Arte Magazine n°38 15 sep 2018
Arte Magazine n°38 15 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de 15 sep 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : coincoin et les z'inhumains.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ARTE MAG N°38. LE PROGRAMME DU 15 AU 21 SEPTEMBRE 2018 8 Samedi 15 septembre à 22.20 Documentaire Demain l’école (1) Les innovations dans le monde Lire page 11 ÉDITIONS Demain, l’école paraît le 30 août 2018 en livre et le 2 octobre en coffret DVD, chez ARTE Éditions. Disponible également en VOD. Les premiers de la classe Une enquête planétaire en deux volets sur les expériences pédagogiques les plus innovantes laisse imaginer ce que pourrait être l’école du futur, avec des gros plans en Californie, Singapour ou en Finlande. La Californie En Californie, plus particulièrement dans la Silicon Valley, les écoles privées Steiner-Waldorf militent pour les activités créatrices et artistiques, mais se singularisent par l’interdiction des outils numériques jusqu’au lycée. Elles sont paradoxalement prisées des cadres high-tech qui redoutent l’addiction aux écrans de leurs enfants. A contrario, les écoles AltSchool, privées elles aussi et très fréquentées, s’appuient sur les nouvelles technologies pour offrir un enseignement sur mesure grâce à des logiciels spécifiques. D’autres, comme la Khanacademy, conçoivent les Mooc, ces cours en ligne gratuits et ouverts à tous, mais que les élèves éprouvent des difficultés à utiliser sans la présence d’un professeur. Une dernière innovation, celle de la classe inversée semble porter ses fruits  : l’élève apprend seul sur écran mais réalise les exercices en classe. Singapour Classée numéro 1 de l’enquête Pisa (Programme international pour le suivi des acquis des élèves*) en 2015, Singapour doit sa performance à un modèle asiatique traditionnel basé sur le travail, l’effort et la discipline. Misant sur la formation des enseignants, s’inspirant de ce qui fonctionne dans le monde, le système propose en outre une pédagogie innovante pour acquérir les fondamentaux en mathématiques. Mais la médaille a son revers. Alors que 80% des écoliers suivent des cours de soutien, le stress pousse certains au suicide. Une situation qui a encouragé une récente réforme visant à réduire l’importance accordée aux notes. * Menée tous les trois ans dans l’OCDE et de nombreux pays partenaires, elle évalue les performances de leur système scolaire. La Finlande La Finlande, placée quant à elle au cinquième rang de l’enquête Pisa, met l’accent sur l’épanouissement de l’enfant dans l’environnement scolaire en favorisant la qualité de l’air et la lumière naturelle ainsi que les temps de pause. Les journées d’école, qui sont parmi les plus courtes au monde, avec peu de devoirs, ne se limitent pas aux enseignements traditionnels, mais valorisent les activités manuelles, sensorielles et artistiques, qui permettent d’améliorer l’apprentissage des matières fondamentales, comme les mathématiques. Enfin, les méthodes dites « actives » insistent sur l’autonomie, le travail en groupes, la collaboration entre les enseignants, et développent les valeurs humaines tel que le respect de l’autre tout en capitalisant sur les points forts des enfants. Laure Naimski EFFERVESCENCE DOC
Romy Schneider La femme déchirée Cycle Romy Schneider Dimanche 16 septembre César et Rosalie à 20.50 Conversation avec Romy Schneider à 22.40 Lundi 17 septembre Une histoire simple à 20.50 Portrait de groupe avec dame à 22.35 Dimanche 16 septembre à 22.40 Documentaire Conversation avec Romy Schneider Lire page 15 GABRIELE JAKOBI - LES BONS CLIENTS Journaliste et militante féministe de renom, Alice Schwarzer a rencontré Romy Schneider en 1976, pour un entretien intense et émouvant, dont l’enregistrement fait aujourd’hui la trame d’un documentaire de Patrick Jeudy. Entretien. Dans quelles circonstances avez-vous rencontré Romy Schneider ? Alice Schwarzer  : Nous avons d’abord fait connaissance par écrit. C’était en 1971, alors que je m’apprêtais à publier l’équivalent allemand du manifeste dit « des 343 salopes ». Lorsque je l’ai sollicitée, elle m’a répondu immédiatement en affichant son soutien total. Notre deuxième rencontre a eu lieu le 12 décembre 1976. Je lui avais demandé un entretien pour la sortie du premier numéro d’Emma, le mensuel féministe que je publie encore aujourd’hui. L’idole Romy Schneider m’intéressait parce qu’elle incarnait tous les fantasmes allemands  : la jeune vierge dans Sissi, la putain qui avait trahi l’homme allemand pour partir avec Alain Delon, revenue ensuite au pays pour être « une bonne mère » avant de finir en France comme une grande star mais une femme malheureuse... Pourquoi vous a-t-elle « choisie » pour cette confession ? Mon livre sur le rôle de l’amour et de la sexualité dans l’oppression des femmes, La petite différence et ses grandes conséquences, m’avait taillé une réputation scandaleuse. Je crois que cela lui plaisait, et qu’elle me faisait confiance. J’étais une féministe prête à en découdre, susceptible de la venger dans un pays qui l’avait blessée. Mais au cours de la discussion, les rôles se sont brouillés et elle m’a parlé comme à une amie. Si j’avais publié l’entretien tel qu’il s’est déroulé, en 1977, j’aurais eu l’impression de la trahir. Elle avait tellement souffert de la manière dont les journalistes exploitaient sa vie... J’ai attendu 1998 pour évoquer ce qui s’était vraiment dit ce soir-là, dans ma biographie de Romy*. Que gardez-vous aujourd’hui de cette rencontre ? Elle continue de me toucher. En réécoutant l’enregistrement original pour les besoins du film, j’étais très émue. J’ai fait beaucoup d’entretiens dans ma vie de journaliste, avec des femmes très charismatiques. Mais avec Romy, il y a eu quelque chose de spécial. C’était une femme déchirée  : en tant que star, idolâtrée en public et seule en privé ; en tant qu’Allemande portant le poids du passé nazi de sa famille ; en tant que comédienne, contrainte d’attendre des années avant d’avoir les rôles qu’elle souhaitait. On parle toujours beaucoup d’elle aujourd’hui et ce n’est pas un hasard. Son destin incarne des conflits auxquels beaucoup de femmes modernes s’identifient. Elle ne nous quitte pas, elle ne me quitte pas. Propos recueillis par Jonathan Lennuyeux-Comnène * Romy Schneider intime (Romy Schneider, Mythos und Leben) paraît en France à l’occasion du 80 e anniversaire de la naissance de l’actrice (Éd. L’Archipel). ARTE MAG N°38. LE PROGRAMME DU 15 AU 21 SEPTEMBRE 2018 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :