Arte Magazine n°31 29 jui 2000
Arte Magazine n°31 29 jui 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de 29 jui 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : nuits d'Orient.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
lundi 31 juillet Sophia Loren joue et Renata Tebaldi chante par sa bouche. ●●● coup travaillé le play-back), doublée par le soprano cinglant de Renata Tebaldi (son c on t re-ut du Nil est d’une fermeté irr é pro - chable). Loïs Maxwell est une Amneris vipérine, doublée par l’immense Ebe Stignani (c’est un des mérites du film que de la faire redécouvrir). (…) Une légende s’e fface. L’A ï d a ‘cinquante’de Sophia Loren peut maintenant devenir un film culte comme le Rocky Horror Picture Show, les films de Divine ou le S e x t et de Mae We st. » (Jean-François Briane in Libération) 22.20 Court circuit -1 re partie Miroir du ciel (En el espejo del cielo) Court métrage de Carlos Salces (Mexique, 1998-10mn) - VOSTF Avec : Malcom Vargas (Luis), Alicia Laguna (Juana) Photographie : Chuy Chavez Son : Santiago Nuñez Musique : Carlos Warman Production : Beret Films ARTE G.E.I.E. Oh, les beaux avions ! Le jeune Luis est fasciné par les avions qui se reflètent dans l’eau. Et s’il essayait d’en attraper un ? Pour y parv en ir, l’enfant doit f ai re preuve de beaucoup de malice, car cela n’est pas aussi facile qu’il y paraît… Imagine air Un film très touchant sur l’imagination enfantine, débordant de poésie et aux prises de vues admirables. Carlos Salces réussit à re n d re crédible un monde imagi - naire où l’impossible devient possible. 22.30 Terminale Film de Francis Girod (France, 1998-1h40mn) Scénario : Francis Girod, Gérard Miller, d’après une nouvelle de Gérard Miller Avec : Adrienne Pauly (Sarah), Éléonore Gosset (Caroline), Anna Mouglalis (Claire), Loïc Corbery (François), Mathieu Crépeau (Thomas), Alexandre Chacon (Nicolas), David Geselson (Jérôme), Bruno Wolkowitch (Terrien), Jean-Michel Dupuis (Mayard) Photographie : Thierry Jault Son : André Hervée Montage : Isabelle Dedieu Production : Ognon Pictures LASEPTARTE Une lycéenne se suicide. Ses amis enquêtent et découvrent que leur prof de philo fraie avec les milieux négationnistes et satanistes… Sur un scénario de Gérard Miller. Une bande de copains en terminale dans un lycée parisien. Un matin, Caroline arrive l’air complètement perdue. Elle refuse de parler à son ami, mais accepte de se confier à Claire. Quelques minutes plus tard, elles rejoignent les autres en cours de philo. Rémi Terrien, professeur à la fois Caroline (Éléonore Gosset) est séduite par son prof de philo, le mystérieux Rémi Terrien (Bruno Wolkowitch). séducteur et méprisant, prend aussitôt Caroline à partie pour illustrer son cours sur la liberté. Après s’être moqué d’elle, il fait tomber à terre son classeur. La jeune fille le ramasse, déclare qu’elle n’en peut plus, se dirige vers la fenêtre et saute. Le lendemain, Claire apprend à ses amis que C a roline avait couché avec Terrien deux jours plus tôt. Persuadés que leur prof est
un pervers sexuel, ils s’introduisent chez lui à la recherche de preuves. Mais c’est pour découvrir que Terrien est lié à des mouvements négationnistes et satanistes… Ados contre salaud « Il y a, dans la vie de chacun, un moment particulier qui embarrasse tout le monde et qu’on nomme l’adolescence. Mais de quoi s’agit-il exactement ? D’un vacillement, d’une déstabilisation. La plupart des re p è res qui jusque-là balisaient l’existence piquent du nez. Rien ne vient plus hanter l’adolescent que la question de savoir qui il est. Et du coup, alors même qu’on pourrait c ro i re que la vie, la vraie vie commence, c’est la pulsion de mort – via la moto, la drogue, le suicide… – qui se pointe au ren - dez-vous. J’avais depuis longtemps envie d’é c r i re un C ercle des poètes disparus, mais inversé : l’histoire d’une petite bande d’adolescents confrontés non pas à un prof généreux et respectable, mais à un authen - tique salaud. Les lycéens de la petite bande ne s’y attendaient pas ; ils n’avaient rien prévu et les voilà devant cette question que la désinvolture de l’époque aurait pré - féré qu’ils ne se posent pas : que faire face à l’abjection ? Termi n a l e m on t re cela parf ai t e me nt. « Je n’ai pas choisi d’avoir Terrien comme pro f, h u r l e r a Sarah à Thomas pour le décider à agir. Mais maintenant, tu es comme nous : tu l’as dans la tronche cette c a r i c a t u re de pourri ! » O u i, comment donner du poids à ce qu’on pense quand on a 17 ans ? Comment ne pas renoncer sur le chemin de son désir ? Comment deve- nir l’acteur de sa pro pre vie quand c’est peut-être le pire qui vous guette ? » (G é r ard Miller) La classe de terminale mène l’enquête. 00.05 Court-circuit - 2 e partie Explosé Court métrage de Werner Kranwetvogel (Allemagne, 1997/98-15mn) Avec : Dominic Raacke (Frank Müller), Georgia Stahl (Dörte Skalski), Maria Peschke (Anna Brückl), SeppSchauer (Alois Brückl) Musique : Nick Reich Production : Claudia Gatzke ARD/BR Une parodie rock de X-Files ! Frank Müller et Dörte Skalski sont deux agents secrets spécialistes des questions p a r a n ormales. Ils dérangent tellement de monde qu’on a décidé de fermer leur service. Alors qu’ils vident leur bureau, ils reçoivent un appel de Bavière : le batteur d’un groupe de hard local a mystérieusement disparu, ne laissant sur son tabouret qu’une vague gelée verte… Un bouquet d’immortels Court métrage de Frédéric Landenberg (Suisse, 1997-16mn) Scénario : Frédéric Landenberg, Oliver Tscherrig Avec : Sylvie Chaintrier, Thierry Jorand, Jacques Michel Photographie : Pascal Montjovent Production : Alizés Productions, Sand Films, TSR, Loterie romande LA SEPTARTE (Rediffusion du 19 juillet 1999) Un immeuble inquiétant, une femme seule au milieu des fantômes... Un blessé est évacué en ambulance. Les habitants de l’immeuble, inquiétants spécimens d’humanité, s’interpellent dans l’escalier. Une délégation va rendre visite à une jeune femme enceinte pour la réconfort er. Mais celle-ci n’a besoin de rien, non, vraiment. D’ailleurs, son mari va rentrer... Les locataires chimériques S ervi par une belle utilisation de l’espace et de la caméra portée, Un bouquet d’imm ortels renouvelle agréablement le thème de la solitaire vivant avec ses fantômes. Un groupe de rock façon Spinal Tap est décimé par des forces mystérieuses. Heureusement, un couple de détectives versés dans le paranormal intervient.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :