Arte Magazine n°35 25 aoû 2018
Arte Magazine n°35 25 aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35 de 25 aoû 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Starbucks sans filtre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
vendredi 31 août ARTE MAG N°35. LE PROGRAMME DU 25 AU 31 AOÛT 2018 24 5.00 M WITH FULL FORCE FESTIVAL 2018 Concert 6.15 M ARTE REPORTAGE Magazine 7.10 L ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse m m 7.15 M 360° GEO Chine, les filles aussi font du kung-fu Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 M UNE HISTOIRE NATURELLE DE L’EUROPE La métamorphose du continent Documentaire 9.25 LMM ÉMIRATS, LES MIRAGES DE LA PUISSANCE (1 & 2) La conquête du Golfe ; La conquête du monde Documentaire 11.15 EM LE SIÈGE DE LA MECQUE Documentaire 12.20 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Ribeira Sacra, Espagne Série documentaire 12.50 L ARTE JOURNAL m 13.00 ARTE REGARDS L’énergie éolienne au cœur de la controverse Reportage 13.35 LM AVIATOR Film 16.30 E INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 R XENIUS Vivre et travailler en montagne Magazine 17.35 L ER PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Portugal  : Sintra Série documentaire 18.05 L R LES MILLE ET UNE TURQUIE Istanbul Série documentaire 19.00 R LE MACAREUX MOINE, NOMADE DE L’ATLANTIQUE NORD Documentaire 19.45 L ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.55 D DANS LE MEILLEUR DES MONDES Téléfilm 22.25 45 ROCK’N’ROLL OF... CORSE ! Documentaire 23.55 THE XX AU MELT FESTIVAL 2018 Concert 0.55 L R SLEEPLESS IN NEW YORK Documentaire 2.30 L M ARTE JOURNAL 2.50 L E SUR LES TOITS DES VILLES Los Angeles Série documentaire 3.45 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Porquerolles et Port-Cros Série documentaire 4.10 M ARTE REGARDS Ces villes qui misent sur la diversité culturelle Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français 20.55 Fiction Dans le meilleur des mondes Un chômeur quinquagénaire et aigri se lie d’amitié avec un jeune réfugié de 12 ans et se métamorphose peu à peu. Un conte contemporain teinté d’optimisme. SWR/ALEXANDER KLUGE Pour Willi, chômeur de longue durée par vocation, pas question de trimer pour un salaire de misère. Autant embobiner chaque mois sa conseillère de l’agence pour l’emploi tout en effectuant, parfois, des petits travaux d’électricien au noir. Passé maître dans l’art d’exploiter les failles de la bureaucratie, ce quinquagénaire aussi aigri que nonchalant vit seul dans un immeuble de banlieue voué à la démolition, mais qu’il refuse de quitter. Un jour, un ami lui propose une affaire en or  : « louer » un des appartements quittés par ses voisins à une famille de réfugiés malgaches. Willi rencontre ainsi le jeune Fianarantsoa, 12 ans – alias « Franz », comme il le surnomme bientôt – et en dépit de la barrière de la langue, découvre qu’ils partagent une passion commune pour le patinage. Comme il le faisait jadis avec son propre fils, Erich, avec qui il s’est brouillé, Willi entreprend d’entraîner le garçon pour une compétition. Mais tous deux doivent faire face à une autre échéance  : l’expulsion programmée du jeune adolescent et des siens... À DEMI-MOT Au travers de cet improbable et attachant duo, le réalisateur Gernot Krää aborde avec justesse un sujet d’actualité brûlant. Les dialogues malaisés entre Willi et le jeune Fianarantsoa – qui s’exprime tantôt en allemand tantôt en français – créent entre les deux personnages une entente à demi-mot qui donne au film toute sa profondeur. (Schöne Heile Welt) Téléfilm de Gernot Krää (Allemagne, 2018, 1h29mn, VF/VOSTF) Scénario  : Gernot Krää - Avec  : Richy Müller (Willi), N’Tarila Kouka (« Franz ») , Jeanne Déprez (Gimbya), Claudia Mongumu (Ucheanna), Stephan Bieker (Joe), David Liske (Erich, le fils de Willi) Coproduction  : ARTE, SWR
MTPTBC 22.25 Pop culture Rock’n’Roll of... Corse ! Qui est Henry Padovani, musicien français échoué à Londres en pleins prémices punk ? Un documentaire passionnant sur ce témoin privilégié d’une époque immortelle. À lui seul, un homme peut témoigner de toute une époque. C’est le rôle échu à Henry Padovani, Français ayant débarqué à Londres en pleins prémices punk, qui s’imposera comme l’un des meilleurs insiders d’une scène naissante qui ne connaît pas encore The Clash ou The Damned. Fondateur en 1977 du groupe The Police, suite à sa rencontre avec le batteur américain Stewart Copeland, qu’il encourage à engager un jeune bassiste de Newcastle surnommé Sting, ce fils de pieds-noirs élevé par sa grand-mère en Corse sera l’intermédiaire de personnalités hors du commun, mais a priori incompatibles. « The Police, ce n’était pas gagné au départ  : en plein punk, un ex-bassiste de jazz rock et un ex-batteur de musique planante », relate Henry Padovani. « Quand j’ai vu Henry la première fois, il avait l’air un peu flippant avec sa tête de pirate corse. J’avais peur de lui », confie ensuite Sting. Car outre son rôle de go between, Henry Padovani reste le témoin privilégié d’une scène qui abandonnera bientôt l’hédonisme pirate pour endosser le rôle de conscience politique aux atours moralisateurs, dont le nouveau héros se nommera… Sting. FIDÉLITÉ Contrairement à son amiennemi, Henry Padovani, lui, restera toujours fidèle au credo libertaire du rock and roll. Mais le plus étonnant dans ce documentaire n’est pas le flair dont est doté le « Corse », accompagnant Kim Wilde et révélant – entre autres – le groupe REM. C’est surtout la fidélité bouleversante de ses amis et collègues de l’époque. Comme si Padovani faisait office de miroir rajeunissant, dont le reflet renvoie aux souvenirs des routes parcourues. Lire page 9 Documentaire de Lionel Guedj et Stéphane Bébert (France, 2018, 1h26mn) - Production  : Mister Trouble Productions 23.55 The XX au Melt Festival 2018 The XX en concert filmé lors du plus grand festival indé et electro d’Allemagne. Réunissant chaque année 20 000 spectateurs, le Melt Festival est devenu en vingt ans une véritable institution. Cette année encore, le meilleur de la musique indé, rock et electro a retenti pendant trois jours dans le décor brut de Ferropolis, une ancienne mine à ciel ouvert de Saxe-Anhalt. Du 13 au 15 juillet, ARTE a suivi ce festival au lineup éclectique avec en point d’orgue le concert du groupe britannique The XX. Concert (Allemagne, 2018, 1h) - Réalisation  : Paul HauptmannCHRISTIAN HEDEL vendredi 31 août ARTE MAG N°35. LE PROGRAMME DU 25 AU 31 AOÛT 2018 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :