Arte Magazine n°36 1er sep 2018
Arte Magazine n°36 1er sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de 1er sep 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : l'Olympe dissipée de Jul.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
mardi 4 septembre ARTE MAG N°36. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 SEPTEMBRE 2018 18 5.05 LM L’ORCHESTRE DE LA SCALA PLACE DU DÔME DE MILAN Concert 6.15 M XENIUS Le poumon  : un organe extrêmement performant Magazine 6.40 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS L’Ardèche Série documentaire 12.50 L i 7 ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Reportage 16.30 7 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 7 R XENIUS Les miroirs Magazine 17.35 7 GÉRARD DE PAR LE MONDE – JAPON Kyoto, l’empreinte du temps Série documentaire 18.05 LM DOUCES FRANCE(S) En Languedoc- Roussillon Série documentaire 19.00 L i 7 7.10 L 7 LE JAPON VU DU CIEL ARTE JOURNAL JUNIOR Du pays de neige à Tokyo Programme jeunesse Série documentaire 7.15 LM 360° GEO Venezuela, le lac des mille éclairs Reportage 8.00 LM L’ALLEMAGNE SAUVAGE La Rhön Série documentaire 8.45 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.25 LM LE JAPON SAUVAGE Le feu et la glace ; Tropical et animal Documentaire 11.20 EM PRODIGIEUX COLIBRIS Documentaire 12.05 M TOUS LES PARFUMS DU MONDE Les roses, de la Côte d’Azur à la Bulgarie Série documentaire 13.35 LEM DANS SES YEUX Film 15.45 M VOYAGE EN ARMÉNIE Documentaire 19.45 L ARTE JOURNAL 20.05 7 28 MINUTES Magazine 20.50 60 E RÉVOLUTIONS SEXUELLES (1 & 2) Le droit au plaisir ; Réinventer l’amour Documentaire 22.40 60 GOD SAVE RUSSIA Documentaire 23.40 60 E BIÉLORUSSIE, UNE DICTATURE ORDINAIRE Documentaire 0.40 7 AU CŒUR DES ACCORDS D’OSLO Documentaire 2.15 LM ARTE JOURNAL 2.40 L i 7 R DIS-MOI COMMENT TU DORS Au Japon Série documentaire 3.05 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Île de Ré ; Alsace Série documentaire 4.00 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE M Multidiffusion R Rediffusion Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay =I Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français Soirée présentée par Émilie Aubry LES BATELIÈRES PRODUCTIONS 20.50 Histoire Révolutions sexuelles (1 & 2) De l’apparition du bikini au mariage gay, petites et grande histoires d’un processus de libération qui a bouleversé les comportements sociaux. Un documentaire en deux parties fourmillant d’analyses et d’archives détonantes. 1. Le droit au plaisir En janvier 2017, dans de nombreuses villes du monde, des manifestations dénoncent les violences et les inégalités dont les femmes sont victimes. La révolution sexuelle n’auraitelle pas encore renversé les codes patriarcaux ? Initié par les avant-gardes au début du XX e siècle puis devenu mouvement collectif international après la Seconde Guerre mondiale, le processus progressiste connaît un tournant en 1948 aux États-Unis avec la publication, par le docteur Alfred Kinsey, de la première étude sur le comportement sexuel qui met au jour des pratiques réprouvées par la morale. Deux décennies plus tard, la génération du baby-boom s’affirme comme le moteur de la libération des mœurs en revendiquant le droit au plaisir. Les effluves de Saint-Germain-des-Prés, les routes tracées par la Beat Generation ou l’apparition de la pilule joueront aussi un rôle prépondérant dans l’évolution des mentalités. 2. Réinventer l’amour La révolution sexuelle est-elle de gauche ou de droite ? Au tournant des années 1960-1970, elle prend une dimension plus politique, portée par un vent contestataire international. Les hippies affirment leurs principes antiautoritaires, tandis que les slogans de 1968 réclament de changer le vieux monde et de « jouir sans entraves ». Pourtant, les maoïstes de la révolution culturelle évitent de bouleverser les normes, et l’orthodoxie marxiste se méfie des mouvements hédonistes jugés trop anticonformistes. Mais en Europe et aux États-Unis, l’essor de l’éducation sexuelle et de la pornographie s’accompagne d’un désir de changer les lois pour mettre fin aux discriminations. S’alliant parfois avec les collectifs progays, les mouvements des Women’s Lib aux États-Unis ou du MLF en France donnent une portée inédite aux aspirations féministes, dont le
droit à l’avortement. Inscrire au cœur des luttes sociales cette volonté de réinventer l’amour est un enjeu de taille... CHAQUE COMBAT EST UNE RÉVOLUTION Faut-il parler de révolution sexuelle au singulier ou au pluriel ? Retraçant de 1948 à nos jours l’une des avancées majeures du XX e siècle dans sa dimension internationale, Sylvain Desmille la restitue dans le foisonnement des secousses intimes, politiques et culturelles qui ont ébranlé nombre de sociétés. Passant de l’affirmation progressive de l’individu désirant à la nécessité d’inclure le collectif dans les luttes, son film analyse avec clarté un processus d’émancipation aux perspectives multiples. Réunissant des images d’archives détonantes, il s’appuie sur la réflexion de nombreux témoins et penseurs, tels le psychosociologue Alain Giami, les auteures Annie Le Brun et Maryse Wolinski ou l’historienne Anne-Marie Sohn. Une fresque documentaire alerte et salutaire. Lire page 8 Documentaire de Sylvain Desmille (France, 2018, 2x52mn) - Coproduction  : ARTE France, Les Batelières Productions 22.40 God Save Russia Parce qu’il a bien compris la capacité fédératrice de l’Église orthodoxe russe, Vladimir Poutine l’instrumentalise pour asseoir son emprise sur la société et consolider sa politique étrangère. Foi mode d’emploi. La cathédrale au dôme doré, bâtie au pied de la tour Eiffel, est l’une de ses démonstrations de puissance. À la tête de cent millions de croyants, Kirill, seizième patriarche orthodoxe de Moscou et de toute la Russie, est l’un des dix hommes les plus influents du pays. Cet ambitieux patriarche, qui a assis son pouvoir face à d’autres églises moins dynamiques, assume désormais un rôle central dans l’organisation de la société russe et la politique de Vladimir Poutine. Chaque année, toute la classe politique se presse dans sa Surnommée la « dernière dictature d’Europe », la Biélorussie se déchire entre soumission à un pouvoir autocratique et résistance périlleuse. Le temps semble figé en Biélorussie, pays oublié où règne sans partage Alexandre Loukachenko, ancien chef de kolkhoze à la tête de l’État depuis 1994. Là-bas, le KGB s’appelle toujours KGB, les rues portent les noms de Marx et Engels, et la statue de Lénine domine la place centrale de Minsk, comme si l’homme imprimait toujours sa marque au destin du pays. Parades patriotiques et militaires rythment les saisons biélorusses, orchestrées par le président omnipotent, intarissable défenseur de la fibre nationale et dénonçant sans fin l’idée d’un complot occidental pour conserver son pouvoir. Disparitions, assassinats politiques et vagues de répression s’abattent sur cathédrale pour y écouter son discours ultraconservateur, critique du recul des valeurs morales dans un monde qu’il voit menacé par le libéralisme occidental. Son but ? Restaurer la Sainte-Russie, où tsar et patriarche avançaient main dans la main. Ce qui n’est pas pour déplaire à Vladimir Poutine qui, ayant vite compris le potentiel fédérateur de Kirill et de l’Église, s’est employé à redresser l’institution, moribonde lors de son accession au pouvoir. Le patriarche, lui, entend faire reculer la sécularisation de la société. Soucieux d’étendre encore son emprise sur la société russe, Poutine porte désormais sa foi en étendard. Documentaire d’Alice Cohen et Samuel Lieven (France, 2018, 56mn) Coproduction  : ARTE France, Tournez s’il vous plaît 23.40 Biélorussie, une dictature ordinaire MAGNETO PRESSE TOURNEZ S'IL VOUS PLAIT ceux qui osent douter, résister, contredire la voix du maître. Car le pays est déchiré entre deux visions  : l’une, attachée à Moscou et effrayée par la porosité de la crise ukrainienne frontalière, qui accepte la domination d’un pouvoir autoritaire, et l’autre résistante, qui s’emploie à aider les victimes de la répression et lutte pour la mémoire de ceux que le régime a fait disparaître. Y aura-t-il un « printemps biélorusse » ? La documentariste Manon Loizeau promène sa caméra dans un pays clivé, encombrant voisin de l’Europe qui sait tirer son parti des guerres d’influences entre Bruxelles et Moscou. Documentaire de Manon Loizeau (France, 2018, 56mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse mardi 4 septembre ARTE MAG N°36. LE PROGRAMME DU 1 ER AU 7 SEPTEMBRE 2018 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :