Arte Magazine n°41 5 oct 2019
Arte Magazine n°41 5 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de 5 oct 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : mytho...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 11 octobre ARTE MAG N°41. LE PROGRAMME DU 5 AU 11 OCTOBRE 2019 24 5.00 M BOBBY MCFERRIN & GIMMES Circle Songs à la salle Pleyel Concert 6.10 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.05 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.10 M GEO REPORTAGE La médecine tibétaine, l’art de guérir Reportage 7.55 LM JAPON  : LES CHEMINS DE PÈLERINAGE (2) Série documentaire 8.40 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.20 EM DES HUMANITAIRES SUR LE CHEMIN D’ALLAH Documentaire 10.15 M LE LIBAN, OTAGE DU MOYEN-ORIENT Documentaire 11.10 EM CUBA, LA POURSUITE DU RÊVE AMÉRICAIN Documentaire 12.05 EM LA SPLENDEUR DES BAHAMAS Bancs de sable Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Douleurs chroniques – De nouvelles pistes de traitement Reportage 13.40 EM NOCES D’OR Téléfilm 15.35 EM UN JOUR EN ALLEMAGNE Documentaire 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.05 XENIUS Le charisme Magazine 17.35 LA CHINE AU FIL DU YANGTSÉ L’autoroute du Tibet Série documentaire 18.05 L R AU FIL DU MONDE Japon Série documentaire 18.55 ER L’ÂGE D’OR DES ANIMAUX Vivre longtemps Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.53 E A MUSÉE VOUS, A MUSÉE MOI « La lecture » – Revendication Série 20.55 7 D DEUX HOMMES EN COSTUME Téléfilm 23.10 42 E DAVID AVANT BOWIE Documentaire 0.40 R ZIGGY STARDUST AND THE SPIDERS FROM MARS Concert 2.10 TRACKS Magazine 2.55 M ARTE JOURNAL 3.20 M ARTE REGARDS Bisons d’Europe, un danger pour nos forêts ? Reportage 3.50 M ARTE REGARDS L’écrevisse  : un envahisseur que l’on déguste Magazine Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en ligne Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français 20.55 Fiction Deux hommes en costume Dans la Bavière des années 1980, un père et son fils confrontent leur regard respectif sur un passé familial lourd de non-dits. Une saga qui mêle petite et grande histoire. GORDON MÜHLE/X-VERLEIH Fin de l’été 1984. Pankraz, gérant d’un restaurant au bord d’un lac de Bavière, vient d’enterrer son épouse. À l’issue de la cérémonie, le vieil homme se retrouve seul avec son fils Semi dans une atmosphère étouffante. Père et fils entretiennent une relation tendue, nourrie de rancœurs. Au fil des récits respectifs des deux hommes, le passé de la famille, tissé de non-dits, se dévoile. Pankraz retrace son enfance à la campagne, affectée par l’absence de son propre père, et une vie profondément marquée par le fracas de l’histoire. D’une guerre à l’autre, les tragédies du passé éclairent peu à peu les incompréhensions du présent. Au travers de la saga familiale, plus d’un siècle d’histoire allemande resurgit, revisitée par les points de vue de deux générations. Par de longs flashback alternant couleur et noir et blanc, le réalisateur allemand Josef Bierbichler propose une convaincante déclinaison à l’écran de la fresque qu’il avait initiée dans son roman, Mittelreich. (Zwei Herren im Anzug) Film de Josef Bierbichler (Allemagne, 2017, 2h10mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Josef Bierbichler - Avec  : Martina Gedeck (Theres), Josef Bierbichler (Pankraz), Simon Donatz (Pankraz jeune/Semi), IrmHermann(Philomena), Sarah Camp (Hertha) - Production  : X-Filme Creative Pool
REDFERNS/GETTY IMAGES 2019 23.10 Pop culture Spécial David Bowie David avant Bowie L’ascension en dents de scie du jeune prodige Bowie, jusqu’à la renommée mondiale. Des années d’expériences intenses et de visions fondatrices dans un documentaire vibrant. C’est l’histoire d’une lente, très lente, métamorphose, qui conduira l’ambitieux David Robert Jones à la renommée mondiale sous les traits ultramaquillés de Ziggy Stardust. De ses débuts amateurs à son avènement glam rock en 1973, David Bowie va pourtant connaître sa part d’échecs et de flops, de renvois de maisons de disques en expériences artistiques avortées. Mais confiant en son talent et porté par une époque effervescente et pop, il va réussir sa mutation en multipliant les identités et en poussant par son inventivité le rock dans ses retranchements. Depuis son enfance, passée avec des parents peu expansifs dans une banlieue londonienne qui lui donnait « l’impression de vivre dans une friche », « dépossédé », il n’a qu’une idée  : partir, changer de dimension et de personnalité. Dès 1962, le jeune modrejoint ou crée des groupes qu’il vampirise par son charisme iconoclaste, sans succès. Ses premiers efforts en solo, singles ou album (David Bowie en 1967) valent autant de bides à celui qui s’essaiera un temps au mime, aux côtés du chorégraphe Lindsay Kemp. Mais son écriture, elle, commence à faire la différence  : il est l’un des premiers à évoquer son vécu ou à parler, par exemple, du point de vue d’un enfant. En 1969, son single « Space Oddity », inspiré du 2001  : l’Odyssée de l’espace de Kubrick et racontant la mort en direct d’un astronaute, le place en orbite en haut des charts britanniques... AVANT-GARDE ET MAINSTREAM Il voulait « créer un monde alternatif », et il y est arrivé. Particulièrement bien fourni en archives photo, vidéo mais aussi sonores (dont la voix de Bowie lui-même), ce documentaire raconte la longue maturation d’un artiste qui s’est longtemps cru « trop avant-gardiste pour réussir ». Les témoignages de ses proches de l’époque (producteurs, musiciens, amants et petites amies, copains d’enfance) restituent les débuts de l’icône avec une minutie idéale. La peinture vibrionnante d’une révolution musicale et culturelle en marche, qui conduira le « Jean Genie » à produire vingt-six albums, jusqu’à sa disparition en janvier 2016. Documentaire de Francis Whately (Royaume-Uni, 2018, 1h30mn) - Production  : BBC Worldwide, en association avec ARTE France En ligne du 4 octobre au 21 novembre 0.40 Spécial David Bowie Ziggy Stardust and the Spiders from Mars Le 3 juillet 1973, à l’issue d’un show aux allures de messe décadente, David Bowie annonce à ses fans stupéfaits la retraite anticipée de Ziggy Stardust. Un concert mythique filmé par Pennebaker, le pionnier du « cinéma direct », qui vient de disparaître. Le 3 juillet 1973, au Hammersmith Odeon de Londres. Dans les loges, David Bowie se métamorphose une dernière fois en Ziggy Stardust, ange sexy, androgyne futuriste, diva kitsch dont les jambes nues font grimper les jeunes filles (et les autres) au rideau. Sur scène, la star la plus glam enchaîne ses standards  : « Space Oddity », « Suffragette City », « Rock’n’roll Suicide »... Il changera trois fois de parure au cours de la soirée, son guitariste Mick Ronson (avec qui il mimera quelques scènes de luttes sado-maso) maintenant la salle à température ambiante pendant que l’artiste disparaît en coulisses. Pour son ultime apparition, David « Ziggy » Bowie n’a rien laissé au hasard  : le show touche à la perfection. Remixé vingt ans après sa sortie par Tony Visconti, le producteur légendaire de l’album Heroes, le film de Pennebaker, chantre du « cinéma direct », disparu le 1er août dernier, consacre le chanteur au top de la première étape de sa carrière. Sous les paillettes, un génie du rock ! Documentaire de D. A. Pennebaker (Royaume-Uni, 1973/1982, 1h27mn) - Avec  : David Bowie (chant, guitare), Mick Ronson (guitare), Trevor Bolder (basse), Mick Woodmansey (batterie) - Production  : Bewlay Bros., Miramax Films, Pennebaker Productions (R. du 26/8/2008) vendredi 11 octobre ARTE MAG N°41. LE PROGRAMME DU 5 AU 11 OCTOBRE 2019 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :