Arte Magazine n°32 3 aoû 2019
Arte Magazine n°32 3 aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de 3 aoû 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Robert Redford...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
dimanche 4 août ARTE MAG N°32. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 AOÛT 2019 10 5.00 L R STATIONS-SERVICE SUPERSTARS (1-5) Série documentaire 7.15 EM LIVE ART Adrián Villar Rojas à Istanbul Collection documentaire 7.45 LM ROUTES À HAUTS RISQUES Andes  : la route de la mort Série documentaire 8.30 › 9.50 L ARTE JUNIOR 8.30 COSMOS, UNE ODYSSÉE À TRAVERS L'UNIVERS Programme jeunesse 09.15 MA VIE AU ZOO (10) Programme jeunesse 09.35 ARTE JUNIOR, LE MAG Programme jeunesse 9.50 LM L’IMPOSSIBLE MONSIEUR BÉBÉ Film 11.30 L’ART SORT DU CADRE L’art, un élément perturbateur ? ; Audace et provocation Série documentaire 12.30 R CUISINES DES TERROIRS La Slavonie, Croatie Série documentaire 13.05 EM ENQUÊTES ARCHÉOLOGIQUES Orcades, un pèlerinage néolithique Série documentaire 13.35 LEM ENQUÊTE D’AILLEURS Japon, les samouraïs Série documentaire 14.00 EM GIUSEPPE GARIBALDI Le combattant à la chemise rouge Documentaire 14.55 M ANDREAS HOFER – UN TYROLIEN CONTRE NAPOLÉON Documentaire 15.50 EM NAPLES, LE RÉVEIL DES VOLCANS Documentaire 16.45 EM DR. JACK & MR. NICHOLSON Documentaire 17.40 L E ART STORIES, L’ÂME DES MONUMENTS L’aventure des fresques Série documentaire 18.25 L R « CARMEN », « DON CARLOS » AU CONCOURS REINE ÉLISABETH Concert 19.10 E UN AIR DE DÉJÀ-VU Émission culturelle 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 GEO TOUR Magazine 20.50 EM LA MINUTE VIEILLE – SAISON 8 Histoire à chute Série 20.55 › 0.40 SUMMER OF FREEDOM 20.55 R JEREMIAH JOHNSON Film 22.45 30 ROBERT REDFORD L’ange blond Documentaire 23.40 30 KLAUS DINGER Aux avant-postes de la techno Documentaire 0.40 FAIRE BOUGER LES LIGNES Richard Siegal & Ballet of Difference Ballet 2.05 M ARTE JOURNAL 2.25 M UNE VIE DANS MA TÊTE Téléfilm 4.00 LEM ART STORIES, L’ÂME DES MONUMENTS Églises de lumière Série documentaire Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français PELLARIN/DALLE 19.10 Un air de déjà-vu En art, tout se recycle, rien ne se perd. Philippe Collin retrace la généalogie artistique des temps forts de la saison culturelle écoulée. Léonard de Vinci, peintre politique La rétrospective Léonard de Vinci, attendue au Louvre cet automne, aurait pu ne pas avoir lieu  : après avoir accepté de prêter des tableaux, l’Italie s’était ensuite ravisée un temps. Une polémique qui révèle, une fois de plus, les enjeux diplomatiques, politiques et économiques qui entourent cet artiste. Les comédiens amateurs Dans son film Les invisibles, sorti en janvier 2019, le réalisateur Louis-Julien Petit a confié à des comédiennes non professionnelles des rôles de SDF  : une habitude née avec le néoréalisme italien, et poursuivie par Maurice Pialat et Ken Loach. Le clash dans le hip-hop Été 2018. Les rappeurs Kaaris et Booba (photo) monopolisent l’attention des médias en se bagarrant dans l’aéroport d’Orly. Une recette vieille comme le rap pour attirer l’attention, même si la tradition du clash dans le hip-hop consiste à transformer la violence en art. Émission culturelle de Philippe Collin (France, 2019, 8x30mn) - Rédaction en chef  : Florence Platarets - Réalisation  : Clément Léotard Coproduction  : ARTE France, Diggers, Ex Nihilo 20.55 0.40 Summer of Freedom Une soirée en compagnie d’amoureux de la liberté  : Robert Redford et un pionnier de la techno, Klaus Dinger. 2019 WARNER BROS. ENTERTAINMENT, INC 20.55 Cinéma Soirée Robert Redford Jeremiah Johnson Un trappeur libertaire perd son fils et sa femme, massacrés par les Indiens. Avec Robert Redford, Sydney Pollack revisite le western dans un film magistral. Fuyant la civilisation, Jeremiah Johnson s’est réfugié dans les montagnes du Colorado. Entretenant de bonnes relations avec les autochtones, il adopte un enfant de pionniers massacrés, se lie avec un trappeur, Del Gue, et épouse Swan, la fille d’un chef indien. Installé dans une cabane d’hiver, il mène avec sa famille une vie sereine, jusqu’au jour où il décide de conduire des cavaliers dans la vallée sacrée de la tribu des Crow. Irrités par cette profanation, les Indiens se vengent en tuant sa femme et son fils...
RÉMY GRANDROQUES 2017 Présenté par Beth Ditto En partenariat avec WESTERN TRAGÉDIE Pour renouveler le genre, Sydney Pollack retourne aux sources du western, aux origines légendaires du Far West. À travers l’histoire d’un pionnier parti à la recherche de l’harmonie et finalement acculé à la haine, le cinéaste filme une chasse tragique et fait de son personnage un mythe. Désespéré par la civilisation, Jeremiah Johnson – magnifique Robert Redford – aspire à la liberté. Mais, dans l’immensité des Rocheuses, il existe d’autres lois, qu’il enfreint. Drame, souffrance, violence donnée et reçue  : une initiation douloureuse avec, peut-être, au bout, la reconnaissance et la paix. Lire page 6 Film de Sydney Pollack (États-Unis, 1971, 1h44mn, VF/VOSTF) - Scénario  : John Milius, Edward Anhalt, David Rayfiel, d’après le roman Mountain Man de Vardis Fisher et la nouvelle Crow Killer de Raymond W. Thorp et Robert Bunker - Avec  : Robert Redford (Jeremiah Johnson), Will Geer (Griffe d’ours), Stephan Gierasch (Del Gue) - Production  : Warner Bros., Wizan-Standford Production - (R. du 31/3/2002) 22.45 Soirée Robert Redford Robert Redford L’ange blond 23.40 Pop culture Klaus Dinger Aux avant-postes de la techno De ses débuts avec Kraftwerk à l’essor du krautrock, retour sur le parcours du musicien allemand Klaus Dinger, précurseur de la techno. Nul n’est prophète en son pays. Le musicien Klaus Dinger (1946- 2008), originaire de Düsseldorf, en sait quelque chose. Après avoir fait ses classes à la batterie au sein Acteur, réalisateur et producteur, l’irrésistible Robert Redford s’est fait le héraut d’une Amérique idéale, à l’écran comme dans ses engagements. Portrait d’un homme en perpétuelle quête de liberté. « Je suis un acteur par métier, mais un militant par nature. » Pur produit blond et hâlé de la côte californienne, Robert Redford, né en 1936, a dépassé l’image de sex-symbol qu’on cherchait à lui imposer en n’abdiquant jamais sa liberté. Depuis Daisy Clover de Robert Mulligan, qui l’a révélé en 1965, celui qui se rêvait peintre après un passage par les Beaux-Arts de Paris, a incarné plus que quiconque le versant solaire de l’Amérique, entre persévérance, indépendance, idéalisme et intégrité. De la cause écologique, qu’il a défendue en pionnier, à la critique des dérives des institutions, de Jeremiah Johnson aux Trois jours du Condor (tous deux de Sydney Pollack) en passant par Les hommes du président d’Alan J. Pakula ou L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (qu’il a réalisé), Robert Redford a mis sa prodigieuse filmographie au service de ses engagements politiques. Loin des feux de Hollywood, dans la nature sauvage de la vallée de l’Utah, où il s’est installé avec sa première femme, Lola Van Wagenen, il a par ailleurs érigé une formidable tribune pour ses combats en fondant, en 1985, le festival de cinéma indépendant de Sundance. de la mythique formation électro Kraftwerk, il fonde dans les années 1970 les groupes Neu ! et La Düsseldorf, à travers lesquels il expérimente un style inédit, précurseur de la techno et baptisé « krautrock ». Sa caractéristique principale est rythmique  : l’hypnotique « Motorik Beat » influencera notamment Iggy Pop et Stephen LIBRE PENSEUR De son enfance à son dernier film, The Old Man & the Gun de David Lowery, Pierre-Henry Salfati (Martin Buber, itinéraire d’un humaniste) parcourt, au fil d’archives, d’extraits de films et d’analyses de spécialistes (son biographe officiel Michael Feeney Callan, le journaliste Serge Kaganski), l’éblouissante carrière d’une légende aux multiples facettes, qui a régné en majesté sur le cinéma hollywoodien, sans renier pour autant ses convictions. Lire page 6 Documentaire de Pierre-Henry Salfati (France, 2019, 52mn) - Coproduction  : ARTE GEIE, Zeta Productions Morris, le batteur de New Order. Ce documentaire revient sur les événements qui donnèrent naissance à ce mouvement iconique, ou comment une peine de cœur a révolutionné l’histoire de la musique. Documentaire de Jacob Frössén (Suède, 2019, 1h) dimanche 3 août ARTE MAG N°32. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 AOÛT 2019 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :