Arte Magazine n°30 22 jui 2000
Arte Magazine n°30 22 jui 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de 22 jui 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : le couronnement de Poppée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
jeudi 27 juillet 22.35 Sankt Pauli ou la grande liberté Documentaire de Jochen Wolf (Allemagne, 1999-1h41mn) Sankt Pauli, lieu traditionnel de plaisir pour les marins comme pour les fonctionnaires, soupape de sécurité de la grande ville et du port, étape obligée des touristes de passage à Hambourg, est désormais aussi, grâce à ses music-halls, ses cabarets et ses théâtres, un quartier de distractions animé. Les “peep-shows” de la Reeperbahn ont remplacé le strip-tease démodé, et on y t rouve davantage de discothèques et de piano-bars que dans les années soixante. Mais que les partisans de la tradition se r a s s u rent : on peut toujours admirer les Sankt Pauli, quartier “show” Visite guidée du quartier chaud de Hambourg, ses vitrines, ses music-halls, ses dominatrices… p rostituées dans les vitrines de la H e r b e rtstrasse et chez les souteneurs et t ruands allemands, albanais ou turcs, on essaie toujours d’imposer sa loi et de se disputer le quartier. Le documentaire brosse une vaste fre s q u e de la vie actuelle et passée de ce faubourg à l’histoire sociale et politique mouvementée, deux fois rasé et deux fois re c o n s t ru i t . Des séquences font re v i v re l’époque des bonimenteurs et des baraques foraines, celle des années vingt avec les textes de Brecht et la musique de Kurt Weill en situation, mais aussi l’atmosphère d’aujourd ’ h u i avec le témoignage inédit de Tomi Ungerer. En 1985, le célèbre dessinateur pour la jeunesse a habité la Herbertstrasse, l’une des rues les plus “chaudes” du quart i e r. C’est dans la “chambre aux tortures” de son amie Ellen qu’a été conçu SM, les anges gardiens de l’enfer, un livre déjà légendaire qui est l’une de ses plus belles créations éro-
de Hambourg Fax tiques. Revenu sur les lieux avec le réalisat e u r, Tomi Ungerer dévoile au spectateur l’univers obscur des “dominatrices” de Sankt Pauli. 00.25 Bye-bye Star Club Documentaire d’Axel Engstfeld (Allemagne, 1987-44mn) L’aventure d’un club rock qui hébergea les meilleurs, des Beatles à Jimi Hendrix. Avec de nombreux extraits de concerts totalement inédits. C’était l’époque où l’Allemagne avait, en la personne de Konrad Adenauer, le plus vieux chef de gouvernement du monde, l’époque de l’exécution d’Eichmann en Israël, celle du suicide de Marylin Monro e . Le 13 avril 1962 commençait, avec l’ouvert u re du Star Club de Sankt Pauli, un nouveau chapitre de l’histoire de la musique. À cause, bien sûr, des 80 concerts légend a i res qu’y donnèrent les Beatles dont la c a rr i è re démarra ici, au Star Club. Mais la scène accueillit aussi les figures les plus p restigieuses de la musique d’alors : Little R i c h a rd, Ray Charles, Jerry Lee Lewis, Chuck Berry, Tony Sheridan, The Liverbirds, The Searchers, Eric Burdon, Cream et Jimi Hendrix. Vingt-cinq ans plus tard, en 1987, l’établissement fut rasé. Une époque perdait son monument. Little Richard, Ray Charles, Jerry Lee Lewis, Chuck Berry, The Beatles, Tony Sheridan, The Liverbirds, The Searchers, Eric Burdon, Cream, Jimi Hendrix... Tous sont passés au Star Club. Ce qui reste du prestigieux Star Club de Sankt Pauli. Les mythes du rock ne meurent jamais ! Prix du film allemand 2000 Trois films coproduits par ARTE ont été récompensés aux derniers Prix du film allemand 2000 attribués le 16 juin - Or du meilleur documentaire : Buena Vista Social Club de Wim Wenders (une coproduction ARTE/Road Movies/Kinto Pictures) - Or de la meilleure réalisation : Heimspiel de Pepe Danquart (une coproduction ARTE/Quinte Film/Goethe Institut) - Argent pour les films exceptionnels : Absolute Giganten de Sebastian Schipper (une coproduction ARTE/NDR/X-Filme Creativ Pool) Festival d’Annecy 2000 Le Prix La Sept ARTE du meilleur projet a été remis à Alexandre Dubos pour l’Amante. À l’occasion de l’édition 2000 du Festival du film d’animation d’Annecy, La Sept ARTE, partenaire pour la quatrième année consécutive du Concours de projet, a remis son prix à l’Amante d’Alexandre Dubosc. Le film sera préacheté par La Sept ARTE et diffusé dans “Court-circuit”, le rendez-vous des courts métrages du lundi. D’une durée de cinq minutes, l’Amante sera réalisé en images de synthèse. Ce film fera l’objet d’une recherche graphique et d’un trava particulier sur les ambiances lumineuses. L’histoire : Dans un château demeure une femme mystérieuse. Elle attend la visite d’un homme. Peu de temps, après leur amour passionné, le visiteur est sauvagement assassiné par cette femme… Les années précédentes, La Sept ARTE a récompensé les projets de Jérôme Boulbès (le Puits), Aline Ahond (Carnavallée) et Igor Caravatti (Crack and Snack). Contact presse : Géraldine Musnier : 01 55 00 70 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :