Arte Magazine n°4 18 jan 2020
Arte Magazine n°4 18 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de 18 jan 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : la série policière l'instinct de vie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 19 janvier ARTE MAG N°4. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 JANVIER 2020 14 19.00 Maestro Fred Astaire donne le « la » Musicien doué, Fred Astaire nourrissait ses étourdissantes chorégraphies des partitions des plus grands compositeurs. Retour sur son fertile compagnonnage avec Irving Berlin, Jerome Kern et George Gershwin. 2011 SILVER SCREEN COLLECTION On le sait moins mais Fred Astaire, en plus d’être un génial danseur et un as des claquettes, jouait parfaitement du piano et de la batterie. Pour élaborer les chorégraphies au cordeau de ses comédies musicales, il travaillait en amont sur les partitions. Ce documentaire revient sur ses collaborations uniques avec trois grands artistes  : Irving Berlin, Jerome Kern et George Gershwin. À eux quatre, ils donnèrent un sacré coup de lustre à la comédie musicale. Le récit joint le geste à la parole avec de nombreux extraits de films montrant le fruit de ces amitiés artistiques  : le gracieux tourbillon de plumes de « Cheek to Cheek », les duos facétieux avec Ginger Rogers et cette séquence étonnante, où, dans une épure qui confine à l’abstraction, Fred Astaire exécute des claquettes dignes d’un percussionniste. L’acteur chante aussi, avec son élégance habituelle, des ballades mythiques comme « The Way You Look Tonight » ou « They Can’t Take That Away From Me », le testament amoureux de George Gershwin. Documentaire d’Yves Riou et Philippe Pouchain (France, 2017, 42mn) Commentaire dit par Jacques Gamblin Coproduction  : ARTE France, Zadig Productions, Lobster Films (R. du 24/12/2017) 12/1 6/2 En partenariat avec 20.10 Vox pop Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Faut-il se méfier des écoles alternatives ? Si les pédagogies alternatives Montessori, Freinet et Steiner ont le vent en poupe, des accusations de dérive sectaire ont été formulées récemment contre cette dernière méthode. Enquête en Allemagne, en Angleterre et à Dornach, en Suisse, où se trouve le temple de l’anthroposophie, pseudo science spirituelle inventée par Rudolf Steiner, père des 773 écoles et 1 299 jardins d’enfants à son nom existant en Europe. Développer la justice restaurative ? Ouvrir le dialogue entre victimes et auteurs de crimes, en parallèle des condamnations, telle est l’ambition de la justice restaurative, officiellement 20.40 Karambolage A PRIME GROUP Chaque dimanche, Karambolage poursuit son décryptage amusé des petites différences entre Français et Allemands. Au sommaire  : l’histoire d’une saucisse très populaire en France  : la merguez ; le bruit d’une pierre lorsqu’elle tombe dans l’eau en France et en PAULINE BALLET encouragée depuis 2012 par le Parlement européen. Entretien avec Benjamin Sayous, directeur de l’Institut français pour la justice restaurative, suivi d’un gros plan sur la controverse que cette dernière suscite. Permet-elle de réduire la récidive en humanisant la justice ou, au contraire, oblige-t-elle les victimes à des face-à-face traumatisants ? Sans oublier le tour d’Europe des correspondants. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2020, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse 12/1 18/3 Allemagne ; l’origine du moteur Diesel ; et bien sûr, la devinette. Magazine franco-allemand de Claire Doutriaux (France, 2020, 11mn) Production  : Atelier de recherche d’ARTE France 9/1/2023
MMV NEW LINE PRODUCTIONS 20.55 Cinéma biirl'er i'015(ists Le Nouveau Monde Le mythe de Pocahontas revisité par Terrence Malick, dans une ode d’une splendeur déchirante aux premiers habitants de l’Amérique. En 1607, des colons britanniques accostent en Virginie. Parmi eux, un mercenaire de 27 ans, John Smith, que son insubordination a fait mettre aux arrêts durant la traversée. Le chef de l’expédition décide de retourner en Angleterre chercher de quoi établir la colonie et charge Smith de se rendre auprès du chef des Powhatan, qui règne sur le territoire, pour qu’il aide ses hommes restés sur place à survivre durant l’hiver. Capturé, Smith est sauvé de l’exécution par la plus jeune fille du chef indien, surnommée Pocahontas, ce qui signifie « l’espiègle ». Entre le prisonnier et la princesse se noue très vite un lien puissant, qui les attire irrémédiablement l’un vers l’autre... PARADIS PERDU Terrence Malick compose un superbe poème visuel et sonore autour d’une débutante d’une grâce absolue, Q’Orianka Kilcher, qu’il filme avec la même émotion que les paysages bruissants dans lesquels elle se fond. À travers sa confiance, son innocence, son raffinement, sa curiosité pour l’inconnu, le cinéaste dépeint le Nouveau Monde comme un paradis terrestre, où une communauté humaine vit en osmose avec la nature. Pocahontas incarne aussi la promesse d’une rencontre harmonieuse entre les deux civilisations, en dépit de la violence et de la cupidité qui règnent parmi les colons. Dans ce conte où la lumière l’emporte sur la douleur, tout est encore possible. Lire page 9 (The New World) Film de Terrence Malick (États-Unis, 2005, 2h10mn, VF/VOSTF) Scénario  : Terrence Malick - Avec  : Colin Farrell (John Smith), Q’Orianka Kilcher (Pocahontas), Christopher Plummer (le capitaine Newport), Christian Bale (John Rolfe) - Production  : New Line Cinema, Sunflower Prod., Sarah Green Film Corp., First Foot Films, The Virginia Co. (R. du 17/3/2014) M 17/2 WiHter f 0f rorests 23.10 L’aventure humaine La conquête de l’Amérique John Smith et Pocahontas Comment Pocahontas est devenue une icône des États-Unis d’Amérique. Au début du XVII e siècle, tandis que l’Espagne règne sur une large partie du continent américain, l’Angleterre se lance à son tour à la conquête du Nouveau Monde. Répondant à l’appel du roi, la Virginia Company envoie le capitaine John Smith fonder avec ses colons le comptoir de Jamestown. Bientôt capturé par les Indiens powhatan, l’aventurier doit sa survie à la fille du chef de la tribu, Pocahontas. Une amitié (ou une histoire d’amour ? Bien que la fiction, de Disney à Terrence Malick, ait tranché avec insistance pour cette deuxième hypothèse, la question n’a pas été 0.00 « Ariane à Naxos » Festival d’Aix-en-Provence 2018 OZANGO Portée par un casting de haute volée, une relecture inventive de l’opéra de Strauss signée Katie Mitchell. Un jeune compositeur, invité par un riche mécène à donner une représentation privée de son opéra tragique Ariane, apprend avant le lever de rideau qu’il devra non seulement partager l’affiche, mais aussi le plateau avec une troupe de comédiens italiens venus jouer L’infidèle Zerbinette. établie historiquement) naît entre la jeune Amérindienne et l’Européen. Mais quand Smith, victime d’un accident, doit rentrer en Angleterre, ses compatriotes prennent Pocahontas en otage. Devenue par la suite l’épouse d’un planteur de tabac dénommé John Rolfe, elle se convertit et se fait appeler Rebecca. En 1616, le couple se rend en Angleterre pour lever des fonds pour la Virginie. Là, Pocahontas retrouve son ami Smith qu’elle croyait mort... Lire page 9 Documentaire de Wolf Truchsess von Wetzhausen (Allemagne, 2009, 52mn) (R. du 7/11/2009) MISE EN ABYME Mêlant les styles et les références, Strauss et Hofmannsthal signent en 1916 une brillante mise en abyme du monde de l’opéra, où les figures mythologiques côtoient des personnages de la commedia dell’arte. Sous la direction de Marc Albrecht, l’Orchestre de Paris restitue à la fois la brillance et l’intimité d’un « petit » orchestre mozartien de 38 musiciens. Habituée du Festival d’Aix-en-Provence, l’inventive Katie Mitchell (Pelléas et Mélisande) offre sa relecture de l’opéra de Strauss, servie par un casting irréprochable. Un enchantement ! Opéra en un acte de Richard Strauss (France, 2018, 2h11mn) - Livret  : Hugo von Hofmannsthal - Mise en scène  : Katie Mitchell - Direction musicale  : Marc Albrecht - Avec  : Lise Davidsen (Ariane), Sabine Devieilhe (Zerbinette), Eric Cutler (Bacchus), Angela Brower (la compositrice), les musiciens de l’Orchestre de Paris - Réalisation  : Corentin Leconte - Coproduction  : Ozango, Radio France, Festival d’Aix en Provence, Mezzo, en association avec ARTE France 12/1 7/1/2022 dimanche 19 janvier ARTE MAG N°4. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 JANVIER 2020 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :