Arte Magazine n°38 12 sep 2020
Arte Magazine n°38 12 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de 12 sep 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : la série « No Man's Land » en avant-première sur arte.tv.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 16 septembre ARTE MAG N°38. LE PROGRAMME DU 12 AU 18 SEPTEMBRE 2020 20 5.00 R ROSTROPOVITCH JOUE DVORÁK Concert 5.45 EM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Bourgogne, Côte-d’Or Série documentaire 6.10 M XENIUS Place à la nature Magazine 6.40 M SQUARE IDÉE Le complotisme, miroir du siècle ? Magazine 7.10 ARTE JOURNAL JUNIOR 7.15 LEM GEO REPORTAGE Ma cabane au Costa Rica Reportage 8.00 M COLORADO, LES COW-GIRLS PRENNENT LES RÊNES Documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 EM SAUVAGES, AU CŒUR DES ZOOS HUMAINS Documentaire 11.20 M LES ANIMAUX SAUVAGES ET LEURS PETITS Chinga, la lionne ; Lyca, la lycaon Série documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 R ARTE REGARDS Une vie au service de l’hôtellerie de luxe Reportage 13.35 L ER MEURTRES À SANDHAMN La reine de la Baltique (1-3), saison 1 Série 16.00 EM DES VIGNES ET DES HOMMES – SAISON 2 Patagonie – Les vignes du bout du monde Série documentaire Z ce 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission a a Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande 17.10 XENIUS Le gaspillage alimentaire Magazine 17.45 ER DES VIGNES ET DES HOMMES Polynésie – Une vigne au milieu du Pacifique Série documentaire 18.10 L ER LES PARCS NATURELS... EN MINUSCULE Le Mercantour Série documentaire 18.55 L E LES PARCS NATURELS... EN MINUSCULE Guyane Série documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.51 E 50 NUANCES DE GRECS – SAISON 2 Pomme-Q Série d’animation 20.55 E VALLEY OF LOVE Film 22.25 E GAROUSTE EN CHEMIN Documentaire 23.20 DE DERNIÈRES NOUVELLES DU COSMOS Documentaire 0.45 DEM UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR Film 2.20 LM D’OUTREMERS En Guadeloupe ; En Guyane Série documentaire 4.10 M ARTE REGARDS Reportage Multidiffusion Rediffusion a a a Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première LE PACTE 20.55 Cinéma Cycle Isabelle Huppert Valley of Love Après le suicide de leur fils, une mère (Isabelle Huppert) et un père (Gérard Depardieu) se retrouvent dans la Vallée de la Mort à l’instigation du défunt. Par Guillaume Nicloux, une bouleversante ode à l’amour. Séparés depuis de longues années, Isabelle et Gérard ont chacun refait leur vie. Se pliant à la lettre que leur a envoyée leur fils Michaël peu de temps avant son suicide, ils se retrouvent pour une semaine dans un motel californien de la Vallée de la Mort. Leurs retrouvailles ne vont pas de soi dans la chaleur écrasante, alors que les rancœurs et les incompréhensions ont miné leur relation. Malgré tout ce qui désormais les sépare, ils doivent se rendre ensemble chaque jour dans un lieu particulier du désert de Mojave, car le défunt le leur a promis dans sa missive  : à un moment donné, ils se retrouveront. DIMENSION SURNATURELLE Trente-cinq ans après Loulou de Pialat, Guillaume Nicloux (La religieuse) réunit Isabelle Huppert et Gérard Depardieu dans un road-movie intimiste où il explore les fragiles fondations du couple, le ciment des sentiments et les bourrasques du deuil. Suffoquant colosse aux pieds d’argile, Gérard affronte Isabelle, frêle roseau de certitudes pliant sous la tempête. De reproches en rapprochements, de défiance en confidences, les deux anciens amants refont le film de leur histoire, se racontent et s’apprivoisent à petits pas. Les paysages crépusculaires de l’Ouest américain, superbement filmés par Christophe Offenstein, récompensé aux César, les délicates mélodies du compositeur Charles Ives, et l’interprétation magistrale de ces deux monstres sacrés du cinéma français confèrent au film une dimension presque surnaturelle. Une ode bouleversante à l’amour, qui demeure vivant malgré les échecs du passé.
Sélection officielle, Cannes 2015 Meilleure image (Christophe Offenstein), César 2016 Film de Guillaume Nicloux (France, 2015, 1h28mn) - Scénario  : Guillaume Nicloux Avec  : Isabelle Huppert (Isabelle), Gérard Depardieu (Gérard), Dan Warner (Paul), Aurélia Thierrée (Katherine), Dionne Houle (la vieille dame) - Production  : Les Films du Worso, LGM Cinéma, Scope Pictures, France 3 Cinéma, DD Productions, Cinéfeel Prod ffl 22/9 Cycle Isabelle Huppert Mercredi 9 septembre Madame Hyde à 20.55 Mercredi 16 septembre Valley of Love à 20.55 Dimanche 20 septembre L’ivresse du pouvoir à 20.55 Isabelle Huppert – Message personnel à 22.45 Mercredi 23 septembre La séparation à 20.55 Mercredi 30 septembre Eva à 20.55 22.25 Le documentaire culturel Garouste en chemin Un portrait du peintre Gérard Garouste et une plongée intime dans son œuvre. Auteur de plus de six cents toiles, dont des séries consacrées à La divine comédie, Don Quichotte ou Faust, Gérard Garouste s’impose comme un des artistes français majeurs de la scène internationale. Son œuvre puise dans la littérature puis, progressivement, dans les grands thèmes liés à l’histoire et aux mythes, mais aussi dans ses tourments intérieurs. Quant à sa quête, ardente, elle l’a mené de son enfance dans un pavillon de banlieue, dominée par un père marchand de meubles antisémite, ayant spolié des biens juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, à sa conversion, adulte, au judaïsme, auprès d’Élisabeth, sa femme, rencontrée en 1964 au lycée. Depuis plusieurs années, le peintre explore la philosophie, les traditions et les textes hébraïques  : une réflexion qui nourrit des toiles immenses. Aujourd’hui, Gérard Garouste se partage entre la peinture, l’étude et son engagement pour l’association La Source, qu’il a fondée il y a plus de vingt ans, et qui invite des enfants cabossés par la vie à la résilience par la pratique artistique. Emmené par l’artiste lui-même, ce film retrace son parcours, émaillé de basculements et de ruptures, et plonge au cœur de son processus de création. « Mes 23.20 Dernières nouvelles du cosmos LES FILMS DU POISSON Julie Bertuccelli signe le fascinant portrait d’un mystère  : Hélène, alias Babouillec, jeune écrivaine autiste sans parole, douée d’un fulgurant art des mots. Sans avoir jamais parlé, Hélène Nicolas, alias Babouillec, son nom d’auteure, déploie une puissance fulgurante dans l’art d’écrire, comme dans celui de la conversation. Autiste diagnostiquée « lourdement déficitaire », cette trentenaire qui semble à peine émergée de l’enfance, et n’a jamais été scolarisée qu’en maternelle, a appris seule à lire et à écrire. Comment ? « En jouant avec les espaces VIVIEN DESOUCHES secrets de mon cornichon de cerveau », rétorque-t-elle, en égrenant les lettres plastifiées que sa mère, Véronique, lui a bricolées, et grâce auxquelles elle communique et compose ses livres. Julie Bertuccelli (Depuis qu’Otar est parti, La cour de Babel) a filmé Hélène durant deux années, au plus près de son visage, de son corps, de ses rires, de ses gestes, des sons pour l’essentiel inarticulés qu’elle produit, et des phrases qu’elle compose avec ardeur, lettre après lettre. La réalisatrice suit la jeune autiste au fil des répétitions d’un spectacle inspiré de son mains, affirme-t-il, ont été mon identité. » Éclairé par les témoignages d’Élisabeth, sa femme, et de son ami d’enfance Philippe Starck, un portrait attachant, entre éclats de rire et gravité, en même temps qu’une traversée d’un demisiècle de sa production artistique. Documentaire de Vivien Desouches (France, 2018, 50mn) - Auteur  : Stéphane Miquel - Production  : Tikkun Productions, Ciné Mag-Bodard, Panocéanic, Marsellus 9/9 14/11 recueil de poèmes Algorithme éponyme (Forbidden di sporgersi, de Pierre Meunier, présenté à Avignon en 2015), d’une séance d’équitation, de promenades bucoliques, d’un bain de mer, de rencontres avec ses admirateurs. Avec autant d’acuité que de respect, Dernières nouvelles du cosmos sonde le mystère fascinant de cette voix si diserte. Sans autre explication que les mots lumineux de la jeune femme et de sa mère, le film devient ainsi un vibrant manifeste contre les normes dont nous nous accommodons. Prix du public, Rencontres du cinéma documentaire de Montreuil 2016 – Grand prix, Festival international du film sur l’art, Montréal 2018 Documentaire de Julie Bertuccelli (France, 2016, 1h24mn) - Coproduction  : ARTE France Cinéma, Les Films du Poisson, Uccelli Films ffl 22/9 mercredi 16 septembre ARTE MAG N°38. LE PROGRAMME DU 12 AU 18 SEPTEMBRE 2020 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :