Arte Magazine n°41 3 oct 2020
Arte Magazine n°41 3 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de 3 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : génération écrans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 9 octobre ARTE MAG N°41. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 OCTOBRE 2020 24 5.00 M TRACKS Magazine 5.35 M XENIUS L’e-sport, une discipline vraiment sportive ? Magazine 6.00 EM JOHN LENNON  : « IMAGINE » Documentaire 6.15 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.15 LM GEO REPORTAGE Birmanie  : le moine, le village et la lumière Reportage 8.00 EM VOYAGES EN TERRES DU NORD Finlande Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 M AGENT ORANGE, LA DERNIÈRE BATAILLE Documentaire 10.30 LM D’OUTREMERS La Réunion Série documentaire 11.25 LM CUBA, L’ÎLE VERTE Le paradis en sursis Documentaire 12.20 EM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Pays malouin Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Suisse  : des paysans montagnards Reportage 13.35 ER m m 1 MEURTRES À SANDHAMN Cette nuit, tu meurs (1-3), saison 4 Série 16.00 EM DES VIGNES ET DES HOMMES – SAISON 2 Allemagne – Les défis du climat Série documentaire Z tY 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 R XENIUS Sperme  : la fertilité en déclin Magazine 17.45 ER DES VIGNES ET DES HOMMES Chine, révolution dans le vignoble Série documentaire 18.15 ER À LA RECONQUÊTE DES FORÊTS Congo, un nouveau pacte avec la forêt Série documentaire 19.00 L ER LIONS DE NAMIBIE Un nouveau départ Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.51 E 50 NUANCES DE GRECS – SAISON 2 Jamais sans ma fille Série d’animation 20.55 DE CLAIRE ANDRIEUX Téléfilm 22.30 LAUREL CANYON (1 & 2) La légende pop-rock d’Hollywood Documentaire 1.15 GYMNASTIQUE Mes règles, tout un art Magazine 1.20 TRACKS Magazine 1.50 BERLIN LIVE Villagers Concert 3.00 M LA FORÊT DES FÉLINS Chats sauvages et lynx du Harz Documentaire 3.45 M ARTE REGARDS Au secours des chiens errants en Bulgarie Magazine m a m m Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première 20.55 Fiction Claire Andrieux Le beau portrait d’une femme indépendante dont le célibat assumé cache un lourd secret. Entre comédie et drame universel, une fiction enlevée portée par l’épatante Jeanne Rosa dans un rôle tout en éclats. JULIEN CAUVIN Claire vit comme dans un cocon dans son village des Côtes-d’Armor. Le quotidien de cette quadragénaire se partage entre la petite agence immobilière qu’elle dirige, ses cours de chant et les visites à sa sœur ou sa meilleure amie Maëlle. Seuls les hommes dérangent quelque peu son quotidien bien réglé de joyeuse célibataire. Le lunaire et balourd Gwendal, son unique employé, l’insupporte autant par son empressement que ses maladresses professionnelles. Il y a surtout Bruno, régisseur en repérage dans la région pour un futur tournage, à qui elle fait visiter des maisons. Au fil de leurs rendez-vous, le charme opère. Mais Claire paraît sur la défensive, a parfois d’étranges réactions. Lorsque Bruno l’invite à dîner, elle refuse violemment. Plus tard, à un couple d’amis arrivés de Paris, Éléonore et Samuel, elle confie un secret qui éclaire crûment sa personnalité. PUZZLE « Allez zou ! » Comme l’indique son expression fétiche, cette femme dynamique ne s’en laisse pas conter et semble piloter sa vie d’une main sûre. Pourtant, plus le portrait s’affine, plus il se fissure, laissant affleurer les failles. C’est tout le talent d’Olivier Jahan que d’assembler petit à petit les pièces du puzzle pour conférer au personnage une épaisseur inattendue et un destin qui touche à l’universel. Pour donner corps à cette chronique à double focale (l’intime avec Claire, la vie comme elle va en Bretagne), le réalisateur trouve une fois encore avec Jeanne Rosa une pétulante incarnation, qui navigue avec finesse entre la comédie et le drame. Car Claire Andrieux, comme ses confidents et amis, sont de vieilles connaissances, révélées au grand public dans le précédent film d’Olivier Jahan, Les châteaux de sable (2015). La première y était à l’arrièreplan, les seconds occupaient le premier. Une suite réussie et originale, plutôt rare dans le paysage audiovisuel français. Lire page 7 Téléfilm d’Olivier Jahan (France, 2019, 1h31mn) Scénario  : Olivier Jahan, Diastème - Avec  : Jeanne Rosa (Claire Andrieux), Thomas VDB (Bruno), Emma de Caunes (Éléonore), Yannick Renier (Samuel), Michel Vuillermoz (Gwendal), Christine Brücher (Maëlle), Olivia Ross (Caroline), Pierre-Benoit Varoclier (Thierry) - Coproduction  : ARTE France, Léonis Productions 7/11 I
22.30 Pop culture Laurel Canyon (1 & 2) La légende pop-rock d’Hollywood À l’abri des collines d’Hollywood, une communauté de jeunes artistes a vu s’épanouir les plus grands noms du mouvement flower power. Plongée dans la bande-son d’une décennie rêveuse et révolutionnaire. 1. Les années hippies À cinq minutes de voiture de Sunset Boulevard, un canyon escarpé, parsemé de maisons aux jardins luxuriants, petit fantasme de campagne à la ville, se faufile entre les collines d’Hollywood. Sur l’une des boîtes aux lettres, le premier d’une longue liste de noms qui deviendront immortels  : Frank Zappa. Chris Hillman, David Crosby et Roger McGuinn, du groupe The Byrds, ne tardent pas à le rejoindre, attirés par le calme de l’endroit et ses loyers avantageux. Parallèlement, deux clubs d’Hollywood attirent toute la nouvelle garde de la musique folk, qui cherche à électrifier ses guitares après avoir entendu les premiers disques des Beatles. Le soir, lorsqu’ils ferment leur porte, la musique se poursuit plus haut, dans les collines, et attire les Doors, Stills, Nash and Young, mais aussi, au cours de fêtes aux airs de bacchanales, le jeune Harrison Ford (jamais hostile à un pétard dans la piscine), l’éthérée Joni Mitchell ou l’étrange Alice Cooper 2. La fin des illusions La petite communauté apolitique s’est réveillée sous l’impulsion du morceau « For What it’s Worth », de Buffalo Springfield. Désormais, rien n’empêche les grandes tragédies américaines de percer la bulle protectrice de Laurel Canyon. Woodstock s’est éteint sous les accents rageurs et antiguerre de l’hymne américain interprété par Jimi Hendrix. Surtout, plus haut dans les collines, un gourou magnétique règne sur une autre communauté  : « La famille » de Charles Manson. Les hippies sont désormais assimilés par une large part de l’opinion publique, terrifiée par l’usage des drogues dures, à de potentiels meurtriers. Les Rolling Stones organisent alors à Altamont un festival qui restera tristement célèbre, signant définitivement la fin des années 1960 et de leur pacifisme. PARENTHÈSE ENCHANTÉE The Doors, Joni Mitchell, The Byrds, Crosby, Stills, Nash and Young, Buffalo Springfield, The Mamas and the Papas, Frank Zappa en figure tutélaire... Outre le talent, le point commun qui réunit ces grandes figures de la musique et du flower power est la parenthèse enchantée de Laurel Canyon. La réalisatrice Alison Ellwood met en lumière ce microcosme protégé constitué par de très jeunes gens  : une communauté heureuse, où le sexe, la drogue et le rock’n’roll ne carburent pas encore au désespoir ou à la colère. Dans un pays déchiré par les violences raciales et la guerre du Viêtnam, le réveil sera brutal. Avec, entre autres, les témoignages de Joni Mitchell, Neil Young et David Crosby, ou encore des photographes Nurit Wilde et Henry Diltz, grands passeurs, à travers leurs images, de ces années de bohème immortelle. Documentaire d’Alison Ellwood (États-Unis, 2020, 2x1h20mn) Production  : Jigsaw Productions MM 2/10 8/11 1.20 Tracks Chaque semaine, Tracks fait le tour des sons et des cultures qui dépassent les bornes. Robert Henke Il est le cocréateur du logiciel de composition de musique Ableton Live en 1999, devenu le symbole d’une génération électro, de David Guetta à Skrillex en passant par Daft Punk. Rencontre avec le Berlinois Robert Henke, qui a aussi fondé un groupe de dub-techno, Monolake. Sheidlina Enfant d’Internet basée à Saint- Pétersbourg, Ellen Sheidlin, de son vrai nom, propose en ligne ses autoportraits aussi étranges que féeriques (photo), et organise des meetings pour les outsiders mal dans leur peau. Speed Flying Avec une minivoile de parapente qui permet de décoller à pied, sans sauter d’une falaise et sans ski, le Speed Flying a pour but d’aller très vite au ras du sol. Aux Deux Alpes, Valentin Delluc, moniteur de ski et speedflyer, vit sa passion la nuit, à 3 500 mètres d’altitude. Marco Barotti Clap de fin pour l’histoire d’amour entre Marco Barotti et le plastique, devenu ennemi numéro un de la planète. Dans ses œuvres humoristiques, désormais à base de matières recyclées, l’artiste italien met en évidence l’impact de la technologie sur l’environnement, comme avec ses palourdes qui produisent un son cinétique en fonction de la qualité de l’eau. Magazine (France, 2020, 30mn) Coproduction  : ARTE France, Program33 2/10 23/9/2023 vendredi 9 octobre ARTE MAG N°41. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 OCTOBRE 2020 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :