Arte Magazine n°34 18 aoû 2018
Arte Magazine n°34 18 aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de 18 aoû 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Virginie Ledoyen, briser les chaînes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mercredi 22 août ARTE MAG N°34. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 AOÛT 2018 20 5.00 L R BERLIN LIVE Apocalyptica Concert a a a a a 6.15 R ARTE REPORTAGE Magazine 7.10 L ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M 360° GEO Bangkok, insectes frits à toute heure Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 EM TURQUIE, VOYAGE À LA CROISÉE DES MONDES Documentaire 9.25 LEM CHINE, L’EMPIRE DU TEMPS (1 & 2) Les jésuites à la conquête de la Cité interdite ; Le procès des jésuites Documentaire 11.20 M EN PASSANT PAR... La Franche-Comté et le Jura (1 & 2) Série documentaire 12.50 L ARTE JOURNAL 13.00 ARTE REGARDS Des solutions pour s’en sortir Reportage 13.35 M HORS D’ATTEINTE Film 15.35 EM LA RUÉE VERS L’OPALE Documentaire 16.30 ER INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 R XENIUS Le savon Magazine 17.35 L ER PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Pays d’Aix Série documentaire 18.05 LM HISTOIRES D’ARBRES Les immortels Série documentaire 19.00 L R L’ALLEMAGNE SAUVAGE Voyage aux sommets Série documentaire 19.45 L ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 L ER LA MINUTE VIEILLE La peur de la roulette Série 20.55 L ER DANS SES YEUX Film 23.00 DE EL CLAN Film 0.40 ER 120 ANS D’INVENTIONS AU CINÉMA Documentaire 1.40 E J’AI TUÉ MA FEMME Moyen métrage 2.10 LM ARTE JOURNAL 2.30 LDM ONDES DE CHOC (3) La vallée Téléfilm 3.25 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Engadine (Suisse) Série documentaire 3.50 M ARTE REGARDS Reportage Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français 20.55 Cinéma Cycle cinéma argentin Dans ses yeux Un policier argentin à la retraite décide d’écrire l’histoire d’une affaire criminelle qu’il a traitée vingt-cinq ans plus tôt. Un thriller couronné de prix. PRETTY PICTURES 1974, Buenos Aires. L’agent fédéral Benjamin Espósito enquête sur le meurtre sanglant d’une jeune femme. Vingt-cinq ans plus tard, il décide de consacrer un roman à cette affaire « classée ». Son travail d’écriture le ramène au meurtre qui l’obsède depuis tant d’années, mais également à l’amour qu’il portait à sa collègue de travail, entre-temps devenue juge. Benjamin replonge ainsi dans une période sombre de l’Argentine, où les apparences étaient trompeuses. LA MÉMOIRE ET L’HISTOIRE « La mémoire me fascine ainsi que la façon dont des décisions prises il y a vingt ou trente ans peuvent nous affecter aujourd’hui. Cela peut aussi s’appliquer à la mémoire d’une nation. En tant que pays, alors que nous retrouvons maintenant notre mémoire des années 1970, nous savons que l’horreur a commencé à prendre forme avant la dictature militaire. L’histoire se déroule dans une Argentine où l’atmosphère est lourde et étouffante même pour les protagonistes. C’est également plus qu’une simple histoire policière. Le personnage principal essaie de résoudre ses problèmes personnels autant que l’enquête criminelle. Mon but était de poser cette question  : cet homme qui marche vers nous, que sait-on de lui ? Qu’apprendrait-on de lui si on avait tout à coup un gros plan sur ses yeux ? Quels secrets nous raconteraient-ils ? » (Juan José Campanella). Meilleur film étranger, Oscars 2010 Meilleur film étranger en langue espagnole et meilleur espoir féminin (Soledad Villamil), Goya 2010 (El secreto de sus ojos) Film de Juan José Campanella (Argentine/Espagne, 2009, 2h01mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Juan José Campanella, Eduardo Sacheri - Avec  : Ricardo Darín (Benjamin Espósito), Soledad Villamil (Irene Menéndez Hastings), Carla Quevedo (Liliana Coloto), Pablo Rago (Ricardo Morales), Javier Godino (Isidoro Gómez) - Production  : Tornasol Filös, Haddock Films, 100 Bares Producciones S.A. and El secreto de sus ojos A.I.E. - (R. du 25/9/2013) Cycle cinéma argentin Mercredi 22 août Dans ses yeux à 20.55 El clan à 23.00 mercredi 29 août Les nouveaux sauvages à 20.55
DIAPHANA DISTRIBUTION 23.00 Cinéma Cycle cinéma argentin El clan Avec la complicité de sa famille, un ancien agent des services secrets argentins organise des enlèvements crapuleux. Inspiré de faits réels, un thriller violent et magnétique. Buenos Aires, 1982. Patriarche d’une famille modèle, Arquímedes Puccio régente avec douceur son petit monde. Écarté des services de renseignement depuis le retour de la démocratie, Puccio a fait d’Alejandro, son fils cadet, le complice des lucratives activités criminelles qu’il mène pour son propre compte. Entouré d’amis riches, joueurs de rugby comme lui dans l’équipe d’un quartier huppé de la capitale, Alejandrolui fournit des informations sur ses camarades et leurs parents. Accompagné d’hommes de main, Puccio les enlève, les séquestre au soussol de la maison familiale et réclame de mirifiques rançons à leurs proches. Un jour, alors qu’il va être relâché, Ricardo Manoukian, l’une de leurs victimes, les reconnaît et menace de les dénoncer. Le jeune homme est retrouvé dans un champ avec trois balles dans la tête... NOIRS OFFICES S’inspirant d’un sordide fait divers qui a secoué l’Argentine au milieu des années 1980, Pablo Trapero brosse au travers de cette famille – apparemment – ordinaire le portrait psychologique d’un pays encore sous le coup de ses terribles années de dictature militaire et de leur kyrielle d’opposants disparus. Sous la coupe d’un pater familias qui fut informateur de la junte, son épouse (enseignante) et leurs quatre enfants (bien élevés) semblent aveugles et sourds aux crimes perpétrés sous leur toit. Impavide et glaçant, Arquímedes Puccio – formidable Guillermo Francella – a beau élaborer ses plans au petit bonheur la chance, il fait aussi preuve d’une précision maniaque, consignant avec soin forfaits et rentrées d’argent dans le carnet qui scellera sa chute. Les flash-back qui ponctuent le récit ainsi qu’une bande originale aux tubes primesautiers, de « Sunny Afternoon » des Kinks à « Just a Gigolo » de David Lee Roth, contrebalancent l’atmosphère suffocante des scènes violentes. Produit par Pedroet Augustin Almodóvar, plébiscité par le public et la critique, un thriller magnétique dans la veine des Affranchis de Scorsese. Lion d’argent, Mostra 2015 Meilleur film ibéroaméricain, Goya 2016 Meilleurs film, révélation masculine (Peter Lanzani), direction artistique, costumes et son, Académie des arts et sciences du cinéma d’Argentine 2015 Film de Pablo Trapero (Argentine/Espagne, 2015, 1h41mn, VF/VOSTF) Scénario  : Pablo Trapero, Esteban Student, Julian Loyola - Avec  : Guillermo Francella (Arquímedes Puccio), Peter Lanzani (AlejandroPuccio), Lili Popovich (Epifania Puccio), Giselle Motta (Silvia Puccio), Franco Masini (Guillermo Puccio), Gaston Cocchiarale (Marguila Puccio) - Production  : El Deseo, Matanza Cine, Kramer & Sigman Films 0.40 Le documentaire culturel 120 ans d’inventions au cinéma De tous les arts, le cinéma est le plus dépendant de la technique. Stan Neumannrecense plus d’un siècle de trouvailles nées de l’imagination et du désir. Depuis plus d’un siècle, le cinéma transforme notre manière de voir le monde. Mais la caméra n’est pas un œil. C’est une machine. En remontant là où le cinéma se fabrique, où l’intuition créatrice est inextricablement liée à la technique, ce documentaire permet de découvrir la face cachée des images qui nous fascinent. Dans les réserves de la Cinémathèque, des centaines de caméras et de machines plus originales les unes que les autres dorment sur les étagères. Les plus anciennes ont la beauté involontaire des objets d’autrefois, avec leurs mécanismes apparents, peu soucieux d’élégance ou d’ergonomie. PAYSAGE FANTASTIQUE Plonger dans ce monde mécanique, le reconstruire comme un univers en soi, l’appréhender comme un paysage fantastique  : voilà la force de ce documentaire, qui retrace les grandes aventures industrielles, les paris économiques, les bricolages et les rêves qui ont jalonné l’histoire du cinéma. Chaque objet présenté répond ainsi à une nouvelle prouesse ou à un changement technique majeur. Une histoire illustrée par les extraits de films des plus grands cinéastes, ceux qui, par leurs désirs, ont métamorphosé l’appareillage du septième art. Documentaire de Stan Neumann(France, 2016, 57mn) - Coproduction  : ARTE France, Les Films d’Ici, La Cinémathèque Française (R. du 9/11/2016) STAN NEUMAN/LES FILMS D'ICI mercredi 22 août ARTE MAG N°34. LE PROGRAMME DU 18 AU 24 AOÛT 2018 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :