE MAG N°42. LE PROGRAMME DU 10 AU 16 OCTOBRE 2020 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :