Arte Magazine n°31 25 jui 2020
Arte Magazine n°31 25 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de 25 jui 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : villes prodiges, la série documentaire de Frédéric Wilner.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
vendredi 31 juillet ARTE MAG N°31. LE PROGRAMME DU 25 AU 31 JUILLET 2020 20 5.00 M TRACKS Magazine 5.30 R XENIUS Trains et météo  : circuler envers et contre tout Magazine 6.00 M ARTE REPORTAGE Magazine 6.55 ARTE JOURNAL JUNIOR Programme jeunesse 7.00 EM GEO REPORTAGE Le carnaval de Schignano, étrange et archaïque Reportage 7.45 M LA SANTERÍA DE CUBA Culte des divinités et rituels Documentaire 8.30 EM INVITATION AU VOYAGE Émission 9.10 LEM PLASTIC PARTOUT ! Histoires de déchets Documentaire 10.45 EM PEUT-ON SAUVER LE CORAIL ? Documentaire 11.55 LM ÉPAVES ET POLLUTION Les larmes noires de l’océan Documentaire 12.50 ARTE JOURNAL 13.00 LR LA GRÈCE D’ÎLE EN ÎLE La Crète Série documentaire 13.35 LDM a a. LITTLE MISS SUNSHINE Film 15.15 DM L’HISTOIRE SANS FIN Film 16.45 ER INVITATION AU VOYAGE Émission Z ce 17.45 ER JARDINS D’ICI ET D’AILLEURS Peterhof (Russie) Série documentaire 18.15 R QUEL TEMPS POUR DEMAIN ? (1 & 2) Le vent  : un voyage météorologique Documentaire 19.45 ARTE JOURNAL 20.05 28 MINUTES Magazine 20.52 ER LA MINUTE VIEILLE Proposition indécente Série 20.55 L DR LES SIRÈNES DE LEVANZO Téléfilm... H 22.35 › 1.35 SUMMER OF DREAMS 22.35 ER KATE BUSH La sorcière du son Documentaire 23.30 PINK FLOYD Delicate Sound of Thunder Concert 1.00 TRACKS Spécial «Summer of Dreams» Magazine 1.35 M ALBUM DE FAMILLE Film Pour mieux profiter d’ARTE Sous-titrage pour sourds et malentendants Audiovision pour aveugles et malvoyants Disponible en replay Vidéo à la demande 3.15 EM JOËL POMMERAT Le théâtre comme absolu Documentaire 4.15 EM ÉTONNANTS JARDINS Awaji Yumebutai, Japon Série documentaire Multidiffusion Rediffusion Versions linguistiques disponibles Disponibilité en ligne Date de disponibilité Date de fin de replay en avant-première 20.55 Fiction Les sirènes de Levanzo Réunis sur une île sicilienne par les préparatifs d’une noce, Ivan (Bruno Todeschini) et Chiara (Alessia Barela) cèdent à leur attirance l’un pour l’autre. Un amour contrarié par leurs réticences à s’engager. Peacock Film Ivan (Bruno Todeschini), botaniste grenoblois de 45 ans, se rend sur la petite île de Levanzo, au large de la Sicile, pour finaliser les préparatifs du mariage de son frère Richard, qui sera célébré six jours plus tard. Il est bientôt rejoint par la meilleure amie de la mariée, Chiara, costumière venue de Pise. Dès leur rencontre, tous deux ressentent une attirance incontestable, à laquelle ils réagissent par un mouvement de recul. Chiara parce qu’elle est mariée depuis quinze ans et ne veut pas risquer l’avenir de son couple, Ivan parce qu’il craint de s’engager dans une nouvelle relation vouée à l’échec par l’éloignement. Pourtant, ils sont incapables d’enrayer l’explosion de leurs sentiments. Ils décident alors de vivre leur amour à corps perdu pendant les quelques jours qui les séparent de l’arrivée des invités, au nombre desquels Stefano, le mari de Chiara. La noce terminée, ils repartiront chacun de leur côté. Mais quand Stefano annonce son souhait de venir sur l’île un jour plus tôt que prévu, la crise éclate entre les deux amants. Pour Ivan, la loyauté qu’affiche Chiara envers son mari n’est que mensonge. VERTIGES DE L’AMOUR Malgré leur volonté de contrôler cette histoire qu’ils voulaient sans lendemain, les deux amants découvrent dans la douleur que cette relation éphémère a pris une place qu’ils se refusent à lui accorder. Jouant avec bonheur des splendeurs de l’île et du talent de ses acteurs – Bruno Todeschini en tête –, Rolando Colla signe un film à la fois profond et léger, touchant et troublant, sur les vertiges de l’amour. (Sette giorni) Téléfilm de Rolando Colla (Suisse/Italie, 2016, 1h37mn) - Scénario  : Rolando Colla, Olivier Lorelle, Nicole Borgeat, Héloïse Adam - Avec  : Bruno Todeschini (Ivan), Alessia Barela (Chiara), Marc Barbé (Richard), Linda Olsansky (Francesca) - Coproduction  : ARTE GEIE, Peacock Film, Solaria Film, RSI, SRG SSR, Movimento Film - (R. du 3/11/2017) 28/10 I
22.35 > 1.35 Guido Harari Summer of Dreams Une soirée enchanteresse en compagnie de l’ensorcelante Kate Bush et du rock psychédélique de Pink Floyd. En partenariat avec -ml WE> Teilyt. ID 22.35 Pop culture Kate Bush La sorcière du son Elle a fait irruption dans le monde de la pop à 19 ans avec le singulier «Wuthering Heights». Portrait d’une insatiable défricheuse de sons, attachée à son mystère. Chaque année à la mi-juillet, des fans vêtus de rouge célèbrent son anniversaire par des chants et des danses libérateurs. Coutumière des longues éclipses, Kate Bush sait cultiver son mystère. Considérée comme un trésor national en Angleterre, son pays natal, cette musicienne douée s’est fait connaître en 1978, à la veille de ses 20 ans, avec le tube planétaire «Wuthering Heights», et un clip devenu culte où, drapée de carmin, elle enflammait la lande de ses arabesques. C’est David Gilmour, le guitariste et chanteur des Pink Floyd, qui découvre cette jeune fille timide à la voix haut perchée, élevée à la campagne, près de Londres, dans une famille musicienne et bohème. Il la présente à sa maison de disque, EMI, qui la prend sous son aile à condition qu’elle s’initie à la scène. Pendant deux ans, la jeune fille va se confronter au rude public des pubs, mais aussi se former à la gestuelle, sous la houlette du mime Lindsay Kemp, dont le travail la fascine. PERFECTIONNISTE Kate Bush reprendra assez vite les rênes de sa carrière. Après une tournée triomphale mais éprouvante – dont, en bonne perfectionniste, elle règle chaque détail –, elle décrète la fin des concerts (elle ne remontera sur scène qu’en 2014). Au passage, cette pionnière aura contribué à inventer le microcasque, qui lui permet de chanter pendant ses chorégraphies, et le concert «total» avec chant, danse et permutation de décors. Cette défricheuse n’a cessé d’explorer de nouveaux territoires musicaux, comme avec l’utilisation du premier sampler, qui donnera les mémorables bris de verre de «Babooshka». Composé d’une foule d’archives et d’interviews – notamment des musiciens qui ont travaillé avec elle –, ce portrait, sans dissiper le halo de mystère dont se nimbe la sauvage Kate, permet d’en découvrir de multiples facettes, et explore l’immense talent musical de celle que l’on surnomme la «sorcière du son». Documentaire de Claire Laborey (France, 2019, 52mn) - Coproduction  : ARTE France, Quark Productions - (R. du 13/9/2019) 24/7 28/9 1.1r.% t.e. 1 iri..  : -...e...4..1...  : ri t D. * et 49. te a". d r:  : ér :  : e.." à... Pen... eai :.  : e 23.30 Pink Floyd Delicate Sound of Thunder Pleins feux sur le concert exceptionnel du groupe anglais au Nassau Coliseum de Long Island en 1988, l’un des temps forts d’une tournée qui donnera lieu au mythique album Delicate Sound of Thunder. Du 19 au 23 août 1988, Pink Floyd donne un concert spectaculaire au Nassau Coliseum de Long Island, dans l’État de New York. Cet événement se déroule dans le cadre de la triomphale tournée de leur treizième album, A Momentary Lapse of Reason. Durant ces cinq jours de concerts, les Anglais enregistrent le double opus Delicate Sound of Thunder, un mélange entre les morceaux de leur nouvel album et leurs anciens titres, à l’image du célèbre «Another Brick in the Wall». Mixé aux légendaires studios Abbey Road de Londres, le disque accompagne, quelques mois plus tard, les astronautes de la navette Soyouz TM-7 en mission dans l’espace. Le 26 novembre 1988, Pink Floyd devient le premier groupe de rock joué dans le cosmos. MÉMORABLE Filmés par vingt-sept caméras sur l’immense scène, David Gilmour, le guitariste, Rick Wright, le claviériste, et Nick Mason, le batteur, enchaînent les tubes  : «Shine on You Crazy Diamond», «Time», «The Great Gig in the Sky» ou «Wish You Were Here». Sur des jeux de lumières rouges, vertes et bleues, le groupe livre une prestation exceptionnelle devant un public conquis malgré l’absence de Roger Waters. Le bassiste et parolier a claqué la porte de la formation trois ans plus tôt. Une performance mémorable entièrement retravaillée en 4K en 2019. Concert (Royaume-Uni, 1989, 1h30mn) - Réalisation  : Wayne Isham Production  : David Gilmour 24/7 28/9 Suivi à 1.00 d’un numéro spécial de Tracks consacré aux rêves d’enfants. Dimo Safari/Pink Floyd 1987 Ltd vendredi 31 juillet ARTE MAG N°31. LE PROGRAMME DU 25 AU 31 JUILLET 2020 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :