Arte Magazine n°38 15 sep 2018
Arte Magazine n°38 15 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de 15 sep 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : coincoin et les z'inhumains.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 19 septembre ARTE MAG N°38. LE PROGRAMME DU 15 AU 21 SEPTEMBRE 2018 20 5.00 7 R « TURANGALÎLA- SYMPHONIE », OLIVIER MESSIAEN Concert a 6.25 M XENIUS L’avenir du charbon Magazine 6.50 L 7 MR PIANOTINE Le clavier du piano Programme jeunesse 7.05 L 7 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 LEM 360° GEO Roumanie, la beauté sacrée des monastères peints Reportage 8.00 LM LE JAPON VU DU CIEL Le berceau des traditions Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 M AUX ORIGINES DES CIVILISATIONS (1&2) La naissance des villes ; Les premières guerres Série documentaire 11.10 L 7 M LES MILLE ET UNE TURQUIE L’Anatolie orientale Série documentaire 12.05 7 M INDE  : LES LÉOPARDS DES MONTAGNES Documentaire 12.50 L 7 ARTE JOURNAL 13.00 7 ARTE REGARDS Reportage 13.35 DEM L’ODYSSÉE DE L’« AFRICAN QUEEN » Film 15.35 7 E LADAKH, LE JEUNE RINPOCHÉ ET SON PARRAIN Documentaire 16.30 7 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 7 XENIUS La force invisible des aimants Magazine a 17.35 L 7 R GOÛTS ET SAVEURS D’ISRAËL De Judée en Galilée Série documentaire a 18.05 7 R CALIFORNIA DREAMING – UN ÉTAT DE RÊVE À travers le désert Série documentaire 18.55 L 7 DELTAS DU MONDE L’Irrawaddy – Le monde fascinant de la mangrove Série documentaire a 19.45 L ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.52 7 E 50 NUANCES DE GRECS Les ailes du délire Série d’animation 20.55 7 D LA GUERRE EST DÉCLARÉE Film 22.35 60 ARCHI-FAUX Vraies villes et faux monuments Documentaire 23.30 7 E MERCURIALES Film 1.10 LM ARTE JOURNAL 1.30 EM LES NOUVEAUX SAUVAGES Film 3.25 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Portugal  : Madère Série documentaire 3.55 M ARTE REGARDS Lesbos, l’île grecque et les migrants Magazine Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français 20.55 Cinéma La guerre est déclarée La folle course d’un jeune couple contre le cancer de son enfant. Valérie Donzelli met en scène une expérience vécue pour une furieuse ode à la vie et à l’amour, unanimement saluée. 2011 PROKINO FILMVERLEIH GMBH Dès les premiers regards lors d’une soirée parisienne, Juliette et Roméo succombent à un ravageur coup de foudre sur fond de décibels. Jeunes, beaux, ivres de bonheur, ils traversent bientôt les jours et les nuits à la vitesse de la lumière. Adam naît, la vie promet. Mais l’enfant présente à 18 mois des symptômes inquiétants. Les consultations s’enchaînent, jusqu’au verdict  : une tumeur cancéreuse au cerveau. Dans la tempête, le duo s’arrime l’un à l’autre et s’arme d’amour pour mener le combat. HAUT LES CŒURS Mettre en scène un drame aussi intime, l’écrire et l’interpréter avec Jérémie Elkaïm, son ex-compagnon et le père de son enfant... L’ampleur, risquée, de la tâche n’a pas effrayé Valérie Donzelli qui s’y est jetée, semble-t-il, avec la même furieuse énergie que celle qui a, de bout en bout, infusé le combat titanesque des deux parents pour vaincre la maladie de leur fils. Emmenée par une inébranlable et bouleversante foi en la vie – et une bande-son décapante, du punk rock au lyrique –, la « guerre » stratégique prend l’allure d’une folle course d’obstacles à deux, franchis avec relais amicaux et familiaux solidaires. L’amour en étendard, plus fort que le malheur, l’humour et la légèreté en bandoulière pour dynamiter la noirceur. À son Roméo, un temps éreinté par l’épreuve, qui s’insurge contre le sort, Juliette répond  : « Ça nous arrive à nous parce qu’on est capables de surmonter ça. » Déluge d’émotions sans pathos, un film manifeste en état de grâce. Grand prix, Cabourg 2011 – Meilleurs film, acteur (Jérémie Elkaïm), actrice (Valérie Donzelli), Gijón 2012 – Prix du public, du jury et des blogueurs, Paris Cinéma 2011 Lire page 4 Film de Valérie Donzelli (France, 2011, 1h34mn) Scénario  : Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm Avec  : Valérie Donzelli (Juliette), Jérémie Elkaïm (Roméo), Brigitte Sy (Claudia), Elina Löwensohn (Alex), Michèle Moretti (Geneviève), Philippe Laudenbach (le père de Juliette), César Desseix (Adam à 18 mois), Gabriel Elkaïm (Adam à 8 ans) Production  : Rectangle Productions, Canal+, Ciné+, en association avec ARTE/Cofinova 6, Cofinova 7, Uni Étoile 8, Wild Bunch
ARTLINE FILMS 22.35 Le documentaire culturel Archi-faux Vraies villes et faux monuments En architecture aussi, l’imitation du réel et la copie gagnent du terrain. Sur trois continents, un surprenant voyage dans un monde en trompe-l’œil. « Avant, ici, il n’y avait que des champs », assure le gardien qui veille sur « la » tour Eiffel. « Je la vois tous les jours, elle n’a rien de beau, poursuit-il, mais ceux qui ne l’ont jamais vue la trouvent belle. » Sorti de terre à la périphérie de Shanghai en 2007, le luxueux quartier de Tianducheng, dans la banlieue de Hangzhou, compte aujourd’hui plus de 10 000 logements. Avec ses immeubles aux façades haussmanniennes, ses Champs-Élysées et sa réplique de la « Dame de fer » – trois fois plus petite que l’originale tout de même–, son air parisien a été pensé pour séduire les familles en quête de prestige. En Chine encore, avec ses pubs et ses maisons de briques typiques, l’architecture britannique est, elle, à l’honneur à Thames Town, dans le district de Songjiang, et dans celui de Suzhou, où une copie du Tower Bridge, l’emblématique pont londonien, attire par grappes les jeunes mariés qui viennent s’y faire photographier. Et tandis qu’à Dibai, en Uttar Pradesh, un vieil homme érige sa modeste copie du célèbre Taj Mahal en souvenir de son aimée disparue, à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, les fidèles affluent par cars entiers à la basilique Notre-Dame de la Paix, copie presque conforme de celle de Saint- Pierre de Rome. IMAGINAIRES GÉOGRAPHIQUES Des vraies villes « copiant » le style architectural des grandes cités européennes aux faux monuments inspirés par d’augustes modèles, l’utopie d’un lointain ailleurs près de chez soi se cultive un peu partout sur la planète. Dans un surprenant tour du monde qui nous entraîne de la Chine à l’Afrique en passant par l’Inde, Benoit Felici interroge spécialiste de l’architecture, historien, géographe et habitants de ces lieux témoins tout à la fois d’une culture globalisée et de promesses de dépaysements  : « Prendre des photos près du London Tower Bridge, explique ainsi un jeune photographe, c’est comme capturer un souvenir  : celui d’un voyage qui n’a jamais eu lieu. » Lire page 5 Documentaire de Benoit Felici (France, 2018, 54mn) - Coproduction  : ARTE France, Artline Films 23.30 Cinéma Mercuriales KAZAK PRODUCTIONS Deux jeunes femmes rêvent à l’ombre des tours jumelles Mercuriales, surplombant le béton de Bagnolet. Virgil Vernier filme l’enlisement et les envies d’ailleurs de la jeunesse de banlieue via un duo féminin saisissant. Lisa et Joane sympathisent lors d’une formation d’accueil au sein des tours Mercuriales, qui bordent le périphérique parisien. Les deux jeunes femmes se rapprochent jusqu’à devenir inséparables. Éloignées, elles se cherchent. Ensemble, elles font traîner les heures, dans la rue, chez elles ou des amies. Toutes deux rêvent à leur vie future, forcément ailleurs. Autour d’elles, un homme enchaîne les boulots, du gardiennage privé jusqu’à l’armée française, une jeune femme prépare son mariage et son entrée dans la vie adulte, une enfant fait l’expérience candide des premiers rapprochements entre filles et garçons. Leur point commun  : les tours Mercuriales et le béton de Bagnolet. FUITE EN AVANT Enfermées dans leur quotidien, les héroïnes des Mercuriales (le beau duo de tête Ana Neborac et Philippine Stindel, véritables révélations) rêvassent sans fin et agissent peu. Autour d’elles, pourtant, les panneaux publicitaires promettent « la vie en rose » et enjoignent à l’évasion… Virgil Vernier capte parfaitement cette fuite en avant à l’atmosphère tantôt lourde, tantôt onirique, partagée entre la sensualité d’une relation à la bordure de l’amour et la misère quotidienne qui englue tous les personnages. Comme si le « mercure » des lieux empoisonnait leur sang et les clouait au sol... Saisissant. Film de Virgil Vernier (France, 2014, 1h48mn) - Scénario  : Mariette Désert, Virgil Vernier - Avec  : Ana Neborac (Lisa), Philippine Stindel (Joane), Jad Solesme (Nadia), Annabelle Lengronne (Zouzou), Sadio Nakaté (Tony) - Coproduction  : ARTE France Cinéma, Kazak Productions mercredi 19 septembre ARTE MAG N°38. LE PROGRAMME DU 15 AU 21 SEPTEMBRE 2018 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :