Arte Magazine n°41 6 oct 2018
Arte Magazine n°41 6 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de 6 oct 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : fête de la science.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
lundi 8 octobre ARTE MAG N°41. LE PROGRAMME DU 6 AU 12 OCTOBRE 2018 12 5.00 M ANDRIS NELSONS DIRIGE FELIX MENDELSSOHN BARTHOLDY Concert 5.50 M XENIUS Conservation naturelle Magazine 6.15 M LA CÉSARIENNE  : UNE PRATIQUE CONTROVERSÉE Documentaire 7.10 L ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse a a a a a 7.15 LM 360° GEO Fort McMurray, la ruée vers l’or noir Reportage 8.00 LEM PARADIS DE ROUILLE Édifices fantomatiques Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 L 360° GEO Thaïlande  : des fusées pour les dieux ; SOS, glaciers suisses en danger ! Reportage 11.10 LE SUR LES TOITS DES VILLES Rome Série documentaire 11.55 LM VIVRE LE LONG DE L’ÉQUATEUR Compte à rebours Série documentaire 12.50 L ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Lourdes sanctions pour les fous de vitesse Reportage 13.30 DEM LES COMBATTANTS Film 15.35 DROKPA Tibet, les derniers nomades Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 XENIUS Qui protège nos données sur les réseaux sociaux ? Magazine 17.35 E À LA RENCONTRE DES PEUPLES DES MERS Colombie  : les Apalaanchi – Pêcheurs de rêves Série documentaire 18.05 LM LES MILLE ET UNE TURQUIE La Cappadoce et l’Anatolie du Sud-Est Série documentaire 19.00 L M DELTAS DU MONDE L’Èbre – Le joyau vert Série documentaire 19.45 L ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.49 E 50 NUANCES DE GRECS Merci pour ce moment Série d’animation 20.55 LR DES GENS COMME LES AUTRES Film 22.55 7 E UNE SECONDE MÈRE Film 0.40 L RÊVER SOUS LE CAPITALISME Documentaire 1.45 LM ARTE JOURNAL 2.05 DEM LA PEUR Film 3.35 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion.1 n Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français 16.30 Invitation au voyage ELEPHANT DOC DÉCOUPAGES Du lundi au samedi, Linda Lorin nous emmène à la découverte de trois lieux de notre patrimoine artistique, culturel et naturel. Port-Cros, jardin secret de YannArthus-Bertrand Face à la côte méditerranéenne, l’île de Port-Cros abrite un vaste parc naturel bordé d'eaux transparentes. Charmé par ses paysages montagneux et sa faune marine protégée, le photographe et réalisateur YannArthus-Bertrand en a fait son port d’attache. En Corée, Jeju l’île déesse Dans le sud de l’archipel coréen, l’île de Jeju (photo) et son volcan Halla, devenu divinité protectrice pour les habitants, 17.35 À la rencontre des peuples des mers Colombie  : les Apalaanchi – Pêcheurs de rêves Au fil d’un voyage au long cours, le navigateur Marc Thiercelin partage le quotidien, les techniques et les croyances de vingt peuples qui ont la mer pour horizon. Marc Thiercelin rencontre les Apalaanchi au milieu du désert colombien de la ont façonné les croyances et les coutumes locales. « L’incontournable »  : à Potsdam, on voit grand À Potsdam, dans un étonnant quartier de briques d’inspiration hollandaise, Frédéric I er de Prusse a logé les membres d’une nouvelle armée, recrutés sur un critère bien particulier... Émission présentée par Linda Lorin (France, 2018, 38mn) - Coproduction  : ARTE France, Éléphant Doc Retrouvez toutes les destinations de l’émission sur arte.tv/invitationauvoyage, Facebook et Instagram. Guajira. Ce peuple amérindien, mi-berger, mi-pêcheur, a su tirer profit de la mer des Caraïbes pour survivre. Pepe, surnommé « le biologiste marin » par ses pairs, tente de nourrir sa grande famille grâce à sa connaissance du littoral caribéen. Alors que les ressources s’amenuisent, les Apalaanchi se raccrochent à leurs croyances et à leurs traditions. À travers elles, ils tentent d’inciter les esprits de leurs ancêtres à maintenir la vie sur leur terre. Série documentaire (France, 2018, 20x26mn) Réalisation  : Ludovic Fossard - Coproduction  : ARTE France, Découpages
20.55 Cinéma Des gens comme les autres Une famille se disloque peu à peu après la mort accidentelle du fils aîné. Interprétation remarquable et finesse psychologique pour la première réalisation de Robert Redford. TM/PARAMOUNT PICTURES Une famille américaine aisée se disloque suite à la mort du fils aîné, qui s’est noyé lors d’une sortie en bateau avec son frère. La mère refuse d’en parler et choisit de maintenir l'apparence d’un faux bonheur. Le fils cadet est rongé par la culpabilité, hanté par des désirs de suicide. Le père assiste, impuissant, à l’affrontement larvé entre son épouse et son fils. La tension monte, jusqu’à ce que la façade se lézarde... POUR LE MIEUX Le premier film de Robert Redford débute sur un rythme enlevé. Les Jarrett sont des Américains charmants, riches et cultivés. Ce soir-là, ils sortent avec des amis, qui leur ressemblent. Ils ont l’air heureux. Une ombre au tableau ? Leur fils, qui se réveille en nage, angoissé, mais qui, lorsque ses parents rentrent à la maison, assure que tout va pour le mieux. D’emblée se révèle une tension larvée et une incapacité à communiquer au sein de la famille. Robert Redford, par petites touches, dresse avec précision et intelligence le portrait psychologique de chacun d'entre eux. Il montre les ravages intérieurs causés par le mensonge. La haine effrayante reflétée par le visage lisse de la mère, l’impuissance exaspérante du père, le désarroi déchirant du fils...  : chaque personnage, remarquablement interprété, frappe par sa vérité. Un film sans concession qui plaide pour la sincérité du cœur et des mots. Meilleurs film, réalisateur, adaptation, second rôle (Timothy Hutton), Oscars 1981 (Ordinary People) Film de Robert Redford (États-Unis, 1980, 2h03mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Alvin Sargent, d’après le roman éponyme de Judith Guest - Avec  : Donald Sutherland (Calvin), Mary Tyler Moore (Beth), Judd Hirsch (Berger), Timothy Hutton (Conrad) - Production  : Wildwood Enterprises - (R. du 20/2/2000) MEMENTO FILMS 22.55 Cinéma Une seconde mère Portée par l’énergique Regina Casé, cette superbe comédie dramatique explore le quotidien d’une famille brésilienne régi par d’âpres rapports de classes. Travaillant pour une famille bourgeoise de São Paulo, Val est une domestique irréprochable. Diligente et dévouée, voire servile, cette quinquagénaire débonnaire joue le rôle de seconde mère pour Fabinho, le fils de la maison, qu’elle protège et cajole comme son propre enfant. Pourtant, Val a une fille, Jessica, qu’elle n’a pas vue depuis dix ans, après une séparation douloureuse avec son père. Justement, Jessica, élève douée, vient à São Paulo pour passer le concours d’entrée dans une école d’architecture. Val est bouleversée de retrouver sa fille, mais ne peut la loger que dans sa chambre de bonne, dans le sous-sol de la villa. L’arrivée de l’adolescente, plus libérée et culottée que sa mère, sème le trouble dans la maisonnée et fait voler en éclats les conventions tacites qui en assuraient l’équilibre... EXPLOITATION SOCIALE « On sait dès sa naissance ce qu’il faut faire ou pas. » Débordant d’affection pour la riche famille qui l’emploie, subissant sans regimber vexations et condescendance, Val semble avoir fait sienne l’idée de déterminisme social. Soumise elle est, soumise elle doit rester, jusqu’à l’asphyxie de sa propre vie et de son identité – elle est moins la mère de sa véritable fille que celle du fils des bourgeois qui l’emploient. Avec un formidable sens du détail et une belle économie de moyens, la réalisatrice Anna Muylaert peint le portrait en demi-teinte de cette femme généreuse empêtrée dans un tissu de codes et de règles qu’elle pense immuables. Mais ce subtil traité sur l’exploitation sociale au Brésil ne se referme pas comme un cercueil sur son antihéroïne. Le regard critique de sa fille va lui donner la force de se rebeller... à sa manière. Touchant. Meilleurs film, réalisatrice, actrice (Regina Casé) et scénario, Grands prix du cinéma brésilien 2016 – Prix du public, Berlinale 2015 – Prix spécial du jury, catégorie interprètes (Regina Casé, Camila Márdila), Sundance 2015 (Que horas ela volta ?) Film d’Anna Muylaert (Brésil, 2015, 1h52mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Anna Muylaert - Avec  : Regina Casé (Val), Camila Márdila (Jessica), Karine Teles (Bárbara), Lourenço Mutarelli (Carlos), Michel Joelsas (Fabinho), Helena Albergaria (Edna) - Production  : Gullane, Africa Filmes, Globo Filmes lundi 8 octobre ARTE MAG N°41. LE PROGRAMME DU 6 AU 12 OCTOBRE 2018 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :