Arte Magazine n°31 28 jui 2018
Arte Magazine n°31 28 jui 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de 28 jui 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : voilà l'été !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ARTE MAG N°31. LE PROGRAMME DU 28 JUILLET AU 3 AOÛT 2018 6 Du 28 juin au 26 août Feuilleton dessiné Été Sur Instagram  : @ete_arte En partenariat avec Les abonnés au compte Instagram d’Été (près de 80 000 fin août 2017) se posaient la question depuis près d’un an  : Olivia et Abel, le couple star de la série dessinée, ont-ils réussi à se retrouver après leur séparation volontaire, lors de la dernière saison estivale ? Marquée par les défis cochés dans leur bucketlist (ces choses que l’on souhaite faire au moins une fois dans sa vie), la première saison du feuilleton sur Instagram laissait la part belle aux trips hallucinatoires et aux expériences sexuelles... les plus inattendues. Narration ancrée dans le réel et fiction publiée quotidiennement  : tout en reprenant les clés du succès d’Été version 2017, ce nouvel opus s’appuie sur l’univers graphique de la dessinatrice Cécile Bidault et ose s’affranchir du Après une saison 2017 passée à squatter Instagram avec succès, Abel et Olivia, les héros du feuilleton BD Été, reviennent pour un deuxième volet. Entre road trip et secrets de famille, la série dessinée d’ARTE dépeint avec humour et tendresse les aventures de trentenaires prêts à tous les défis. On the road again traditionnel format « case à case » pour s’aventurer sur les chemins de l’animation. Pour accompagner les internautes du 28 juin au 26 août, ce nouvel Été n’hésitera pas non plus à utiliser du son pour raconter son histoire. Sous la plume des auteurs Thomas Cadène, Joseph Saffiedine et Camille Duvelleroy, la deuxième saison d’Été se focalise davantage sur Olivia et sur les événements de sa vie, dans lesquels de nombreux trentenaires se reconnaîtront  : la mort d’une grand-mère, l’envie de savoir d’où l’on vient, l’appel du large... La série se mue aussi en road trip, entraînant le lecteur des Cévennes à la Bretagne. Comme dans la première édition, des surprises vont ponctuer le déroulement de l’histoire grâce aux possibilités offertes par la story, le format d’Instagram qui met plus à l’honneur le récit que la simple publication de posts. L’an dernier, plus d’un quart des lecteurs avaient en effet lu Été de cette façon, et l’ensemble du feuilleton avait frôlé les 4 millions de vues ! Toujours produite par Bigger Than Fiction et ARTE France, cette deuxième saison assume une veine encore plus « feuilletonnante », presque même cinématographique, avec la patte musicale aérienne apportée par les duettistes de Santoré. « Cette suite n’était pas prévue après la structure en palindrome de la première saison, assure Camille Duvelleroy, mais l’envie était très forte de poursuivre avec les deux personnages. » Grand bien leur en a pris. Nicolas Bole BIGGER THAN FICTION
PETER BISCHOFF/1977 GETTY IMAGES Lundi 30 juillet à 20.50 Film La moutarde me monte au nez Suivi du documentaire Pierre Richard Le discret Lire page 12 Le grand inquiet avec un humour noir La France aurait-elle un problème avec ses comiques ? Tout en leur accordant des triomphes populaires, une part non négligeable de la critique a souvent eu tendance à les regarder avec une réserve plus ou moins polie, leur préférant leurs homologues étrangers, et plus particulièrement américains. Pierre Richard apparaît comme le meilleur symbole de cette relation inégale  : immédiatement identifiable dans l’inconscient collectif en grand blond (avec sa fameuse chaussure noire) et en compagnon d’infortune de Gérard Depardieu chez Francis Veber, son importance dans l’histoire de la comédie hexagonale semble avoir été occultée au fil des décennies. Injustice flagrante, tant ce distrait lunaire s’inscrit dans la longue tradition des comiques burlesques américains, lui qui a en partage avec ses illustres ainés l’abattage grimaçant d’un Jerry Lewis, la vivacité élastique d’un Charlie Chaplin – et son humour noir, désespérant et salvateur –, sans oublier l’élégance athlétique d’un Buster Keaton, à laquelle s’ajoute la qualité première d’un corps burlesque  : son pouvoir de destruction « malgré lui ». Sa trop grande carcasse le transforme ainsi au moindre geste en éléphant affolé dans le magasin de porcelaine des conventions sociales. L’artiste en « Il faut faire des films quand on est en colère », affirmait Samuel Fuller. Pierre Richard a passé sa carrière à ajouter « et faire rire, pour que le message passe mieux ». Tour d’horizon de l’œuvre rageuse et rigolarde d’une figure majeure de la comédie française. fera une signature, saccageant méticuleusement le décor grisâtre de la France pompidolienne, puis giscardienne, avec une innocence qui n’a d’égale que son insolence. ESTHÉTIQUE DE LA CHUTE Mais derrière l’acteur s’agite également un réalisateur engagé, prompt à dénoncer les travers de son époque par son humour anarchisant et profondément inquiet. C’est ainsi que les milieux de la pub, de la télépoubelle et de la vente d’armes se voient atomisés dans ses films Le distrait, Les malheurs d’Alfred et Je sais rien, mais je dirais tout, faisant du cinéaste Pierre Richard un héritier assumé de l’esprit libertaire de Mai 68. Son style inimitable ne fit malheureusement que trop peu école, son talent ayant été peu à peu étouffé par le manque de créativité des réalisateurs. Qu’importe  : si l’albatros baudelairien était empêché par ses ailes de géant, ce sont bien les jambes immenses de ce flamant rose qui auront élevé l’esthétique de la chute au rang d’art engagé. Belle revanche pour cet enfant solitaire, qui ne voulait rien tant que faire le pitre pour être pris au sérieux. Augustin Faure 7ARTE MAG N°31. LE PROGRAMME DU 28 JUILLET AU 3 AOÛT 2018



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :