Arte Magazine n°31 29 jui 2000
Arte Magazine n°31 29 jui 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de 29 jui 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : nuits d'Orient.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
m ardi 1 e r a o û t Nuits d’Orient Avec les témoignages de Georgio Armani, Paloma Picasso, Thierry Mugler, Carole Bouquet, Marie Gillain, Jacques Rocher, Serge Lutens, Jean-Paul Goude… 21.45-00.30 Parfums L’h i s t o i re du parfum est celle du monde parc ou ru par le désir des hommes. À la fois trace, mémoire, prolongement de la personnalité, il fixe l’intangible au creux d’une main ou à la naissance d’une gorge. ARTE ouvre la boîte aux senteurs en compagnie des plus grands créateurs. « Une femme qui ne porte pas de parfum n’a pas d’avenir. » (Coco Chanel) ARTE G.E.I.E. (Rediffusion partielle du 14 février 1999) 21.45 Tous les parfums de l’Arabie Documentaire de Maud Molyneux et Jacqueline Blanc-Mouchet Réalisation : Frédéric Le Clair (1998-1h30mn) Commentaire dit par Michael Lonsdale Qu’est-ce qu’un parfum ? Comment fabrique-t-on une bonne fragrance ? Qu’estce qui fait son succès ? Les plus grands créateurs témoignent de leur travail et de l’évolution de la profession dans un documentaire truffé d’anecdotes. Saviez-vous que Cléopâtre parfumait les voiles de ses galères ? que les femmes de la Renaissance croquaient du gingembre ? que les Dogons du Mali raffolent de l’odeur de l’oignon ? qu’au XVII e siècle « l’eau de mille fleurs » s’obtenait par distillation de bouses noires ? Toutes ces informations et de nombreuses anecdotes savoure u s e s ponctuent ce vaste panorama ret r a ç a n t l’h i s t o i re du parfum. Maud Molyneux et Jacqueline Blanc-Mouchet rappellent que le parfum a deux fonctions essentielles. On l’utilise pour masquer les odeurs (la puanteur de Versailles au XVII e siècle), mais aussi, et peut-être surtout, pour en re h a u s- ser certaines. L’utilisation de graisses animales, de fragrances musquées (l’ambre, la civette, l’urine…) accentue les attraits du corps, comme le corset met en valeur les f ormes des dames. Peut-on imaginer un p arfum idéal, qui séduise à coup sûr ? « I l faudrait un parfum qui agisse en deux t e m p s, explique le sexologue Jacques Waynberg. Dans un premier temps, il annu - lerait le dégoût. Dans un second temps, il faudrait qu’il fasse revenir ce qu’on a voulu masquer : les odeurs corporelles. Or, ce sont deux re g i s t res complètement diff é - rents... » Pas de recette miracle, donc, mais des milliers de combinaisons possibles… Maud Molyneux et Jacqueline Blanc- Mouchet ont recueilli les témoignages de créateurs (Serge Lutens, Paloma Picasso, T h i erry Mugler), de « nez » (Jean-Paul Guerlain, Jean-Claude Ellena), mais aussi de designers et de publicitaires (Jean-Paul Goude, Van Tranh). Avec eux, on suit toutes les phases d’élaboration d’un parfum : la re c h erche des matières pre m i è res, l’élaboration du « jus », la fabrication en usine, le
choix du nom, le design du flacon, les tests... Jusqu’aux campagnes de publicité, qui font de plus en plus appel à des actrices (Juliette Binoche, Marie Gillain). Les enjeux sont énormes : « Il faut environ un an pour f ai re un parf u m, confie Serge Lutens. Et sur cent vingt lancements par an en France, il n’y aura que cinq à six succès... » 23.15 Odeurs de vie Documentaire de Jacqueline Blanc-Mouchet et Maud Molyneux Réalisation : Frédéric Lossignol (1999-30mn) Quel rôle jouent les odeurs chez l’homme ? Pourquoi certaines sont-elles ressenties comme « mauvaises » ? Dans les sociétés modernes, les odeurs c o r p o relles sont taboues. Mais si les messages olfactifs – notamment les phéromones – jouent un rôle essentiel chez les animaux, pourquoi pas chez l’homme ? Les odeurs influent bel et bien sur notre fonctionnement biologique. Le seuil de tolérance varie selon les âges, les personnes, les siècles et les cultures. Il dépend surtout de l’h i s t o i re de chacun. Car l’odeur a un très fort pouvoir de réminiscence. Elle réinstalle le passé instantanément ; un passé sensuel, chargé d’émotion... « L’odeur est le résultat d’une rencontre éphémère entre des molécules et des récepteurs nichés au fond de notre nez. Cette rencontre dure peut-être un millionième de seconde, mais elle suffit à déclencher un signal important qui est enregistré dans notre mémoire. » (Patrick Mac Leod) Créé en 1921, le N°5 arrive toujours en tête des ventes et frôle la barre des 5% de part de marché mondial. (extraits du story-board de Manara pour le spot de Luc Besson). 23.50 Le mythe du N°5 Documentaire de Maud Molyneux Réalisation : Frédéric Lossignol (1999-30mn) Comment est né le N°5 de Chanel ? Pourquoi est-il devenu mythique ? Histoire d’un parfum fabuleux et indémodable. « Il est présent sans être agressif. Il n’a pas qu’une seule note ; il ne raconte pas une seule chose. C’est un parfum mystérieux qui fait rêver des hommes et des femmes différents sans pour autant vous envahir. » (Carole Bouquet) Mélange unique de jasmin, d’iris et de roses de mai, le N°5 connaît depuis soixante-quinze ans un succès mondial. Marie- Louise de Clermont-Tonnerre (directrice de la communication de Chanel) raconte comment est né le « jus » du N°5, l’origine de son nom, son lancement dans le Paris des années 20 et l’influence de Coco Chanel. Avec le témoignage de Carole Bouquet et les coulisses du spot de Luc Besson. 00.20 Sans toi Court métrage d’Éric Mahé (France, 1998-9mn) Avec : Sandrine Caron, Jérôme Keen Une femme est atteinte d’une maladie inconnue : son reflet dégage une odeur pestilentielle…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :