Arte Magazine n°31 28 jui 2018
Arte Magazine n°31 28 jui 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de 28 jui 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : voilà l'été !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
lundi 30 juillet ARTE MAG N°31. LE PROGRAMME DU 28 JUILLET AU 3 AOÛT 2018 12 5.00 7 R FRANK PETER ZIMMERMANN ET L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE LA RADIO BAVAROISE Concert 5.50 M XENIUS Les éclipses  : Soleil et Lune jouent à cache-cache Magazine 6.15 R ARTE REPORTAGE Syrie  : la révolution confisquée ? ; Pakistan  : un billet retour pour l’Afghanistan Magazine m 7.10 L ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.15 M 360° GEO Guano, sale besogne au paradis des oiseaux Reportage 8.00 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 8.40 LM L’ALTAÏ EN 30 JOURS La bénédiction du ramadan Série documentaire 9.25 L 360° GEO La Colombie et ses bus multicolores ; Venezuela, le lac des mille éclairs ; Cuba, danse avec les orgues de Barbarie Reportage 12.15 LM LA GRÈCE D’ÎLE EN ÎLE La Crète Série documentaire 12.50 L ARTE JOURNAL 13.00 L R LA GRÈCE – DES MONTAGNES À LA MER Épire Série documentaire 13.35 LEM PARLEZ-MOI DE VOUS Film 15.10 LEM PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS Camargue Série documentaire Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Diffusion en haute définition Disponible en replay 15.35 ER NAISSANCE D’UNE SAGE-FEMME Documentaire u 16.30 ER INVITATION AU VOYAGE Émission 17.10 R XENIUS Comment lutter contre le braconnage ? Magazine 17.35 L ER PAYSAGES D’ICI ET D’AILLEURS L’Ardèche Série documentaire.1 n 18.05 L HISTOIRES D’ARBRES Les survivants Série documentaire 19.00 EN PASSANT PAR... Le nord de l’Alsace Série documentaire 19.45 L ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.47 E LA MINUTE VIEILLE Menu très très spécial Série 20.50 LA MOUTARDE ME MONTE AU NEZ Film 22.35 60 PIERRE RICHARD Le discret Documentaire 23.30 ER MEURTRES ? Film 1.15 L LUEURS DANS L’OBSCURITÉ Documentaire 2.35 M SILICON VALLEY – EMPIRE DU FUTUR Documentaire 3.55 LM ARTE JOURNAL Pour mieux profiter d’ARTE Multidiffusion Rediffusion Version française Version originale sous-titrée en français Vidéo à la demande Version originale sous-titrée en français 1974 STUDIOCANAL_RENN PRODUCTIONS_ROISSY FILMS 20.50 Cinéma Soirée Pierre Richard La moutarde me monte au nez Un professeur de mathématiques est entraîné dans un scandale « paparazzesque », impliquant une starlette de cinéma. Une comédie burlesque menée tambour battant par Pierre Richard, éternel dindon de la farce. Pierre Duroy, professeur respecté de mathématiques et fils du maire d’une petite ville du sud de la France, partage son temps entre l’école pour jeunes filles où il enseigne, les discours qu’il écrit pour son père, et les articles qu’il corrige pour son ami d’enfance journaliste. À quelques kilomètres de la ville, le tournage d’une grosse production cinématographique enflamme les esprits à cause de la présence de Jackie Logan, une jeune vedette de cinéma – et de la nuée de paparazzi qu’elle entraîne. L’enseignant et la starlette  : deux destins que tout oppose et qui, bien sûr, se heurteront avec un fracas jubilatoire. GRAND BURLESQUE Sautillante et complice, la partition de Vladimir Cosma, signature des films seventies à la française, marque le tempo du grand burlesque orchestré par son maître en France, Claude Zidi, qui laisse le champ libre au corps contrarié de Pierre Richard, éternellement élastique et lunaire. Victime des imbroglios les plus absurdes, le comédien traverse les plans de part en part, trébuchant, escaladant, tombant et se redressant face à Jane Birkin, qui joue à la perfection de sa petite musique pétillante. À noter également, la présence toujours savoureuse de Claude Piéplu, en maire conservateur légèrement irritable. Lire page 7 Film de Claude Zidi (France, 1974, 1h34mn) Scénario  : Claude Zidi, Pierre Richard, Michel Fabre - Avec  : Pierre Richard (Pierre Durois), Jane Birkin (Jackie Logan), Claude Piéplu (Hubert Durois), Jean Martin (le proviseur), Danielle Minazzoli (Danielle), Vittorio Caprioli (le metteur en scène), Julien Guiomar (Albert Renaudin), Henri Guybet (Patrick) - Production  : Films 7, Les Films Christian Fechner, RennProductions, Simar Films
KEVIN MICHEL 22.35 Soirée Pierre Richard Pierre Richard Le discret Iconique et adulé, le « grand blond » se dévoile dans un documentaire qui rend hommage à son talent élastique, sa maladresse touchante et son cinéma, plus politique qu’il n’y paraît. Descendant direct de Buster Keaton, Charlie Chaplin, Stan Laurel ou des Marx Brothers, Pierre Richard a toujours mis son corps au service de son art. Après des débuts de clown blanc au cabaret – au côté de Victor Lanoux – Yves Robert, qui l’a repéré, le conseille  : « Tu n’es pas un comédien, tu es un personnage. Fais ton propre cinéma, puisque tu n’as pas ta place dans le cinéma des autres. » La suggestion fera éclore le premier film joué et réalisé par Pierre Richard, l’histoire d’un Distrait perdu dans le monde carnassier de la publicité et dont la maladresse naïve dévoile tous les travers. CANDEUR DÉSARMANTE Pierre Richard est un révélateur  : sa poésie lunaire finit invariablement par faire tomber les masques. Pour donner la réplique à son personnage ingénu, il écrit des rôles de militaires, de patrons, de bourgeois et de curés, figures symboliques de l’oppression dans les années 1970. Tous finissent par chuter de leur piédestal, désarmés par la candeur du personnage. Pierre Richard dépasse ainsi la comédie burlesque pour faire souffler, l’air de rien, un doux vent de révolte. Partagé entre archives éclairantes (« Je suis un comédien plus à l’aise avec ses jambes qu’avec sa langue », raconte Pierre Richard au sein d’une belle sélection d’entretiens) et la participation du comédien – qui endosse le temps de quelques mimiques le costume de ses aînés maîtres du burlesque –, un touchant portrait-documentaire de Grégory Monro, en l’honneur d’un artiste trop longtemps snobé par la critique. Lire page 7 Documentaire de Grégory Monro (France, 2018, 52mn) Coproduction  : ARTE France, Temps noir Sur arte.tv, retrouvez Dialogue avec Pierre Richard, une leçon de cinéma enregistrée en 2016 à la Cinémathèque française. 23.30 Cinéma Meurtres ? L’euthanasie en question, avec Fernandel à contre-emploi et Jeanne Moreau dans son premier grand rôle. Noël Annequin, viticulteur, vit sur ses terres avec sa femme Isabelle. Ses frères, établis à Aix-en-Provence, le dédaignent. L’aîné, Hervé, est avocat ; Blaise, le cadet, est chirurgien. Atteinte d’un cancer, Isabelle supplie son mari d’abréger ses souffrances. Noël s’exécute, la mort dans l’âme puis va s’en expliquer à ses frères. Par crainte du scandale, ceux-ci tentent d’étouffer l’affaire. Mais des lettres anonymes parviennent au procureur, et Noël décide de se constituer prisonnier. La famille veut plaider l’irresponsabilité et le faire enfermer pour maladie mentale. Seule Martine, la fille de Blaise, compatit à son drame. 1.15 La lucarne Lueurs dans l’obscurité Un fascinant voyage dans le travail photographique de trois artistes aveugles ou malvoyants. Les photographes américains Sonia Soberats, Bruce Hall et Pete Eckert (photo) ont été révélés par l’exposition collective canadienne Sight Unseen, qui présente les clichés d’artistes aveugles ou malvoyants. Loin de brider leur créativité, la contrainte du handicap visuel a constitué pour eux un point de départ libérateur pour des explorations sensorielles inédites. « Même en l’absence de données, le cerveau continue de créer des images », fait remarquer Pete Eckert. Guidé par son chien dans les rues de CITÉ FILMS/FIDES JEU DE VILAINS Un scénario solidement charpenté, des dialogues caustiques et des numéros d’acteur brillants  : cette saga familiale riche en péripéties offre son premier rôle dramatique à Fernandel et révèle Jeanne Moreau dans celui d’une jeune femme anticonformiste. Seul ce duo trouve grâce aux yeux du réalisateur, qui assène une charge violente contre l’hypocrisie ambiante. Représentante d’une bourgeoisie provinciale que le dialoguiste Henri Jeanson tenait en horreur, la famille Annequin se livre sous nos yeux à un véritable dépeçage, jusqu’à ce qu’un coup d’éclat ruine les petits calculs de ces parents indignes. Film de Richard Pottier (France, 1950, 1h44mn, noir et blanc) Scénario  : Charles Plisnier, Maurice Barry, Henri Jeanson - Avec  : Fernandel (Noël Annequin), Jeanne Moreau (Martine Annequin), Raymond Souplex (Blaise Annequin), Jacques Varennes (Hervé Annequin), Colette Mareuil (Lola Annequin) - Production  : Cité Films, Fidès - (R. du 6/7/2006) PETE ECKERT/WELT FILM Sacramento, cet ancien sculpteur de formation a exercé de nombreux métiers avant de perdre peu à peu la vue et de trouver sa voie dans la photographie. Ancienne comptable, Sonia Soberats est devenue aveugle après la disparition brutale de ses deux enfants. La photo a constitué pour elle une thérapie et l’a aidée à assumer la charge matérielle de ses petits-enfants. Mettant en scène des figures spectrales, elle assure qu’« on ne commence à comprendre l’immense pouvoir de la lumière qu’une fois qu’on est aveugle ». De son côté, Bruce Halla photographié la nature pendant plus de trois décennies avant de perdre progressivement son acuité visuelle. Passionné par les effets d’eau, il parvient à superviser les portraits qu’il réalise de sa famille, les yeux collés sur l’écran de son ordinateur. Laissant une large place à la découverte de leurs clichés, Lueurs dans l’obscurité convie à un fascinant voyage – visuel, mais aussi sonore. Documentaire de Frank Amann(Allemagne, 2016, 1h19mn) Coproduction  : ARTE/WDR, Weltfilm lundi 30 juillet ARTE MAG N°31. LE PROGRAMME DU 28 JUILLET AU 3 AOÛT 2018 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :