Arte Magazine n°30 22 jui 2000
Arte Magazine n°30 22 jui 2000
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de 22 jui 2000

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : le couronnement de Poppée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
d i m a n c h e23 juillet L’appel des sommets 22.15 Le sommet des sommets Documentaire de Hans-Jürgen Panitz et Jochen Wolf (Allemagne, 1998-44mn) (Rediffusion du 22 novembre 1998) Entre Nord et Sud, le Cervin (4 478 m) est à la fois frontière et passage. Histoire d’un mythe né au siècle précédent. Le Cervin a connu toutes les étapes d’une évolution qui a mené les Alpes de l’enthousiasme romantique du XIX e siècle à leur exploitation pour le tourisme de masse. Ce p o rtrait de “la plus belle montagne du monde” s’attache à la fois à la géographie et au mythe, et souligne les aspects économiques liés à l’alpinisme et aux sport s d ’ h i v e r. Au chapitre des accidents et des catastrophes, le documentaire rappelle que le Cervin a fait à ce jour quelque cinq cents victimes. Il n’en fut pas moins d’emblée un véritable héros de cinéma. L’ A n g l a i s Matterhorn, Cervin, Monte Cervino : trois noms pour un sommet de légende, conquis pour la première fois en 1865 par l’Anglais Edward Whymper. Ulrich, 98 ans, le plus vieux grimpeur du Cervin ! Orniston-Smith tourna en 1901 une reconstitution de la pre m i è re ascension de 1865, puis vinrent l’Italien Mario Piacenza et l’Autrichien Luis Trenker, qui tourna en 1937 le film l’Appel de la montagne. 23.00 La patrouille des glaciers Documentaire de Bernard Robert-Charrue et Pierre-Antoine Hiroz (Suisse, 2000-1h12mn) Production : TSR Tous les deux ans en Suisse, entre Zermatt et Verbier, la montagne tient en haleine ses amoureux avec une course unique au monde, la Patrouille des glaciers. Ce documentaire nous fait découvrir les coulisses de cette épreuve et reconstitue le drame qui, en avril dernier, coûta la vie à deux patrouilleurs.
Les concurrents sont peu nombreux à se b a t t re pour décrocher une médaille. Le g ros du peloton (ils sont plus de mille sur le parcours) n’a en fait qu’un seul objectif : arriver au bout de cette course alpine. Pour y parvenir, ces patrouilleurs de l’ombre doivent endurer de dix à seize heures d’efforts. Parmi eux, une équipe de la Télévision suisse romande composée de Béatrice Barton, H u b e rt Gay-Couttet et Benoît Aymon, un trio de choc qui relève le défi pour la quatrième fois… Le documentaire revient également en détail sur le dramatique entraînement qui a eu lieu le dimanche 2 avril. Ce jour-là, douze randonneurs chevronnés empruntaient la haute route qui relie Zermatt à Arolla. Alors qu’ils s’apprêtaient à traverser les vastes plaines glacées de Tête blanche, l’un des passages les plus exposés aux dangers de la haute montagne, ils ont été surpris par une tempête de vent et de bro u i l l a rd qui les a obligés à bivouaquer. Le lundi après-midi, les sauveteurs étaient parvenus à récupérer dix des randonneurs. Quant aux deux a u t res, Michel Te rretaz et René Rüttimann, ils ont été re t rouvés morts par hypotherm i e le lendemain. Les réalisateurs sont re t o u r- nés sur place avec les rescapés, les guides et les pilotes d’hélicoptères engagés dans l’opération de sauvetage. Réalisée à la m é m o i re des deux randonneurs décédés, cette reconstitution est aussi et surtout l’occasion de faire de la prévention et de rappeler qu’en 1949 déjà, dans le secteur de Tête blanche, trois concurrents de la P a t rouille des glaciers avaient perdu la vie. Ce drame avait fait suspendre la course pendant trente-cinq ans… La Patrouille des glaciers, c’est la course aux superlatifs : la plus longue, la plus dure, la plus populaire… Fax Festival Côté court de Pantin ARTE a remis le Prix du meilleur scénario à Delphine et Muriel Coulin ARTE poursuit sa politique de découverte de jeunes auteurs dans le cadre du Festival Côté court de Pantin. La chaîne a parrainé les lectures de scénarios qui se sont déroulées le samedi 17 juin. - Camille Japy a lu l’Alaska, ce serait mieux de Pierre Chosson - Florence Loiret a lu Souffle de Delphine et Muriel Coulin - Serge Riaboukine a lu Noël, une fois de Sam Garbarski - Jean-Christophe Bouvet a lu Mais c’est l’amour, Madame de Stéphane Ginet - Françoise Lebrun a lu le Portrait de Philippe Murgier À l’issue de ces lectures, ARTE a remis le Prix du meilleur scénario, en partenariat avec la Fondation Beaumarchais et la revue Synopsis à Delphine et Muriel Coulin pour Souffle. - Les lauréates ont reçu la somme de 10 000 francs de la part de la Fondation Beaumarchai - Souffle sera publié par ARTE Éditions et les Éditions 00h00 dans le cadre de la collection “Scénars” : il sera disponible en septembre sur les sites arte-tv.com et 00h00.com - Synopsis a offert aux scénaristes lauréates un abonnement de deux ans à la revue et un suivi rédactionnel du tournage du scénar Retrouvez des extraits des lectures, les interviews des comédiens et des lauréates sur le site Internet d’ARTE dans la rubrique “Court-circuit” : www.arte-tv.com Contact presse : Géraldine Musnier - 01 55 00 70 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :